Aller au contenu
forum sidasante

Ceriums

Membres
  • Compteur de contenus

    8
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

0 Neutral

À propos de Ceriums

  • Rang
    Débutant
  1. Ceriums

    Guérir le Sida!

    Bonjour. Veuillez m'excuser si le sujet a déjà été abordé ici mais aprés une recherche sur le forum je n'ai rien trouvé. Ayant déménagé pour le brésil il y a 6 mois, j'ai découvert un fruit que tout le monde consomme ici, il s'agit de l'Açaï. Plusieurs articles sur le net (rechercher sur google) semblent montrer qu'il s'agit d'un fort antioxydant. Ici tout le monde en consomme sous forme de fruit ou de boisson, et en plus c'est trés bon
  2. Il est tellement vrai que la majorité a toujours raison..... (cf ce bon vieux Galilé) Facile je vous l'accorde...
  3. Bonjour. Tout d'abord désolé si cet article a déjà été posté. Il s'agit d'un article paru dans le magazine ELLE américain du mois de septembre 2006. Bonne lecture.
  4. Bonjour à tous. J'ai découvert ce forum par le biai du site sidasante.com il y a un an de cela environ et je suis de prés vos débats. Légèrement hypochondriaque, je suis tombé ici en cherchant des informations sur la mononucléose. Il y a un an de cela maintenant, je me suis rendu chez mon médecin car je souffrias de maux de gorge et de fièvre modérée le soir. Dans un premier temps il me diagnostique une angine et me prescrit un traitement que je prends avec application. Quelques jours plus tard je retourne le voir car je ne constate aucune amélioration, cette fois ci il me prescrit un test MNI qui s'est avéré positif. De part ma nature anxieuse, aussitôt rentré je me mets sur internet en quête d'informations afin de comprendre comment j'ai attrapé ca. Plus je fais des recherches et plus je me convains que je suis séropositif. J'ai trouvé un site où ils annoncaient qu'il y avait une grande proportion de faux positifs au test MNI et bien évidemment je me voyais dans cette catégorie, faisant de mon syndrome mononucléosique un marqueur d'une primo-infection au VIH. D'autant plus que ma dernière relation remontait à 3 mois. Je suis donc arrivé sur ce site où j'ai découvert vos théories et je dois dire qu'elles paraissent d'une logique implacable. Cela dit... Depuis quelques jours j'ai sur les cotés de la langue des taches blanches et je me mets donc à nouveau en quête d'informations. Une fois de plus on parle de sida et vih à tout va. Je m'imagine atteint de leucoplasie qui semblerait être significatif. Même si j'aime à croire ce que je lis ici, je ne peux m'empecher de me dire qu'il ne s'agit peut etre pas d'une simple coincidence. Je ne sais pas vraiment pourquoi je post ceci, peut etre pour évacuer cette pression, cette anxiété (anxiété qui fait que je me mords les joues depuis plusieurs semaines et qui pourrait expliquer ces traces suspectes sur ma langue). Merci pour votre site qui nous permet d'avoir une vision plus optimiste de la chose.
  5. Pour répondre à Wallypat, je suis tombé sur les sites dissidents aprés avoir fait une mononucléose. Quel est le rapport me direz vous? Et bien je suis du genre à me poser beaucoup de questions (trop peut etre ^^) et en voulant en apprendre d'avantage j'ai commencé mes recherches sur internet. Je suis trés souvent tombé sur des sites qui parlaient de syndrome mononucléosique et de sida, si bien que, de par ma nature un peu hypocondriaque, je me suis presque convaincu que j'etais seropositif, et ce sans avoir jamais pris de "risque". J'en conviens aujourd'hui, c'est totalement absurde, mon médecin m'a fait passer un test, le résultat était sans équivoque, j'avais la mononucléose. Mais je pense pouvoir dire que je ne suis pas un cas isolé, quand on regarde de plus prêt sur internet, en fin de compte tous les symptomes ou presque peuvent être catalogués dans des symptomes d'une primo-infection au "VIH". D'ailleurs le docteur Dupagne parle de ce phénomène sur atoute.org, où il explique que 99% des internautes qui font des recherches lorsqu'ils ont un "pet de travers" s'autodiagnostiquent séropositifs. Je sais que le docteur Dupagne n'est pas dissident mais ironie du sort, c'est par son site que j'ai appris votre existence ^^ Je vais passer hors sujet et je m'en excuse. On a entendu parler dans les années 90 de personnes qui avaient été inculpées pour avoir sciemment contaminer d'autres personnes. Il pourrait être amusant un jour de voir un de ces inculpés demander réouverture de son dossier car si il était prouvé que le VIH n'existait pas alors il serait victime du système
  6. Bonjour. Cela fait quelques mois maintenant que je parcoure les différents sites traitant du sujet et je pense maintenant avoir ouvert les yeux, même si de temps en temps, quand je vois un spot télé sur le sida, pendant quelques millisecondes j'ai encore une petite réminiscence Pour être plus sérieux, je sais qu'il s'agit d'un sujet relativement technique et tous ici n'avons pas les connaissances pour réellement appréhender tous les aspects et se forger une bonne idée de la chose. Pourquoi ne pas rédiger une sorte d'article de vulgarisation synthétisant les idées principales, qui pourrait être accessible à tout le monde? Je parle à tout le monde autour de moi de ce que je découvre sur vos pages et à chaque fois je passe pour un illuminé ou un inconscient. Lorsque je propose aux gens de lire les articles, ils disent ne pas être à même de juger de leur validité. Je suis surpris de constater que ces idées soient étouffées, je ne peux pas imaginer que personne ne veuille en parler... Les dissidents ont ils une politique de communication? Pas dans la presse scientifique qui semble les ignorer mais auprés du grand public.
  7. Excusez moi mais quelque chose m'interpelle. (Je pose peut etre des questions betes mais je ne suis pas dans le milieu et je m'interroge.) que mesure t on avec cette technique de mesure de la charge virale? Le chiffre qu'on annonce, est ce le nombre de virus en présence dans le sang ou de simples protéines supposées spécifiques au virus? Et dans la mesure ou ce serait une mesure de protéines spécifiques au virus, comment serait il possible que le virus se retransmette. Je m'explique, un virus infecte une cellule hote et detourne son activite pour fabriquer de nouveaux virus si je ne m'abuse, dans le cas des retro-virus, les nouveaux virus s'extraient par bourgeonnement et sont libérés dans l'organisme pouvant ainsi contaminer de nouvelles cellules. Mais alors pourquoi une fois de plus est on incapables de trouver ce virus dans le sang? Vous me direz tout simplement parce qu'il n'existe pas. Si vous me confirmez ce que je viens de dire alors selon moi il n'y aurait plus de place pour le moindre doute a ce sujet. Comment pourrait on encore y croire Merci pour votre patience et votre gentillesse. Quelqu'un qui commence à s'insurger.
  8. Bonjour à tous! Pourrait on me dire si aujourd'hui, on est capable de prendre un "malade" ayant une "charge virale" élevée, prélever une goutte de son sang et d'en extraire un virus? Si le "VIH" est transmissible par le sang ça devrait supposer qu'il est présent dans ce sang, et "en entier", car un fragment de virus et autant un virus qu'une cuisse de poulet un poulet. Et qu'en est il du sperme ou autres sécretions dites à risques? Voila il s'agit d'une question toute simple à laquelle j'attends si possible une réponse tout aussi simple Merci.
×
×
  • Créer...