Aller au contenu
forum sidasante

petitpiment

Membres
  • Compteur de contenus

    7
  • Inscription

  • Dernière visite

Tout ce qui a été posté par petitpiment

  1. Je trouve que le mot de "dissident" est en fait mal choisi car il fait peut-être penser (pour moi en tout cas) aux dissidents de l'union soviétique qui contestaient le communisme, ce qui n'a rien à voir avec la sience médicale. Il faudrait éviter que les discussions ne soient plus qu'une question de croyance: ceux qui croit au Vih et ceux qui n'y croient pas car comme tout débat basé sur la croyance (en Dieu par exemple) on arrivera jamais à rien puisqu'on ne peut rien prouver. La meilleure façon pour les uns et les autres de montrer qu'ils ont raison est de résoudre le problème de f
  2. Il me semble qu'il y a une contradiction lorsque le médecin me dit que, si je suis resté séro-négatif, ce pourrait être parce que je serais immunisé: Pour être immunisé contre un virus il faut avoir les anticorps capable de le détruire, non? Si je possédais les anticorps au VIH ne devrais-je pas être déclaré séro-positif? Ou n'ai-je pas vraiment tout compris? Merci de me corriger.
  3. Merci pour vos commentaires et voici les réponses à vos questions. Aixur&Viduité C'est sans doute une bonne idée que de refaire un test de façon anonyme mais j'ai lu dans ce forum quelque part que celui-ci serait de toute façon positif si la personne est en thérapie et qu'il faudrait d'abord arrêter puis attendre plusieurs mois pour que le test ne soit pas fausser. Est-ce vrai? Napo Je ne sais pas pourquoi le médecin à fait ses analyses de sang. Ma femme vient du Kenya. Merci pour la bise Cheminot Avant de subir le test ma femme recevait régulièrement des in
  4. Je comprend ton étonnement Napo mais voici quelques réponses. Ma femme est africaine, parle l'anglais et un peu l'allemand (nous vivons dans la partie germanophone de la Suisse) et elle n'est en Suisse que depuis 1998. Le problème de communication et la confiance dans notre système de santé explique en partie cette obéissance, de plus par son éducation, elle n'a pas l'habitude de contester les autorités médicales et autres. La remise en question du préservatif vient de moi, je n'ai pas peur de ne plus l'utiliser. Mais le médecin lui a bien mis dans la tête qui fallait l'utiliser pou
  5. Merci Napo pour ton intérêt, voici les réponses: Lors d'une analyse de sang le médecin a remarqué que le taux de fer était inférieur aux valeurs normales. C'était un simple contrôle, ma femme n'était pas malade, elle ne l'est pas non plus aujourd'hui. Il n'y a pas eu de discussion sur une raison possible de la séropositivité, sans doute était-ce clair dans la tête du médecin... Environ une année après le test, lorsque le taux de CD4 est descendu en dessous d'environ 250 le médecin spécialiste a décidé qu'il fallait prendre des antirétroviraux.
  6. Wallypat: Merci pour ta longue réponse, ma première réaction à chaud est la suivante: je n'ai pas lu 100% de la synthèse mais dans cette synthèse il y a une présentation de Cheminot dont la conclusion à propos du SIDA est: "ce trouble pourrait être une maladie alloimune...cette dégradation de la santé est transmissible...cette transmission est évidente lors de transfusion de sang..." Il semble donc que tout le monde dans ce forum ne soit pas convaincu que cette maladie n'est pas infectieuse. Serais-tu d'accord de recevoir une transfusion sanguine d'un séropositif? Bon
  7. Bonjour à tous et bonne année, je suis nouveau sur ce forum que j'ai découvert il y a un mois et j'aimerais avoir vos avis: Il y a 3 ans le docteur de ma femme qui, depuis 2 ans, lui donnait des médicaments pour augmenter, en vain, son taux de fer dans le sang se décida de lui faire un test au VIH qui se révèla positif. Incrédules et tout de même inquiets nous firent tous deux le test chez mon médecin: elle positif, moi négatif. Donc pendant des années nous ne prenions aucune précaution et malgré cela je n'ai pas été contaminé. Le médecin spécialiste du SIDA
×
×
  • Créer...