Aller au contenu
forum sidasante

aixur

Administrateurs
  • Compteur de contenus

    1 275
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Days Won

    13

Tout ce qui a été posté par aixur

  1. Ben ça, c'est un problème entre Etienne de Harven et E&R. Cela dit, dans la vidéo, je n'ai vu nulle part qu'Etienne de Harven était présenté comme faisant partie ou étant sympathisant de la mouvance E&R. Donc, qu'il ait été "piégé" dans le sens où on l'a fait participer à quelque chose auquel il ne voulait pas participer, ok ; mais pas dans le sens où il aurait été présenté comme sympathisant ou participant d'E&R. Or, c'est ce dernier point le plus important. Et puis, bon, c'était aussi à Etienne de Harven de faire attention et de se renseigner sur là où il mettait les pieds. Si u
  2. Moi, ça ne me pose aucun problème qu'Alain Soral et que le site Egalité et réconciliation en parlent. La dissidence du sida n'appartient à personne. Je suis au contraire très content qu'ils en parlent. Si le PC, le PS, l'UMP ou le FN le faisaient, j'en serais très content aussi.
  3. Mouai ; il se donne du mal, mais ça ne casse pas trois pattes à un canard. Il y a un peu trop d'amalgames et d'à peu près pour que cette critique soit au niveau. Exemple, laisser entendre que les postulats de Koch ne devraient pas s'appliquer aux virus, mais seulement aux bactéries pour justifier qu'ils n'aient pas été respectés dans le cas du vih, ça fait amateur. Essayer de ternir l'image de Mark Griffiths est ridicule en plus d'être minable. Mark s'est occupé pendant 15 ans de la dissidence sans gagner un sou. Il va avoir du mal à le faire passer pour un salaud. Même si l'objectif était d
  4. Oui, c'est clair que la médecine actuelle est très bonne pour la chirurgie, et la médecine d'urgence. Bref, des domaines où il y a beaucoup moins la possibilité de truander. Mais dès qu'il y a possibilité de déconner et de truander (maladies contagieuse, virologie, médicaments, maladies chroniques, diagnostic d'une façon générale), là, ça part complètement en vrille. Sinon, pour les médecins, je pense effectivement que la plupart sont tout simplement formatés et ne sont pas capable de penser en dehors des clous. Ils ne font qu'appliquer plus ou moins bêtement ce qu'on leur a appris. Mais bon
  5. En fait, la question est "pourquoi mourrait-on si jeune avant" ? La tendance est de se dire que c'était naturel. Mais c'est faux. Déjà, il devait y avoir des infanticides cachés qui expliquent une partie de la mortalité infantile. Mais surtout, la médecine tuait énormément, avec la sainte trinité "saignée/purgatifs/opiacés". Comme on pensait qu'il y avait dans les 20 litres de sang (alors qu'il n'y en a que 5 ou 6), on en prélevait jusqu'à 3 litres en une fois lors des saignées. Là-dessus, on déshydratait encore plus le patient avec les purgatifs. Et si ça n'était pas suffisant, on entraina
  6. Au passage, sur le forum, je ne me souviens pas qu'on ait eu d'histoire de contamination d'un membre d'un couple (hétérosexuel stable) à l'autre. A tout casser, peut-être qu'il y en a une ou deux dont je ne me souviendrais pas, mais c'est en tout cas, c'est très rare. C'est certainement à cause de ça que l'orthodoxie médicale a été obligée de dire que le taux de contamination hétérosexuel non anal est très faible. Le problème de cette contorsion théorique de la médecine officielle, c'est que du coup, comment expliquer le taux énorme de contamination hétérosexuel en Afrique dont on parlait da
  7. Calo38, Le test vih a été fait pendant que tu prenais des antibiotiques, ou juste après (quelques semaines) ? Edit. J'ai retrouvé ton message de 2009, ou tu en parlais : http://www.sidasante.com/forum/index.php?/topic/17182-peut-on-obliger-un-bebe-a-prendre-une-tri/ Donc, oui, c'est clairement les antibiotiques qui sont à l'origine de ton test positif.
  8. Ca n'est pas un produit naturel, mais prendre la pilule contraceptive permet d'améliorer les résultats. Un bon café 2 heures avant l'examen doit permettre d'améliorer le résultat (mais bon, comme l'effet doit disparaitre au bout de 4 ou 5 heures, il faut bien doser le timing. Surtout que l'effet est peut-être inverse durant la première heure. Donc, c'est un peu délicat). Boire moins que d'habitude (hausse de la concentration sanguine, donc hausse des cd4). Manger salé (idem). Je n'ai plus trop en tête les produits dit naturels qui peuvent augmenter le taux de cd4, mais la spiruline le perm
  9. Même réponse que Jibrail. Ils ne peuvent rien contre toi. Donc, si tu dis que tu ne désires pas suivre de traitement, ils n'ont rien à dire.
  10. Merci de nous donner de tes nouvelles steph1960.
  11. Leibowitch, c'est l'inventeur du Sida, selon ses propres dires (ensuite, est-ce qu'il a embelli la réalité ou pas ? Mystère), avant même Gallo ou Montagnier. Donc, il ne m'est pas très sympathique. Mais bon, voyons ce que son expérience donnera.
  12. Mon avis, c'est qu'il est bien possible que certaines des vitamines en question, ou/et le sélénium provoquent un effet de type cortisone. Ce qui expliquerait le maintien des cd4.
  13. Je suis désolé, mais je consacre tout mon temps de réflexion à ce blog http://www.repenser-la-medecine.com/quotidien/ Donc, je ne pourrais pas être président d'une éventuelle association.
  14. Si, il y a évolution et capitulation. Parce que l'histoire de l'effet immunosuppressif de l'exposition anale au sperme n'a rien à voir avec le problème que j'ai soulevé. Le problème de l'exposition anale au sperme, il suffit d'arrêter de s'y exposer, et c'est bon. Donc avant, même si on n'était pas d'accord avec cette théorie, ça ne changeait rien au fait qu'on était d'accord sur le fait qu'une fois supprimées les sources d'immunosuppression, il n'y avait pas de raison de développer un sida. Avec l'évolution du Perth Group qui a eu lieu dans les années récentes, ça n'a plus rien à voir. D'un
  15. Je suis désolé, mais ça ne me semble pas confirmer les théories de Cheminot. Ça n'est pas plus efficace, ça entraine seulement moins d'effets secondaires. Et à mon avis, il n'y a rien de surprenant là-dedans. Ce sont simplement les mêmes types de molécules que pour les autres thérapies, sauf qu'en bithérapies, elles sont moins fortement dosées. D'où les effets secondaires plus limités. Si tu prescris 1000 mg d'aspirine à quelqu'un et 500 mg à un autre, le deuxième aura moins d'effets secondaires, à cause du dosage plus faible, tout simplement. Si on augmentait les doses de la bithérapie décri
  16. Tout à fait d'accord. C'est à partir de là que ça a commencé à déconner. Jusque-là, les choses étaient claires, pas de vih, pas de sida ; les drogues récréatives et les médicaments sont la cause des symptômes. Ensuite, ça s'est mis à devenir illogique. Il y avait donc quand même une nouvelle maladie qui était le sida apparue chez les hard-fêtards gays au début des années 80, mais sans virus ? Et les tests permettraient comme par hasard de déterminer la possibilité de passer au bout de 20 ans au stade sida ? Ceci avec apparemment une très grande efficacité ? Et d'un seul coup, toutes les théori
  17. Mais non, il ne faut pas les prendre. Ce sont des médicaments qui tuent beaucoup moins vite que l'AZT à haute dose, mais qui tuent quand même à petit feu. On ne tombe pas malade si on arrête de prendre les arv. Il y plein de gens qui sont intervenus sur ce forum qui en sont la preuve vivante. Depuis que j'ai montré qu'il fallait les arrêter progressivement (comme une corticothérapie), pratiquement plus personne n'a de problème important lors de l’arrêt. Cela dit, vu que n'importe qui tombe malade de façon un peu forte au moins une fois tous les 10 ans, forcément, à un moment à un autre, un s
  18. C'est une accusation qui me semble tout à fait fondée au contraire. Concernant son état, Jonathan Barnett, l'administrateur du forum questioningaids était en communication avec la femme de Gos. Elle lui a dit que le problème était une fibrose des poumons liée à la maladie de Crohn. Les médecins ont pensé à une infection, mais ils n'ont pas trouvé laquelle apparemment. Donc, de de coté là, les choses semblent assez claires. Sauf nouvel élément, il n'y a pas de diagnostic caché. Et tel que les choses sont présentées par sa femme, il ne semblait pas du tout à l'article de la mort (voir mon premi
  19. Effectivement, le fait qu'on ne soit pas d'accord sur de nombreux éléments pose problème, notamment sur la signification des tests et la nécessité des trithérapies. Pour répondre aux questions. - Non - Oui, mais non (parce que le mauvais état de santé en question est généralement temporaire. Et quand ça ne l'est pas, on n'a pas besoin du test pour se rendre compte qu'il y a un problème). Je pense que la question devrait plutôt être : "ont-ils un pouvoir de prédiction d'une futur dégradation fatale de la santé ?" - Non (les déjections qu'il y a dans l'anus devraient également nous rendre m
  20. Un dissident séropositif dénommé Gos Blank (que je ne connaissais pas jusque-là) est décédé il y a deux jours. Son cas est exemplaire de la façon dont la médecine peut tuer, non seulement les séropositifs, mais aussi les gens "ordinaires". D'où l'intérêt d'en parler ici pour que d'autres personnes ne tombent pas dans ce genre de piège. Voici comment ça s'est passé. Il est allé à l’hôpital pour un problème de maladie de Crohn ainsi que des problèmes pulmonaires non identifiés (le couple ne savait pas s'il s'agissait d'une grippe ou d'une pneumonie). Apparemment, les problèmes pulmonaires n'ét
  21. Concernant les statines, j'ai la forte impression qu'en réalité, ce sont des analogues d'anticoagulants (ou d'antibiotiques, c'est la même chose). Ce site donne la liste d'effets secondaires suivants : "La liste des effets secondaires des médicaments de la classe des statines ne se limite d’ailleurs pas aux muscles. Elle est bien longue. On y trouve des troubles hépatiques et digestifs, des maux de tête, des insomnies, des allergies cutanées, des œdèmes… Autres problèmes possibles : douleurs articulaires, fourmillements (paresthésies), vertiges, problèmes de mémoire, impuissance, alopécie. S
  22. En fait, la plupart des médicaments de la tri sont des excitants, comme le café. Donc, comme tu prends aussi des analogues d'opiacés (qui sont des calmants), tu prends en même temps des excitants et des calmants. Tu prends des produits dont les effets s'opposent. Donc, en diminuant les doses de trithérapies, l'effet des analogues d'opiacés devient plus présent. Or, les analogues d'opiacés provoquent des pertes de concentration. C'est pour ça que tu as des problèmes de concentration depuis que tu as commencé à te sevrer. Les analogues d'opiacés provoquent aussi des pertes de mémoire immédiate
  23. Ah oui. La prise de ces médicaments change bien des choses, aussi bien pour l'histoire de ta séropositivité au VIH, que pour les diverses hépatites, et enfin que pour le sevrage de la trithérapie. Si ta séropositivité est postérieure à 1984, il est clair que ce sont les traitements anticoagulants qui sont à l'origine de celle-ci, en conjonction avec l'usage d'opiacés (si tu en consommais déjà à ce moment-là bien sûr). Les tests d'anticorps réagissent en fait à la densité de particules (pas seulement à celles du soi-disant vih, mais à toutes les particules) dans le sang ; c'est à dire qu'ils
  24. Bonjour Steph1950 Bienvenu sur le forum. Les symptômes en question sont tout à fait typiques du sevrage de la trithérapie. En fait, la trithérapie, c'est la même chose que la prise de cortisone. Quand on arrête la cortisone, on a aussi ces effets-là ; tout simplement parce qu'en réalité, ces médicaments sont identiques. C'est pour ça qu'il faut arrêter la trithérapie progressivement, exactement comme on le fait pour la cortisone. J'en parle ici : http://www.sidasante.com/azt/tritherapie_egale_corticoides.html Normalement, après quelques mois d'arrêt définitif, les symptômes devraient s'est
×
×
  • Créer...