Aller au contenu
forum sidasante

aixur

Administrateurs
  • Compteur de contenus

    1 275
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Days Won

    13

Messages posté(e)s par aixur


  1. Non, mais Terry, on (les dissidents) ne dit pas que la sodomie (et on parle de sodomie répétée souvent) est mortelle, ni même qu'elle provoque des maladies graves. On dit juste que c'est capable de rendre plus souvent les tests positifs. Et comme les tests réagissent à des niveaux de stress oxydatif relativement bas (il suffit parfois d'un simple rhume), ben ça peut se convevoir comme théorie.

    On dit également que, vu qu'il s'agit d'un stress oxydatif léger, ça peut éventuellement provoquer des petites maladies (rhumes ou trucs comme ça). Bon, ça c'est à vérifier. Mais ça peut se convevoir aussi.

    Cela dit, peut-être que là encore, la perspective est biaisée. On suppose (chez les dissidents) que la sodomie répétée fait réagir les test parce que les homosexuels la pratiquent et qu'ils sont plus souvent séropo en % que les hétéro. Mais peut-être qu'il y a des comportement autres chez les homos qui engendrerait un stress oxydatif faisant réagir le test. Et la sodomie ne serait alors pas vraiment en cause, ou beaucoup moins en cause. C'est possible.

    Mais bon, il semble qu'il y ait eu des études disant que les femmes qui subissaient la sodomie réagissaient plus souvent positif que celles qui ne la pratiquaient pas. Et puis, c'est une théorie qui colle quand même assez bien avec les cas d'homo qui réagissent positifs alors qu'ils n'ont aucune pratique pouvant engendrer par ailleurs du stress oxydatif. Cela dit, la théorie que les capotes émettent du bunzène est intéressante aussi.


  2. Donc personne n'a de réponse vraiment claire à cette question trés pertinente de Diamant bleu (+1 icon_biggrin.gif )

    si le SIDA est une maladie qui détruit le système immunitaire comment se fait il que les séropositifs ne meurent pas comme des mouches avec des virus et microbes très répandus comme la grippe, le rhume, la gastro entérite et autres maladies contagieuses ?

    ça me laisse perplexe...

    cette question

    Cheminot ?

    Ben, la réponse, c'est que, vu qu'on ne constate pas de présence de maladies opportunistes ordinaires, il n'y a pas de maladie appelée SIDA.


  3. Cependant, il dit très nettement qu'au bout d'un temps plus ou moins long, et surtout si on a pris de l'AZT, du bactrim, et d'autres médicaments qui sont fortement oxydants, on va vers l'apparition de maladies opportunistes qui menacent la vie même des personnes.

    ...Il indique que dans certains cas, les dégâts commis par les drogues et les médicaments sont tels qu'il ne réussit pas à les sauver.

    Oui, mais, c'est vague. Combien de cas sur combien de personnes ? Quels types de cas (maladies microbiennes, cancer, etc...) ? Et sur combien de temps (longtemps après la fin de la trithérapie, pas longtemps) ? Parce qu'effectivement, on peut envisager qu'il y ait quelques cas de personnes qui ayant été complètement esquintés par l'AZT et autres antibiotiques meurent dans les 6 mois après avoir abandonné le traitement. Mais, ça doit être l'exception. Et puis, une fois qu'on a dépassé un an et que rien ne s'est passé et que la personne va parfaitement bien, ça m'étonnerait beaucoup qu'il y ait détérioration après. Et puis, est-ce qu'il est sur que les personnes avaient vraiment abandonné complètement tout médoc ?

    Parce que, à ce qu'on en voit, il n'y a pas grand monde parmi les dissidents qui aient subi de maladies opportunistes à la suite de l'arrêt des médoc ou qui soient morts de maladies opportunistes. Mark, apparemment, c'est une crise cardiaque. Sa femme, c'était un cancer. Les dissidents américains, une bonne part continuait en réalité les trithérapies ou d'autres types de médicaments. Et l'autre part, c"était suite à une hospitalisation où on ne sait pas toujours ce qu'on leur a fait absorber.


  4. Oui, moi non plus, je ne vois pas du tout où serait le coté irreversible. A mon avis, à moins d'être complètement super archi déglingué, et encore, par les médoc, l'état des malades est totalement réversible. L'espérance de vie pourra peut-être être diminuée si on a été bien esquinté par les médoc, mais pas à court terme. Ce sera peut-être du genre 5 ans en moins. Et encore, le corps a une telle capacité de régénération, que bon...

    A mon avis, il pourra persister des effets secondaires. Mais là, c'est surtout le cerveau ou le système nerveux qui semble garder des sequelles. Ce qui est normal. Autant le corps est très robuste, autant le cerveau (ou le système nerveux) est une mécanique apparemment très fragile et une fois que celle-ci est abimée, elle ne se répare pas forcément facilement. Mais je ne pense pas que l'état du cerveau s'aggrave une fois qu'on a laché les médoc. Soit les effets secondaires persistent, soit ça l'état s'améliore. La déterioration doit arriver dans un faible nombre de cas. Et la détérioration de l'état du cerveau reste à mon avis limitée. Quand au reste du corps, là, dans plus de 95 % des cas, si on ne le détruit pas par d'autres comportements, on doit aller vers une amélioration. A mon avis, si après un an, il ne s'est rien passé, normalement, tout va bien.

    Les traces de stress oxydatif mesurés par les tests ne signifient à mon avis rien en terme d'état de santé et de risque d'évolution vers une maladie. La fourchette d'états de santé que ça implique est tellement large que ça ne signifie rien. Ca réagit déjà à un rhume alors bon... La fourchette ou ça peut réagir va du rhume à l'état de stress oxydatif mortel. Qu'est qu'on peut conclure à partir de ça ? Rien.


  5. Ben, elles meurent des médicaments, c'est tout. Elles mourraient beaucoup au temps de l'AZT seul. Elles meurent moins avec les trithérapies qui sont moins létales (ou létales plus lentement). Et encore moins avec les trithérapies + changements réguliers de cocktails + périodes d'arrêts.

    Bien sur, je ne parle là que des populations n'ayant pas de mode de vie plus ou moins dangereux, ni des populations très pauvres.


  6. ce qui me dégoute... c'est d'abuser de la crédulité ou du faible bagage scientifique de certaines personnes, même au risque de mettre en danger la vie de ces personnes.

    Toi, tu n'as pas lu les 30 pages. Et tu n'as pas lu attentivement le site de Mark : www.sidasante.com

    Tu devrais. Ca t'éviterait d'arriver tout feu tout flamme, prêt à lancer des anathèmes à la cantonnade, alors que tu n'as pas vraiment les cartes en main pour le faire.


  7. Je pencherais pour la dernière solution : reprise de l'existant + développement.

    Je serais pour changer la couleur de la page de garde, que je ne trouvais pas très heureuse. Je me propose pour faire cette nouvelle page.

    Pour le forum, je ne sais pas trop. Il veut peut-être mieux garder celui d'onnouscachetout. Les gens y sont habitués et il y a déjà plein de messages. Et en ce moment, il y a l'air d'y avoir du monde qui arrive. Le site et le reste du forum n'est pas consacré à la dissidence. Mais justement, ça fait un lieu d'échange. Là, on risquerait de se trouver avec peu d'interventions et un forum qui vivoterait.

    La mise en forme, effectivement, je verrais bien l'ajout de sections par thèmes (CD4, Afrique, tests, etc...). Ca serait plus clair. Je me propose pour le faire. Par contre, ça risque de prendre du temps.

    Les ajouts, c'est le gros du travail. Je me propose d'en faire. J'ai quelques idées d'ajouts. Il y a pas mal de matériel en anglais. Mais là, c'est pas mal de boulot. Mais bon, on peut aussi avoir des ajouts collégiaux. Il y a pas mal de messages de Cheminots par exemple (ex : sur le bactrim) qui pourraient être insérés dans le site.

    Pour le nom de domaine, je veux bien continuer à le payer. Idem pour l'hébergement si besoin est.

    Enfin, voilà quoi. Mais effectivement, attendons la réponse.


  8. Non, je ne trouve pas que sa mort soit un echec, je trouve que c'est une injustice par rapport à tout ses efforts. Enfin, disons que je trouve ça regrettable. Regrettable que ce soit à ce moment-là. Mourir juste avant le moment du résultat, je trouve ça particulièrement amer, comme un peintre qui mourrait juste le jour où on commencerait à apprécier son talent, comme un soldat de la grande guerre mort le 10 novembre, comme un coureur qui arrive largement premier et qui s'écroule d'épuisement juste avant la ligne d'arrivée.

    Et effectivement, je crois qu'à moins que le docteur Shaller ne se propose, je vais devoir reprendre le site de Mark.


  9. Je suis vraiment dégouté pour lui. Quand je pense à tout ce qu'il s'est battu pour faire connaitre la dissidence, le nombre d'années où il a ramé tout seul en vain pour faire bouger les choses. Il n'a jamais abandonné, jamais laché le morceau. Et puis là, enfin, ca commençait à donner quelques résultats. Il commençait à y avoir un peu de monde sur le forum qui croyait aux thèses de la dissidence. Et il meurt juste à ce moment-là... Il n'est vraiment pas payé de ses efforts (en tout cas pas assez). J'aurais aimé que ça se soit passé à un moment où il y aurait eu des dizaines, voir des centaines de dissidents, un moment où les choses auraient vraiment bougé, un moment où il aurait vraiment pu se dire que ses efforts étaient récompensés. Cruel destin.


  10. J'espère que je ne donne pas de fausse information, mais sur le forum AIDS MYTH EXPOSED, j'ai lu qu'apparemment ce serait une crise cardiaque. A ce qu'il parait, Mark buvait pas mal. Si j'ai bien compris, il revenait d'une réunion. Et apparemment, on suppose qu'avec le froid, dans son bus qui n'était probablement pas chauffé, la prise d'alcool aurait entrainé la crise cardiaque.

    Donc, ça n'aurait rien à voir avec une maladie quelconque.

    Mais bon, bien sur, il faudra confirmation de cette version du décès.


  11. C'est vrai que quand je l'avais vu, en mai, j'avais trouvé qu'il avait un coté d'une certaine façon presque trop calme par moment. J'avais mis ça sur le compte du flegme anglais et sur la sagesse qu'il avait du atteindre après toutes ces épreuves.

    C'est sur que, pour quelqu'un d'aussi sensible, vivre seul avec les souvenirs de sa femme, ça n'était pas bon. Ca n'a jamais été bon pour personne.

    Et c'est vrai que son rapport à la nourriture avait été apparemment excessif à un moment. Il nous avait dit qu'il avait perdu beaucoup de poids et de dents, si je me souviens bien, suite à un jeûne qu'il avait entrepris un peu après la mort de Sylvie Cousseau. Mais il m'avait semblé, avec l'énergie qu'il mettait dans son procès, que cette période était finie. Maintenant, il est clair qu'il était toujours profondément miné par cet évènement.


  12. Mon Dieu ! Quel choc !

    Mais que lui est-il arrivé ?

    Je me rappelle qu'il m'avait dit cet été qu'il avait fait une crise d'élimination de 6 semaines et perdu 6 Kgs. Je me rappelle que quand j'avais lu ça, ça m'avait inquiété. Il était déjà très maigre.

    Pauvre Mark. Je ne m'attendais vraiment pas à ça. Il semblait si combatif (même si très calme) quand on l'a vu, Jimmy et moi.


  13. Bonjour Jeff,

    Et bienvenue. icon_bravo.gif

    Tu vas rire, mais j'ai eu les mêmes symptomes de seroconversion...

    ...à 4 ans.

    Rash cutané, forte fièvre... fin avril.

    Sauf qu'à l'époque, on a appelé ça... rubéole (précisée comme étant très forte). Mais j'ai comme l'impression que si j'avais eu 20 ans, si on avait été dans les années 90 et que j'avais été homosexuel, avec les mêmes symptomes, on aurait appelé ça primo-infection.

    Et curieusement, très curieusement, moi aussi, je m'étais fait vacciné... 3 semaines avant.

    Alors tu vois, tes symptomes de primo infection en juin ne sont peut-être pas si extraordinaires que ça. Et très probablement que ta première intuition (réaction au vaccin) était la bonne.

    Donc, comme symptomes mystèrieux, il ne reste que ceux de ton copain. il faudrait savoir en quel mois ça s'est passé, s'il s'était fait vacciné récemment, s'il prenait des médicaments, des drogues, etc...

    En ce qui concerne tes CD4 à moins de 100 et ta charge virale exponentielle, effectivement, du point de vue officiel, tu devrais être mort au minimum 100 fois. En fait, avec tous les microbes mortels qui trainent partout (légionelles dans ta salle de bain et ta cuisine, lystéria et salmonelles dans ta nourriture, staphilocoques dans ton nez) c'est chaque semaine que tu devrais être mort avec ces chiffres. Enfin... selon la théorie officielle.

    Selon la thèse des dissidents, évidemment, comme les CD4 sanguins et la charge virale ne veulent absolument rien dire, le fait que tu soit en super forme n'est plus étonnant du tout.

    Et à mon avis, vu la pêche que tu sembles avoir, et avec ton couple bien stable (important, ça, pour le moral), s'il n'y a pas d'accident, ça devrait durer jusqu'à, quoi ? 95 ans ?


  14. Tiens, à propos de tolérance. Je me suis fait bannir du forum vaccin de Doctissimo.

    Motif invoqué dans le mail que j'ai reçu : propagande et négationnisme.

    Rien que ça. J'avoue que j'étais assez mort de rire à la lecture des motifs, tellement c'était disproportionné et ridicule. Et tellement ça faisait "on est en train de faire une épuration, on a besoin d'une raison, ça nous fait chier d'emballer le truc de façon un peu diplomatique. Allez hop, propagande et négationnisme. Maintenant, tu vires."

    Pourtant, je n'étais pas intervenu depuis quelques temps. Et, depuis 2 mois, mes interventions sur ce forum étaient très espacées. Mais, ça me surprend pas trop. Il semble que la direction de Doctissimo veuille reprendre en main fermement cette partie de son forum et vire les différents dissidents qui remettent en cause le bien fondé des vaccins et qui étaient un peu trop nombreux. Donc, peu importe la fréquence d'intervention, les têtes les plus connues sont coupées. Pourtant, on n'étaient pas si nombreux que ça, à peine 7 ou 8 réguliers. Mais, il n'y avait à peu près personne en face pour défendre les merveilleux vaccins dont l'efficacité est de l'ordre de l'évidence selon leurs partisans. Je crois qu'en plus d'être les plus nombreux, on était surtout convaincants (le nombre de gens qui se mettaient à se poser des questions à la lecture de nos interventions était très important). Bref, après le forum sur le SIDA de Doctissimo, l'ordre officiel va vite régner sur le forum vaccin.

    Alors, l'ouverture, ce qu'il y a de sur, c'est qu'elle n'est pas du coté officiel.


  15. "Nous, les Noirs, mourons plus (du sida) que tout autre peuple de cette planète", a-t-elle poursuivi.

    Que l'Afrique soit pauvre, et par conséquence, qu'il y ait une mortalité plus élevée que dans les pays plus riches, est une chose certaine.

    Mais, il se trouve que les chiffres concernant la santé des Africains n'ont pas cessé de s'améliorer dans la plupart des pays considérés comme gravement touchés par le SIDA. On meurt plus vieux*, la population croit, la mortalité infantile diminue, etc...

    Ca ne cadre pas du tout avec un virus tueur qui se répandrait ou avec une population tellement fragilisée par des vaccinations qu'elle mourrait en masse ou subirait beaucoup plus de maladies graves qu'avant.

    Donc, l'hypothèse d'une mortalité de masse africaine s'aggravant qui sous-tend l'hypothèse d'une campagne de vaccination tueuse n'étant pas valable, la deuxième hypothèse ne l'est pas non plus. Donc, oui, selon moi, c'est une théorie bidon.

    Il y avait trois théories du complot sur le SIDA : celle du virus conçu en laboratoire, cette théorie du vaccin tueur, et la théorie que le virus n'existe pas et qu'il n'y a pas d'épidémie (la théorie des dissidents dont je fais partie). Avec les données avancées par les dissidents, la première théorie a pris un sacré plomb dans l'aile et on n'en entend plus parler très souvent. Mais la deuxième théorie, qui garde l'idée d'une mortalité énorme en Afrique (et surtout qui serait en progression importante) mais sans l'hypothèse du virus, revient de temps à autres dans les milieux antivaccinaux non informés de la thèse des dissidents, ou qui n'en tiennent pas vraiment compte, en tout cas pas en ce qui concerne la mortalité africaine.

    * : il ne faut pas se fier aux chiffres de l'espérance de vie, puisque c'est une projection qui intègre la théorie officielle du SIDA. Par exemple, on dit que dans tel pays, depuis vingt ans, l'espérance de vie est passé de 55 ans à 45 ans. Mais cette baisse vient du fait qu'on intègre l'idée qu'une partie de la population va mourir jeune à cause du SIDA. Forcément, ça fausse tout. En réalité, en n'intégrant pas cette hypothèse fausse dans le calcul de l'espérance de vie, on trouverait au contraire que l'espérance de vie dans ces pays là a nettement augmenté. Le système de calcul de l'espérance de vie peut rarement être pris en défaut, sauf avec des problèmes du genre SIDA, qu'on suppose être récurents et pas ponctuels (comme une guerre).


  16. Intéressant intéressant tout ça.

    C'était donc pour ça que tu es contre la vitamine C. Ca aura pris du temps, mais on aura fini par avoir l'explication. icon_biggrin.gif

    Mais, ce que tu dis de la vitamine C est valable pour pas mal de fruits en général : beaucoup de fruits sont acides. Et pourtant, en manger provoque au contraire une diminution de l'acidité de l'organisme. Et ça ne provoque pas d'inflammation du système digestif. Donc, avoir un produit acide dans le système digestif ne provoque pas forcément des inflammations.

    Et puis, à ce que j'en ai lu, c'est plutot la vitamine D qui est synthétisée lorsqu'on reste au soleil.


  17. Ah ok. Ainsi donc, mon hypothèse sur les antibiotique est carrément une chose reconnue officiellement. Et ceci sur tous les antibiotiques.

    Au passage, la prise d'antibiotique répétée chez les enfants est à mon avis à l'origine des leucémies. Les globules blancs diminuent à cause des antibiotiques. Puis, lorsqu'on arrête la prise d'antibiotiques, le nombre de globules blancs remontent en flèche. Il suffit qu'il y ait un contrôle à ce moment-là (s'il y a eu prise d'antibiotiques répétée, l'enfant est patraque, ce qui peut justifier un soupçon de leucémie), et hop, diagnostic de leucémie (qui se caractérise par un nombre de globules blancs élevés). Alors que l'enfant n'a rien d'autre qu'un effet secondaire de la prise d'antibiotiques.


  18. (Bamboue @ Mardi 21 Septembre 2004, 13:28)

    merci aixur

    quelque chose me trouble c’est que les tritherapies augmentent les triglycérides et le cholestérol donc on est obligé de manger sans graisse, et pour la prise de sang il faut en plus être à jeun , effectivement si ta théorie est bonne il ne reste plus grand chose en cd4

    Tiens, sur Internet, j'ai lu au contraire, qu'on n'était pas obligé d'être à jeun pour les test des CD4. Mais effectivement, si on doit réduire les graisses et qu'on doit être à jeun au test, ça peut jouer. Si je ne me trompe pas, bien sur.


  19. (JIMMY(le rebel) @ Mardi 21 Septembre 2004, 15:58)

    Bonjour,

    Moi non plus je n'ai jamais entendu dire que le sport faisait remonter les T4. Pourtant j'en ai fait de la muscu en salle autrefois, et mes T4 n'on pas augmenté pour autant.

    Alors, info ou intox?

    JIMMY (le rebel)

    Peut-être que tu n'as pas modifié ton alimentation, à ce moment-là. Et aussi, peut-être que tu prenais des antibiotiques. J'ai l'impression qu'il y a un certain nombre de choses qui peuvent faire varier le taux dans un sens ou dans un autre.

    Au fait, ça se passe bien pour ton traitement ? Tu n'es plus fatigué ?


  20. Ah oui. Ca a l'air de se confirmer. Dans le lien de Terry, j'ai trouvé ça (j'ai fait un résumé en français en dessous) :

    Lymphocyte subpopulations and Con A activated suppressors were measured before, immediately after maximal physical effort on bicycle ergometer and after two-hour recovery. The investigations were performed on healthy male volunteers, trained male and female cyclist, nearly at the same age. The measured parameters of maximal effort were comparable in all investigated groups. The significant increase in T8+ (suppressor cytotoxic) cells and moderate increase in T4+ (helper inducer) cells was observed after maximal physical effort; these changes were accompanied by a significant diminution of a T4+/T8+ ratio. Two-hour recovery resulted in the normalization of the investigated parameters. The functional test based on Con A-induced suppressor activity has revealed the divergence, a decrease in Con A-induced suppressor cell activity was noted after maximal effort

    En gros, si j'ai bien compris, ils ont mesuré les CD4 avant et après un effort intense sur vélo (juste après et deux heures après). Juste après, ils ont constaté une augmentation légère des CD4. Deux heures après, les CD4 étaient revenus au niveau d'avant l'effort. Donc, effectivement, l'effort a l'air d'avoir un impact sur ce taux.

    La référence :

    Arch Immunol Ther Exp (Warsz). 1987;35(3):307-12. Related Articles, Links

    Changes in the helper and suppressor lymphocytes in human peripheral blood following maximal physical exercise.

    Tchorzewski H, Lewicki R, Majewska E.

    Department of Pathophysiology, Institute of Basic Medical Sciences WAM, Lodz.


  21. Intéressante la confirmation de Pierrot.

    Mon explication personnelle, c'est que ce que les CD4 ne sont pas des défenseurs de l'immunité, mais, simplement des cellules mortes (éventuellement des cellules mortes ayant un pouvoir collant, peut-être acquis dans les ganglions). Ou alors, des cellules collante produites dans les ganglions pour aglomérer les cellules mortes venant des tissus. Le nombre de ces cellules augmenterait quand on mangerait plus que que d'habitude. Ce qui arrive quand on fait du sport. Et également, quand on est gros évidement (puisque ça implique de manger plus que quand on est maigre, en tout cas, plus gras et protéiné).

    C'est peut-être pour ça que la quantité considérée comme normale de CD4 varie de 500 à 1600 /mm3. Soit, de 1 à 3. Pourquoi une fourchette normale aussi large ? Pourquoi pas une fourchette plus serrée, comme 600/700 ? Je pense que c'est parce que, lorsqu'on a mangé un repas copieux, il peut y avoir une augmentation brusque de CD4 et on doit monter à 1600, tandis que quand on est à jeun, on doit arriver plutot à 500. Donc, les tests doivent refléter cet état de fait.

    Donc, à mon avis, prendre quelques repas bien copieux avec beaucoup de protéines et de graisses rien que pendant deux jours avant le test doit permettre d'augmenter le taux de CD4. A l'inverse, arriver bien à jeun doit faire baisser le taux. A vérifier évidemment.

    Cela dit, je pense que les gens sous antibiotiques ont un taux naturellement bas. Parce qu'il est possible que certains antibiotiques empêchent l'agrégation des cellules mortes à un niveau ou à un autre. Du coup, l'effet de la nourriture serait moins efficace.

    Et quand des personnes malades soupçonnées d'avoir le SIDA se font tester les CD4, il doit arriver assez souvent qu'elles prennent des antibiotiques. Donc, le test serait faussé.

×
×
  • Créer...