Aller au contenu
forum sidasante

Addict

Membres
  • Compteur de contenus

    3
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

0 Neutral

À propos de Addict

  • Rang
    Nouveau venu
  • Date de naissance 13/06/1990

Contact Methods

  • Website URL
    http://membres.lycos.fr/rompell/
  • ICQ
    0

Profile Information

  • Location
    Suisse
  1. ça donne ça : http://www.youtube.com/watch?v=nOL-9Ol-bQA c'est émouvant non ? Ca donne les larmes aux yeux tellement c'est beau (et sans ironie). Donc j'ai vu pour la première fois cette campagne sur M6 et sincèrement j'ai trouvé ça magnifique, mais j'ai voulu aller plus loin et je vous fais part de ma pensée Depuis quelques années "on" (ou "eux") dit que les s+ ou les sidéens sont rejetés de la société. Qu'à partir du moment où on les découvre s+, ils sont virés de leur travail (inaptitude), on ne les embrasse plus (peur de la transmission), ils perdent des amis ("c'est trop dur de te voir souffrir") etc etc. Ce qui fait qu'au fil du temps ils sont REJETÉS de la société, mis à côté, ils ne sont plus que des légumes ambulants. Et ne parlons pas de leur transformation physique dûe aux médocs. Nous dissidents, nous ne rejetons absolument aucun s+ ou sidéen, bien au contraire on veut les aider pour aller vers une meilleure compréhension de la maladie et qu'ils se RESPONSABILISENT envers leur corps et leur santé. J'en viens à dire qu'aujourdui le SIDA est une secte car c'est un circuit fermé où toute contradiction est considérée comme blasphème. Il suffit de contredire 10 personnes pour être pendu sur la place publique... Maintenant les asso et les "prosida" se roulent dans leur propre pipi : à force de rejeter ceux qui disent "ce n'est pas si horrible que ça, pas si grave, il y a une alternative, xxx", ils se sont jetés dans la discrimination des s+ et sidéens. Et ils combattent leur propre discrimination. Continuez à vivre en tant que secte, et les autres n'arrêteront pas de discriminer vos membres. No comment
  2. Bonjour, On parle beaucoup d'AZT mais ce médicament existe-t-il toujours ? N'a-t-il pas été remplacé par les tri/multithérapies ? Ou alors est-il commercialisé sous un autre nom ? Il me semble que le principe actif se retrouve dans le Retrovir ou je ne sais plus.
  3. Bonsoir Dissident depuis que j'ai connu les thèses des repenseurs comme Stephan Lanka, Peter Duesberg etc, j'essaie d'informer au mieux les autres, en les amenant doucement à un mode de pensée critique face au sida. Je le fais principalement sur des forums mais en parle aussi autour de moi. Seulement, à chaque fois que je prononce le mot DISSIDENCE, c'est le flot d'insultes. Le rejet total, la mise au placard, et au final le bannissement sur des forums. Pourquoi un tel rejet ? Les gens deviennent complètement tarés en entendant qu'une pensée alternative existe et que beaucoup de séropostifs et spécialistes ont une pensée critique face à cette maladie! Chaque fois c'est pareil, on dit que l'affaire du sida comporte de nombreuses incohérences, et on se ramasse pleins d'insultes à la figure ! Personnellement je pense que les gens réagissent ainsi parce qu'ils considèrent le sida comme une maladie mortelle, transmissble sexuellement (donc facilement) et surtout incurable. La peste du 21ème siècle... mais ces gens ne voient pas qu'ils sont enfermés dans leur propre endoctrinement, qu'ils critiquent eux-mêmes. En effet, on voit de plus en plus apparaître des personnes criant au scandale lorsque les s+ sont rejetés de la société! Mais d'où vient ce rejet ? De la psychose collective, dont ceux qui la critiquent en sont eux-mêmes victimes. Je me demande comment avancer, comment amener les gens à penser autrement sans les forcer. Parce qu'on a beau dire que tout le monde croit ce qu'il veut et qu'on est libre d'avoir son opinion, on est sans cesse critiquer et rejetter lorsqu'on parle de dissidence. Pour preuve le site docti, où aucune pensée critique existe. Voilà
×
×
  • Créer...