Aller au contenu
forum sidasante

anthea

Membres
  • Compteur de contenus

    16
  • Inscription

  • Dernière visite

Tout ce qui a été posté par anthea

  1. Hello, Merci à tous et toutes de vos réponses. Sicnarfa, tu fais toujours preuve de bon sens et j'apprécie. Wallypat, tu as très bien repris toutes les interrogations qui me torturent l'esprit. Il est clair que l'effet Nocebo est présent chez moi. Avant d'apprendre ma séropositivité et ensuite, je suis allée au plus profond de mon histoire familiale, ai dégagé énormément de choses négatives qui ont, pour la plus grande part, expliqué pourquoi j'en suis arrivée à une déficience immunitaire plutôt qu'autre chose. Il y a beaucoup de peur de la vie là dedans. Cette démarche de "nett
  2. Non, je ne prends rien du tout. Juste le traitement pour l'infection pulmonaire. Il est question de prendre des antirétroviraux à l'issue de l'infection.
  3. Wallypat, [ça commence bien, je ne me souviens plus comment on met des citations...] Je vais retracer brièvement mon parcours médical. J'ai été diagnostiquée séropo suite à un banal check up gastro et une prise de sang en 2001. J'avais eu deux ans avant une poussée d'herpès génital suivie de plusieurs tests HIV négatifs. Petite vie banale, pas d'excès particulier... Pas de problèmes de santé particuliers depuis sauf quelques problèmes intestinaux, ma flore ayant due être reconstituée par des auto-vaccins. Il faut savoir que je refusais, jusqu'à présent, les traitements allopathi
  4. Bonjour tout le monde, Ce topic a attiré mon attention car me voici de retour de 15 jours d'hosto pour une pneumocystose et une double infection pulmonaire, avec bien sûr une candidose histoire de compléter le tableau. Dose massive d'antibio et corticoides, avec intolérance au bactrim... Je n'avais jusqu'à présent eu besoin d'aucun traitement, prenant juste des compléments alimentaires et ayant une hygiène de vie adaptée. Mon taux de CD4 est en dessous de 10 et bien sûr, la médecine officielle me propose maintenant un traitement antirétroviral. Je ne crois malheureusement pas avoir v
  5. Bonjour à tous, Et oui, voici une revenante ! Cela fait, en effet, un petit moment que je n'étais pas revenue sur le forum depuis mon témoignage... Voici donc quelques news et une question. Pour rappel, je suis séro+ depuis maintenant plus de 5 ans. J'ai une méga pêche, ai la possibilité de faire de plus en plus ce dont j'ai envie dans la vie. Je n'ai jusqu'à présent pris aucun traitement "chimique" (sauf contre l'herpès) et ai arrêté définitivement de fréquenter les hopitaux depuis que j'ai croisé le chemin d'un charmant professeur qui m'a proposé du trizivir, mes amis les CD4
  6. Claire, Merci pour ton message qui m'a a la fois rassurée, fait rire (copie carbonne de ma famille et des médecins que l'on croise ) et confortée dans la voie que je veux prendre, celle de la guérison en écoutant mes intuitions et surout MON CORPS! Mon corps, ce vieil ami, qui m'a toujours prévenu des risques potentiels que je courais tout au long de ma courte existence. Je connais très bien ce livre car j'ai même participé à une conférence sur le bouquin et rencontré Roussez. Cette conf m'avait laissé une impression mitigée car le discours de Roussez avait bcp de mal à pass
  7. Bonjour Claire, J'avais lu ton témoignage il y a un bon moment de cela et j'avais été très touchée. Tout d'abord, j'admire ta force d'avoir su résister à l'entourage, à tous ces sons de cloches dissonnants que l'on peut entendre autour de soi quand on est dans notre cas. Persiste dans cette voie et tu as raison, il faut écouter ce que l'on ressent soi... C'est notre corps et notre existence avant tout qui compte ! J'aimerais en dire autant en ce qui me concerne, mais ce n'est pas vraiment le cas. Après une période d'euphorie et de grande certitude, me voici revenue dans une péri
  8. Il y a tellement de choses que l'on ne sait pas. On en est qu'aux balbultiements sur le traitement du cancer et du sida. Cela ne fait que quelques années que l'on commence à s'intéresser aux liens qu'il y a entre les systèmes endocrinien, immunitaire et nerveux (ce que l'on appelle si je ne m'abuse "neuro-psycho-immunologie"). On se penche à peine sur les impacts psychologiques que la maladie peut avoir sur l'individu, sur les causes qui ont amené l'individu là où il en est. On ne sait pas vraiment si le sida est un virus, cela a été dit et redit par les dissidents. Je ne suis pas
  9. Merci Mag, ton message m'a fait grand bien et un petit tour sur le baton de parole, comme tu me l'as suggéré m'a requinquée. Cela m'a fait penser à un poème de mère Teresa que je laisse tout un chacun apprécier : @ bientôt,
  10. Merci de ta réponse, je vais aller voir et creuser. Je n'ai pas parlé allemand depuis le lycée, alors ça ne va pas être triste ! Etant congénitalement curieuse, j'ai cliqué sur le lien que tu as mis et ça m'a l'air de ressembler à de la naturopathie. ça a l'air de rejoindre un peu ma philosophie et la pratique énergétique à laquelle j'ai recours quotidiennement. Pour ce qui concerne tout ce que tu mentionnes, rien de tel. Je ne prends jamais d'antibio (j'en ai tellement bouffé quand j'étais petite à cause de problèmes ORL que je suis un antibio à moi toute seule !). Le
  11. Bonsoir à tous, Grosse baisse de moral ces derniers jours... Comme on dit, il y a des hauts et il y a des bas ! Ben là, on peut dire que je me suis pris une bonne claque dans la gueule. Bien que sache être sur la bonne voie, je me suis pris de plein fouet des résultats sanguins de m... Baisse des CD4 sous le seuil dit "critique" (147) et une charge virale qui a gentiment triplé depuis la dernière fois (alors que l'inverse s'était produit la fois précédente). J'ai remarqué que cela se produit chaque fois que j'ai une super pêche : je ne me suis jamais sentie aussi bien, a
  12. Un petit bonjour à tous. Comme vous le savez, je débute dans la fréquentation des forums et j'ai un peu de mal à maîtriser les outils qui le composent. Je ne sais pas si c'est le bon topic pour aborder la question qui me turlupine, mais bon! Une bonne âme (aguerrie? :???) pourrait la rediriger vers le bon endroit si nécessaire ? Je voulais savoir si certains d'entre vous ont une expérience en ce qui concerne les associations de "lutte contre" le sida, telles Aides, Arc en Ciel, ... ? Je me demande si ce type d'associations est fait pour "lutter contre" ou accompagner les "malad
  13. Merci Pierrot pour ce lien vers ton témoignage. J'avoue, pour l'instant avoir un peu de mal à maîtriser les outils, icones et autres qu'on peut utiliser sur le forum. En fait, c'est la première fois que je vais sur ce type de forums ... et pas la dernière car il y a vraiment plein de trucs intéressants ! Merci à tous ceux qui le font vivre. @plus
  14. Je voulais ajouter un petit commentaire au message de sicnarfa. De par mon expérience en la matière, je pense également pouvoir affirmer sans aucune hésitation qu'il n'existe pas de remèdes miracles, mais de bons supports pour renforcer l'immunité. C'est un chemin long et difficile pour parvenir à un début de guérison et se persuader que l'on va guérir envers et contre tout ce que peuvent nous dire les gens autour de nous. Il dépend avant tout de nous-même. Il peut être constitué, avec une géométrie variable selon les individus, selon leur histoire : - d'une bonne hygiène de vie
  15. Bonsoir, Quelques petites indications pour 2 problèmes que je connais bien : Pour ce qui concerne la detoxification, je connais un produit super : detoxification factor (labo bionutrics) ou vita selenium. Pour ce qui est de l'immunité, il a des produits pas mal pour reconstituter la flore intestatinale ou la renforcer, éliminer les mauvaise bactéries intestinales : probiotiques. En 4 ou 5 mois, les effets se font sentir et le confort à ce niveau est nettement meilleur. Quand on sait que le ventre est le centre de l'immunité ...
  16. Bonjour à tous, J'ai été touchée par les témoignages laissés sur le site sidasanté et ce que j'ai pu lire sur le forum ; ça fait toujours plaisir de voir que l'on est pas seuls! Après un certain temps "d'isolement" et beaucoup d'hésitations, j'ai envie de mettre mon grain de sel en apportant, à mon tour, un petit témoignage. J'ai 32 ans, je vis à Paris et suis séro+ depuis maintenant 5 ans. Tout a été déclenché par une crise d'herpès génital carabinée, deux tests HIV négatifs à ce moment là. Je ne parle pas des symptômes épouvantables : diarrhées permanentes, crises d'angoisse, coup
×
×
  • Créer...