Aller au contenu
forum sidasante

aixur

Administrateurs
  • Compteur de contenus

    1 275
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Days Won

    13

Tout ce qui a été posté par aixur

  1. Ben, avoir le vih, c'est seulement avoir réagi positif au test. Ca n'implique pas que la personne soit malade. le stade sida, c'est différent. Là, la personne est supposée être malade selon l'orthodoxie médicale. Et certains dissidents peuvent être d'accord sur les causes de la positivité des tests, mais pas sur celles du stade sida. D'où la nécessité de bien différencier les deux.
  2. Attention, on ne parlait pas de ça. Le sujet était la cause du sida chez les gays. Pas la cause de la séropositivité chez les gays. Désolé, mais je ne crois pas du tout à cette thèse. Tout simplement parce que la stratégie en question aurait manifestement complètement échoué. Non seulement l'Afrique n'est pas dépeuplée, mais au contraire, sa population augmente à toute vitesse. Comme conspiration géniale de la part des maitres du monde, c'est légèrement foireux. Si les maitres du monde avaient vraiment voulu décimer la population africaine, ils auraient réussi.
  3. Pas antioxydant ET cortisone. Plutôt antioxydants ou cortisone. Personnellement, je ne crois plus trop à la présence d'antioxydants dans les trithérapies. En fait, ça n'est pas tellement étonnant. En analysant les divers grands types de médicaments utilisés par l'industrie pharmaceutiques j'en suis venu à l'idée que le problème est qu'ils n'ont pas beaucoup de types de médicaments différents sous la main. En réalité, ils n'en ont que 3 grands types : 1) les anti-inflammatoires (donc, anti-inflammatoire de type aspirine, antibiotiques, anticancéreux, etc...) Plus la dose est faible
  4. aixur

    photos du vih

    Non, il n'en existe pas. Et c'est impossible à obtenir. Tout simplement parce que les isolement de virus contiennent toujours des tonnes d'autres particules. C'est toujours une véritable soupe. Donc il est impossible de dire si telle ou telle particule est un virus ou un simple débris cellulaire.
  5. Non, mais ce qui se passe pour l'Afrique, c'est que : 1) déjà, la limite de réaction des tests utilisés en Afrique est beaucoup plus faible, ce qui fait qu'il y a beaucoup plus de gens qui réagissent aux tests. 2) Rapidement, on a dit qu'il n'y avait même pas besoin de tests. Il suffisait d'avoir eu de la fièvre pendant 1 mois et une perte de poids de 10 % je crois me souvenir, pour être déclaré séropositif. Donc, forcément, avec des critères aussi peu sérieux et aussi faciles à obtenir, on a pu inventer des tonnes des cas de sida en Afrique. Ca ne correspond à rien de réel. Surtout qu'ens
  6. Là encore, il y a plusieurs interprétations. Les dissidents du reste du monde en sont apparemment restés à l'idée que ce sont des médicaments qui ne peuvent être que mauvais. Ils reconnaissent qu'ils sont moins dangereux qu'avant, mais c'est tout. En France, ça a beaucoup plus bougé. Cheminot défend l'idée qu'il y aurait une molécule parmi celles utilisées dans les trithérapies, qui serait en réalité un antioxydant. Comme il pense que le problème des sidéens est surtout un problème de stress oxydatif, la présence de ce médicament antioxydant expliquerait que les trithérapies aient un eff
  7. Hé bien, c'est exactement ce que je disais. Je mettais en avant que justement, la théorie du stress oxydatif pose problème là aussi.
  8. Oui, mais vu qu'il y a aussi le vagin, ça doit être moins systématique. Mais effectivement, pour celles qui se feraient sodomiser tous les jours, le principe s'appliquerait aussi pour les partisans de cette théorie.
  9. Oui, tout ça fait. La muqueuse vaginale est plus épaisse, d'après ce que j'ai lu. Mais effectivement, elle est très riche en vaisseaux sanguins. Donc, il est tout à fait possible qu'il y ait des irritations et des saignements. Donc, là aussi, ça devrait fréquemment entrainer des problèmes de réaction aux tests vih. Donc, cette théorie du sperme comme cause de la séropositivité des gays pêche déjà par le problème de l'entrée dans le corps de la personne pénétrée et de la spécificité aux gays de cette entrée dans le corps. Pour le lien entre sperme et stress oxydatif, l'idée, c'est que puisque
  10. Bonjour et bienvenu sur le forum. Concernant le fait que les gays soit plus touchés, il y a essentiellement 2 interprétations dans la dissidence. 1) La sodomie entrainerait un stress oxydatif pour la personne qui se fait sodomiser. Ce serait le sperme qui causerait le problème. Les parois de l'anus ne seraient pas faites pour recevoir du sperme, contrairement au vagin. Le sperme pénétrerait alors dans le sang et y entrainerait un stress oxydatif. Ce qui ferait réagir positif les tests plus souvent. C'est la position du groupe de Perth apparemment, et sur ce forum, de Cheminot. 2) Dans
  11. Pour l'histoire du cancer de la prostate, à mon avis, les autorités médicales cherchent exprès à faire monter leur nombre. En effet, ça permet de faire baisser les chiffres de taux de mortalité à 5 ans de l'ensemble des cancers. Comme c'est un cancer à faible taux de mortalité, plus il y en a, plus les chiffres globaux du cancer s'améliorent. C'est aussi pour ça qu'on pousse au dépistage du cancer du sein. Donc, c'est tout bénef pour l'orthodoxie médicale. Ils peuvent présenter des chiffres de rémission à 5 ans en amélioration constante (ce qui met en confiance le public, et justifie le main
  12. A mon avis, les problèmes de ganglions gonflées viennent du fait que l'élimination des déchets du corps ne se fait pas bien, parce que le foie est agressé par la poudre de plantes. Du coup, le système lymphatique (le système d'égout du corps) est engorgé de déchets et les ganglions lymphatiques gonflent. Le fait de faire prendre la poudre avec du miel est un vieux truc de médecin. Comme ces plantes sont très amers, c'est immangeable. Donc, on mélange ça avec quelque chose de très sucré pour noyer le gout amer dans le gout sucré. Et si le système gustatif considère ça comme immangeable, c'est
  13. C'est bien ça. Je vais peut-être rajouter des trucs.
  14. C'est exactement comme une trithérapie ce remède malgache. C'est pour ça qu'il y a des diarrhées (ça agresse le système digestif, qui du coup essaye d'évacuer le plus rapidement possible le produit). Ca finit par s'arrêter parce que le corps est épuisé et finit par se faire à l'agression. Et il y a prise de poids parce que ça augmente le taux de cortisol et que ça diminue les capacités d'élimination des graisses de la part du foie. Du coup, il y a accumulation d'eau et de graisse dans le centre du corps. On a aussi plus la pêche à cause de l'augmentation du taux de cortisol, parce que c'
  15. Bon, vu qu'il y a du nouveau sur le sujet, j'ouvre ce topic. Les deux documents intéressants sur le sujet (merci Jardinier) sont : http://reducetheburden.org/?page_id=13 http://reducetheburden.org/?p=2909
  16. Encore sur le sarcome de Kaposi, j'ai découvert ici et ici, qu'en fait, même pour les lésions cutanées, les choses sont moins claires qu'on veut nous le faire croire. Ca parle des problème cutanés aux pieds chez les personnes âgée de type méditerranéennes ou africaines. Le sarcome de Kaposi classique quoi. Ce qu'on découvre, c'est qu'en réalité, très souvent, il ne s'agit pas de gros grains de beauté ou carrément de tumeurs, mais de simples lésions ou oedèmes. C'est ce qu'on peut constater en voyant la deuxième photo du premier site mis en lien, ainsi que via les extraits suivants : Conc
  17. Tiens, j'ai découvert en continuant mes recherches sur le sarcome de Kaposi qu'il pouvait y en avoir aussi au cerveau. Zone externe nez/bouche/yeux, zone interne nez/bouche, membres, poumons, foie, autres parties du système digestif, et maintenant cerveau ; on est de plus en plus dans le n'importe quoi le plus complet. Au passage, on peut se dire que comme on utilise le sarcome de Kaposi comme terme générique, alors que ça recouvre une réalité multiple, on ne sait jamais vraiment de quoi on parle en réalité.
  18. aixur

    Cetero - FDA

    Très intéressant. On soupçonnait que ça soit le cas. Là, on en a la preuve.
  19. Oui, mais c'est la fréquence et l'intensité de la consommation qui est importante. Un gars qui se prend une ligne ou des poppers une fois par semaine, ça ne va pas lui faire grand chose. Il y aura éventuellement quelques problèmes, mais mineurs. Ce sont les gens qui consomment tous les jours pendant une ou deux heures qui peuvent avoir des problèmes physiologiques. Donc, s'il y a plus de personnes qui consomment, mais que cette consommation est occasionnelle, ça aura relativement peu d'impact sur leur santé.
  20. Du coup, si la plupart des cas de sarcome de kaposi étaient en fait des cas aux poumons, au foie et au reste du système digestif, les causes de l'évolution du nombre de cas sont alors différentes. Les poppers deviennent une cause plus ou moins marginale, et tous les médicaments ayant un effet de type anti-inflammatoire ou antibiotique (ce qui est le cas de l'AZT) deviennent plus importants. Concernant la diminution du nombre de cas de sarcome de Kaposi après l'introduction des trithérapies, certaines des causes précédemment identifiées deviennent moins importantes, alors que d'autre ne bouge
  21. Concernant ma récente découverte que le kaposi peut aussi toucher le foie et le système digestif en général, ça change bien des choses. Parce que les zones touchées par cette maladie devenant de plus en plus diverses (zone externe nez/lèvre/yeux, zone interne de la bouche, extrémités, poumons, foie et reste du système digestif), cette maladie devient de moins en moins spécifique. Et du coup, ça devient de plus en plus n'importe quoi. Et puis, il y a de plus en plus de causes possibles aux divers symptômes. Tant que ça ne concernait que le visage, on pouvait limiter le problème aux poppers et
  22. Oui, mais trouver ces résultats après avoir croisé les termes sarcome et poppers, forcément, c'est déjà beaucoup moins étonnant. Par ailleurs, les résultats en question expliquent tous ensuite que ce lien est sujet à caution. Donc, ils ne soutiennent pas du tout la thèse du lien entre les deux. Ce qui serait absurde de leur part, comme je l'ai souligné dans mon message précédent. Pour le vaccin contre l'hépatite B, si on parle de séropositivité, c'est différent. Parce qu'effectivement, les vaccins sont connus pour favoriser la séropositivité. Donc, il est tout à fait possible que ce soit le
  23. Je ne sais pas où tu as trouvé ça. Mais en faisant la même chose avec Google (sarcome sida), je n'ai rien trouvé de ce genre. A part la page Wikipédia, qui conclut à l'absence de lien entre les poppers et le sarcome de Kaposi. D'ailleurs, je ne vois pas où serait l'intérêt de l'orthodoxie à relier poppers et sarcome de Kaposi. Vu que c'est la thèse que les dissidents défendent depuis des années, ça serait se tirer une balle de le pied en reconnaissant qu'ils avaient raison depuis le début. Ben pourtant, ça a l'air assez net quand même (enfin.., avec les autres solvants, comme l'éther, qui
  24. Je ne comprends pas où tu veux en venir là. Je ne vois pas en quoi ça contredit ce que j'ai dit. L'un n'empêche pas l'autre. Là, je me suis concentré sur la période 1995-2011. Ceci parce que j'ai pu trouver un chiffre concernant la diminution du nombre de cas (80 %) durant cette période et aussi parce que l'orthodoxie dit que c'est grâce aux trithérapies que le nombre de cas a diminué. Je ne parlais donc pas de la période 80-95 (celle dont toi tu parles). Mais, effectivement, ça a du commencer à diminuer dès la deuxième partie des années 80, puisque le sida a sifflé la fin de la grande fêt
×
×
  • Créer...