Aller au contenu
forum sidasante

Nowar

Membres
  • Compteur de contenus

    268
  • Inscription

  • Dernière visite

Messages posté(e)s par Nowar


  1. SIDA = Syndrôme d'ImmunoDéficience Acquise

    Mais sans VIH , est ce que cette définition reste appropriée ...est ce que l'on peut encore parler de SIDA , ou doit on parler de SID ?

    Ce n'est pas acquis, c'est A qui? 4-ptdrasrpt.gif

    On le considère comme acquis au cours de la vie car les gens qui présentent cet ensemble de symptôme divers et variés regroupés sous l'appelation générique SIDA, les ont acquis au cours de la vie. S'ils étaient nés avec, cela s'applerait $IDI, le I pour inné


  2. Finalement, la question que tu poses en filigrane est de savoir à quoi peut servir une industrie pharmaceutique dont il est démontré que 95% des produits sont inefficaces voire toxique.

    Cette question est également liée au fait que cette industrie est liée directement ou par conseils d'administration aux industries agroalimentaires qui sabotent notre planete et plus concretement ce qui t'arrive dans ton assiette.

    Il est interressant de constater que sont devenues des maladies des épisodes éliminatoires comme les rhumes, au point que les traitement finissent par rendre l'organisme affaibli d'une manière dramatique.

    Chacun de nous vit son drame à l'aune de ses peurs et de ses espoirs, et nombre de charlatans se lèvent en clamant avoir trouvé le rpoduit miracle qui comme par hasard ne sera disponible que dans quelques années ou détenir la panacée.

    Tout produit qui peut faire du bien est forcément toxique. Et la réponse à tes questionnements et de savoir ce dont toi tu ressents le besoin au moment ou tu te sens en faiblesse. Dans ce cas, ton remède pourra se choisir du jeune à la cuite, de l'homéo aux antibios, de la méditation aux compléments alimentaires etc.

    Plus je suis ce topic, plus je suis convaincu que la peste est la peur, et que tous ces charlatans, quelles que soient leurs tendances thérapeutique qui la brandissent comme des sorts de magie noire devraient être brulés et pendus haut et court.

    Cette peur entretenue par des images sociales d'éternelle jeunesse, dans une société qui cache ses racines en envoyant ses vieux dans des mourroirs d'ennui élégamment appelés maisons de retraites dont la climatisation est réservée à la chambre froide.

    Cette peur insufflée dès le plus jeune age par des névropathes chargés d'"enseigner" les enfants et déniants aux parents le droit fondamental de les éduquer.

    La vie est mortelle, sommes nous prets à l'accepter comme un objectif louable et à admettre que donner la vie c'est préparer à la mort. La vie est éphémère, et je crois qu'en jouir est la plus raisonnable des techniques thérapeutiques.

    Avec mon amitié

    Nowar


  3. (Cheminot @ Mercredi 29 Juin 2005, 18:58)

    L'immunodéficience existe, et elle est accompagnée plus ou moins tardivement d'anomalies sérologiques (tests) et parfois de maladies opportunistes.

    Mais la cause de cette immunodéficience est iatrogène selon les repenseurs, certaines maladies opportunistes pouvant avoir pour étiologie cette cause iatrogène directement (Kaposi dû aux nitrites par exemple)

    La clinique de l'immunodéficience existe.

    Par contre, la nature des tests et leur fiabilité sont loin d'en faire des indicateurs certains de cette immunodéficience.

    La iatrogénicité, certes, mais au sens large de toutes les substances étrangères qui sont administrées au coprs humains, que ce soit pour des raisons triviales (drogues récréatives) ou des raisons médicales (vaccins, antibios, essais thérapeutiques + ou- masqués, etc....) ou des causes environnementales (métaux lourds, pollutions diverses, conflits, pauvreté, etc....)

    D'ailleurs à ce sujet, il serait, je pense, interressant de suivre les effets de la guerre d'irak sur les populations.


  4. nous sommes plusieurs à la contester.........................

    ...................Mais ici, il faudra vous habituer à être contredits.

    Nous ne demandons que cela, cher candide.

    Des preuves certaines et non pas des affirmations hatives posées à partir de preuves pseudo-scientifiques biaisées et frauduleuses.

    S'il s'agissait, comme il semble que cela t'arrange de le croire, d'un "coin des dissidents", le topic s'appelrait "le VIH ne cause pas le $ida"

    La difficulté que tu sembles rencontrer ici, c'est qu'il y a des personnes qui se posent des questions par rapport à des affirmations qui sont médiatiquement matraquées, (c'est curieux on dirait qu'il n'y a pas que dans le domaine de la santé que cela se passe 4-ptdrasrpt.gif ), dont certaines vivent dans leur quotidien ce verdict imprécatoire.

    La plupart ont expérimenté, dans leur chair et leur âme, la thèse dont, en prétendant la soutenir, tu t'avères être le pire hérault, avec ton camarade FF, et du fait de votre incapacité réelle à débattre, votre seule ressource, pitoyable, est de troller, en noyant ce topic de commentaires disqualifiants et irrespectueux envers ceux qui y participent.

    Chacun a le droit d'exister à sa manière, mais pesonne n'a le droit de se conduire comme un pétrolier échoué. Vos arguments sont l'Amoco Cadiz,l'Exxon Valdez, l'Erika de ce forum. Je pense qu'il serait bon de nettoyer ce topic des pages de polémiques qui l'encombrent ces derniers temps.

    Je te sens plus à l'aise dans ta position de victime, relis donc avec attention ce que sidarta nous a écrit, peut-être y trouveras tu matière à ne plus nous polluer.


  5. Va te laver les fesses et arrête de nous la sucer !

    Il est chaud comme une bouillotte, comme on dit chez moi 4-ptdrasrpt.gif

    Tu crois que c'est la saison? _biglol.gif4-ptdrasrpt.gif

    l'évolution a toujours été dans le sens de ce qui lui était le plus bénéfique

    Je crains que tu n'en soit pas le témoin le plus évident.

    Ta présence et ta verve, FF ont suscité 20 pages supplémentaires sur ce topic qui n'apportent rien à l'interet du sujet dans la mesure ou il a fallu te préciser des données qui étaient déja écrites auparavant. 20 pages de moqueries, de colères, d'irrespect dont tu es l'instigateur. Tu te prétends médecin mais s'il est honnete de se dire que l'on est ce que l'on écrit, j'éprouve un compassion infini pour les personnes dont le seul tort aura été de se confier entre tes mains.

    Je ne te salue pas


  6. Je crains que nous devions nous résoudre, à la fièvre épisodique du remède miracle, et au défilé contristé des gogos qui l'ont cru. Enfin, tant qu'il défilent, cela veut dire qu'ils vivent encore _biglol.gif

    Ce genre de démarche découle de croyances magiques de personnes qui sont devenues ou ont été élevées dans la certitude de leur incompétence à être responsable de leur vie.

    Et la médecine est devenue le cercle des magiciens noir dont les imprécations sinistres seront reliés par des médias plus préoccupée par les rubriques nécrologiques que par la vie.


  7. En deux semaines, on vient de faire 20 pages. A cette allure, ce topuc sera encyclopédique, ce qui est un minimum à l'approche du tour de France.

    Merci tout d'abord à pourquoi pour avoir osé se jeter à l'eau.

    La logique du médecin référent ou du généraliste conseil, permet à la fois de gérer la pression sur les patients, mais également sur les patients qui tendent de plus en plus à chercher des solutions alternatives non médicales. L'inquisition médicale se précise, et pour les afficionados, concomittement à Benoit.

    D'autant plus qu'il nous faut rapprocher cela des dernières évolutions judiciaires ou il est criminel "de répandre un virus" de façon consciente

    Rosalie, je comprends que tu te fasse du souci car l'avenir médical est en train de déraper vers un bonheur insoutenable.

    Viduité, j'aurai bientôt terminé de creuser ma cave, et je lancerai les essais de distillations.

    3 - parano.gif5-aureole.gif


  8. Bienvenu dans le club, pourquoi.

    Il existe une question, qui fait la joie des colporteurs de l'angoisse, et qui visiblement échappe à tout le monde, tant elle est quasi devenue transparente.

    Le HIV est supposé être un rétro virus, c'est à dire, intégré depuis la nuit des temps, nous ne parlerons pas d'évolutionisme, dans notre génome. De ce fait, il apparait évident que son mode d'expression ne peut être que dépendant de modification environnementales particulières, et suffisament durables pour le laisser s'exprimer.

    Sur cette base apparait la logique d'un test qui fonctionne sur un seuil et non pas sur une binaire question de présence. Par contre, il n'apparait dans ce mode d'expression aucune validité ou justification de son caractère contagieux.

    Viduité, il y a toujours de la fraicheur à te lire, comme du jus de papayes fermentées.

    Pour répondre à ta question, pourquoi, il est interressnat d'entendre et de lire ton pote, cela pourrait maintenir un haut niveau d'échange.


  9. Il y a quand même un minimum de choses qui sont prouvées et établies dans les sciences de la santé. Vous ne donnez pas d'argument décisifs, et ce n'est pas parceque les autres n'en donnent pas de manière absolue, que ça prouve qu'ils ont tort.

    Je partage ton avis, Pourquoi, sur ce point là précisément. Nous n'avons pas de certitude absolue.

    Les seules choses certaines que nous ayons à nous mettre sous la dent sont l'anatomie, une grande partie de la physiologie, la chimie (sans perdre de vue que Pasteur était un chimiste [ceux qui suivent me comprendront, mais il n'y a pas volonté d'outrage]), mais à part cela, face à une clinique donnée, nous n'avons que de l'interprétation.

    Cette interprétation est humaine est par conséquent loin d'être parfaite, et il nous faut comprendre qu'il est difficile pour un être humain normal de s'appuyer sur de l'incertitude. Selon les époques, il va donc faire d'affirmations données des lois inamovibles, qui permettront à ceux qui les suivent, parce qu'elles leur ont été enseignées par des "maitres", des autorités incontestables et respectables par leur conscience et leur moralité, en écartant de ce fait toute remise en cause de ce qui devient vite un dogme.

    C'est le problème de nombre de médecines qui se disent alternatives, et se sentent menacées dans leur existence, que se ridifier et de ce cristalliser autour de ces dogmes, et de les défendre, à mon avis, au delà de toute raison. Cela nous mène à des débats stériles entre deux montagnes ou la victoire de l'un signifie implicitement la destruction de l'autre.

    Si de plus, le problème se matine de considérations économiques, médiatiques et politiques, (cf financements des la plupart des ONG contre le $ida), la dérive devient largement excessive, et la destruction de l'adversité est une finalité en soi.

    Pour en revenir au $ida, votre discussion avec viduité, mais également les nombreux pots de Rok (que l'on ne voit plus ces derniers temps) ainsi que les comparaisons possibles entre les faits et les prévisions, montre que le continent africain est l'enjeu d'un conflit dont nous, pauvres lambda occidentaux, sommes à défaut totalement ignorant parce que nous n'y sommes pas, et surtout la désinformation semble battre son plein.

    Le débat, virus pas virus, rejoint l'opposition endogène versus exogène. Un minimum de bon sens nous montre que la réponse repose sur la mixité des deux, et qu'un nouveau débat peut encore s'ouvrir sur l'oeuf et la poule. Cependant, en attendant, des personnes ont été atteintes dans leur dignités d'êtres humains et continuent de l'être au nom de l'exclusion réelle ou imaginaire (et c'est encore un débat à ouvrir) que crée un simple examen, qui plus est, proposé au cas ou chez des personnes en principe saines. il est cohérent qu'il y ait des appositions à cette démarche, et personellement, je m'étonne qu'elle soit aussi peu bruyante.

    Cela dit, toutes les conditions existent pour qu'un débat constructif soit ouvert, à moins que l'arrogance et la crainte de l'anxiété ne mine trop les tenants de chaque dogme.


  10. D'autre part, une étude australienne, si ma mémoire est bonne car cela fait au moins 3 ou 4 ans que je l'ai lu, sur l'incidence du $ida sur les prostituées, avait mis en évidence les fait que la séropositivité était essentiellemnt liée à des pratiques de toxicomanie, plus qu'a des problématiques de protection.

    Cela permet de comprendre ce hiatus entre les estimations et les chiffres réels. Que ce hiatus soit du à une mauvaise estimation initiale au départ des simulations exptrapolatrice est excusable la première fois, mais il apparait que malgré les évidence il ne semble pas du tout corrigé. Il est légitime de s'interroger sur ce manque d'esprit scientifique.


  11. Attention Nowar, certes le stress entraîne une diminution de l'immunité, mais très faible et très différente de celle spécifique de la maladie appelée SIDA.

    Contrairement à ce que tu dis, pourquoi, Selye ne décrit pas du tout une baisse modérée de l'immunité, mais un effondrement qui à l'époque ravageait ses élevages de souris. Cette remarque a été confirmée par les travaux de Laborit qui ne s'est pas attardé dessus car ce qu'il recherchait était une molécule agissant directement au niveau du système nerveux.

    FF

    Bien évidement je ne suis ni virologue, ni spécialiste du SIDA (j'en suis très loin), mais j'en connais, et si quelqu'un sur ce forum me trouve même un tout petit peu convainquant, imaginez ce que pourraient opposer des vrais spécialistes !

    C'est effectivement ce qui semble manquer dans ce débat, une véritable recherche multidisciplinaire, qui recentre le problème sur l'essentiel, c'est à dire le malade et non pas les dogmes défendus par chaque chapelle.

    Ce manque permet de comprendre que le débat soit biaisé depuis longtemps et se résume à un déni idéologique de toute opinion, fut-elle fondée, divergente de l'"opinion communément admise"


  12. merci pourquoi, d'avoir remis en évidence une nécessité médicale: la clinique qui passe toujours avant la biologie.

    Mais j'aimerai bien que l'on m'aide à comprendre pourquoi, alors que l'on sait (de façon scientifique) que l'immunodépression n'est pas seulement le résultats d'un virus mais est aisément provoquée par la maintenance d'un agent stresseur, pourquoi, le simple fait d'être immunodéprimé est attribué à un virus dont l'identité reste aussi floue qu'Al Quaeda à la manière dont on désigne systématique un coupable dans un évènement dont on ne connait ni les tenants et les aboutissants.

    Pourquoi, tu évoques le reportage sur les transfusés qui est passé hier soir à la télé. Outre le fait que ce reportage vient à point aprés le non pour rappeler que Fabius en était 4-ptdrasrpt.gif , Il explique avec clarté que ce scandale résulte d'une longue chaine de déresponsabilisation dont les médecins sont loin d'être exclu et des magouilles de deux établissements dont la moralité m'apparait contestable, La Transfusion Sanguine et Pasteur.

    Plutôt que mettre en évidence le fait que le monde médical mouillait sa chemise pour aider les malades, il dénonce le fait que ce scandale découle d'interets économiques sur le dos du patient. Il convient donc de comprendre tout à fait, que les boucs émissaires désignés n'ont seulement permis que de continuer ce genre de trafic sur le dos des patients, cf le scandale de l'hormone de croissance. Quel quidam, ayant vu, voire vécu cela peut raisonnablement accorder sa confiance à ce système, quitte à jeter bébé avec l'eau du bain.

    Si l'on rajoute dans le discours, la propension à taire les explications sous prétexte que le malade n'est pas en mesure de le comprendre, peut on reprocher au sot, débile profond, de contester ce qui ne s'exprime que trés maladroitement. Serais ce que parce que cela n'est pas compris?


  13. (je tiens à faire une remarque : j'aimerais que d'autres personnes qui discutent avec moi, notamment Cheminot, mettent à mon crédit que c'est difficile de discuter puisque tout le monde ne part pas du même principe, certains mettent en cause la validité des tests virologiques, d'autres remettent en cause le fait qu'il existe une immunodepression, d'autres encore mettent en cause les traitements...)

    La pluralité dans un débat ou seul l'un a raison, crée un état d'incertitude. Cependant, il s'agit de la possibilité la plus interressante d'enrichir se débat.

    On pourrait tenter un QCM? icon_redface.gif4-piout.gif


  14. Pour répondre à Nowar qui a écrit son message entre temps : si le débat vient sur le fait qu'on ai pas le même système de pensée, pas le même référentiel dans lequel nous évoluont, alors là c'est différent : mais dans ce cas, j'espère que vous rejettez en bloc toute chose prouvée avec le même référentiel que le mien (je vois pas pourquoi rejetter le VIH et pas tout le reste...) Et si vous rejettez vraiment tout et bien, pourquoi pas, nous faisons notre vie, vous faîtes la votre, mais attention ne soyez pas trop sélectifs sinon c'est tricher 4-ptdrasrpt.gif

    Il s'agit là d'une logique binaire, certes essentielle dans l'informatique, mais la vie elle-même n'a pas une logique binaire.

    Il existe en toute chose du positif et du négatif, et en ce sens l'exclusion est privatrice et déstructurante.

    C'est pour cela que, dans un système logique fermé, la cohérence exige un effort de discrimination dont vous semblez parfaitement connaitre les limitations.

    Il n'est donc pas impossible, qu'en poussant la curiosité au delà des limites que vous vous imposez, la connaissance qui en découle soit plus un facteur d'anxiété qu'un éléments de cette autosatisfaction que vous affichez si bien


  15. C'est très à la mode dans certains milieux de voir des conspirations contre notre santé un peu partout, et c'est vrai que l'industrie pharmaceutique n'est pas indemne de toute critique, mais de là à croire que les médecins sont des assassins complices systématiques d'une conspiration contre l'humanité, il faudrait qu'ils soient tous bien maso et pervers. N'oubliez pas qu'ils se soignent eux-même de la même façon. J'ai pas mal d'amis qui exercent toujours, s'il vous plaît étudiez le sujet avant d'écrire n'importe quoi.

    Notre société et notre système de santé fonctionnent sur un mode linéaire de causes à effets, en oubliant que la caractérisque de la vie est son caractère non linéaire voire chaotique, condition essentielle de son dynamisme. Réduire ce que l'on ne comprends pas, faute de données, et de contexte à une trame bien/mal est une erreur dramatique, et ce d'autant plus qu'elle est initiée par des personnes qui sont sensées prendre un minimum de recul dans leur observations et leurs réaction. Cela dit, dès que nous sommes informés, nous devenons complices de ce que nous laissons faire, mais c'est également en s'opposant que notre complicité acquerra un caractère actif


  16. Tiens au passage, je reposte mon lien et vous allez me dire ce que vous en penssez : http://www.sante.gouv.fr/htm/publication/dhos/vih_vhc/

    Je pense que tu n'as pas lu les nombreuses pages qui précèdent.

    Selon la loi thermodynamique de Maxwell, le désordre ne fait qu'augmenter quel que soit l'ordre qu'on essaye d'y mettre. On peut appliquer ce raisonnement à la médecine : plus on a une médecine efficace, plus on augmente l'espérance de vie, plus on va voir apparaître des médecins alternatives : phytothérapie, médecines chinoises, ayruvédique, aromathérapie etc.

    Ces médecines dont tu découvre l'apparation existent depuis la nuit des temps. Et c'est un fait.


  17. Je ne me base pas sur la philosophie, mais sur des faits.

    Quels types de faits, FF?

    Les enterrements de tes patients?

    Justement, les faits montrent, que si la médecine était une science, outre le fait que les poules auraient des dents, cette science là est encore plus subjective et finaliste que les sciences sociales.

    Ces faits dont tu revendiques l'analyse consciencieuse, devraient t'ouvrir les yeux, non pas sur une réalité modélisée de laboratoire, mais sur la réalité quotidienne dont l'interprétation ne sera pas forcément aussi chimique que celle de Cheminot, ou aussi prégnantes que les témoignages que nous avons pu lire sur ce forum.

    Je conçois que tu nous traites de négationniste puisque nous ne sommes pas d'accord avec ton univers onirique. Par contre, essaie simplement de proposer autre chose que des commentaires dont l'humour montre malgré tou une certaine intelligence


  18. Le week-end a été chaud.

    J'aimerai savoir avec des arguments objectifs, autres que crier au fou ou la vénération des maitres, quelle est la réponse que propose finallyfree.

    J'ai compris que comme beaucoup ici, l'anglais n'est pas sa tasse de thé, mais bon, dans cette littérature les traducteurs sont pas trop mal.

    Enfin, il semble poser une opposition entre pour et contre, mais au bout de sa lecture attentive, j'e n'ai pas encore compris ni ce qu'il défendait, ni ceux à qui il s'opposait, sauf peut-être à un attachement au condom.

    Mauvaise expérience?


  19. Un petit bonjour à tous.

    Comme vous le savez, je débute dans la fréquentation des forums et j'ai un peu de mal à maîtriser les outils qui le composent. icon_confus.gif

    Je ne sais pas si c'est le bon topic pour aborder la question qui me turlupine, mais bon! Une bonne âme (aguerrie? :???) pourrait la rediriger vers le bon endroit si nécessaire ?

    Je voulais savoir si certains d'entre vous ont une expérience en ce qui concerne les associations de "lutte contre" le sida, telles Aides, Arc en Ciel, ... ? Je me demande si ce type d'associations est fait pour "lutter contre" ou accompagner les "malades" pour vivre "avec" l'état dans lequel ils se trouvent et ce qu'il implique ? reflechi.gif

    Any opinion ?

    Elles me paraissent agir sous ce couvert en lobbying de l'industrie pharmaco industrielle.

    Il suffit de voir la place qu'elles accorde à la dissidence.

×
×
  • Créer...