Aller au contenu
forum sidasante

Pikpikandré

Membres
  • Compteur de contenus

    108
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

0 Neutral

À propos de Pikpikandré

  • Rang
    Chercheur d'idées

Profile Information

  • Location
    Belgique
  1. Ah oui j'étais aussi tombée sur ce forum ! Pour compléter ma réponse à Irewiss les docs en français qui vulgarisent la controverse que j'ai imprimé, relié tous ensembles et que je fais lire régulièrement sont L'histoire la plus controversée que vous aurez jamais entendu (1ère partie du "Débat sur le SIDA") http://perso.orange.fr/sidasante/journal/scheff1.htm Les médicaments SIDA - l'épidémie Gai (2ème partie du "Débat sur le SIDA") http://perso.orange.fr/sidasante/journal/scheff2.htm Afrique - Soigner la pauvreté avec des drogues toxiques (3 ème partie du "Débat sur le SIDA") http://perso.orange.fr/sidasante/journal/scheff3.htm Suivi de la compile de Mark http://perso.orange.fr/sidasante/critique/malvir.htm (qui faudrait peut-être actualiser d'ailleurs) Mais si la personne cause anglais je lui fait lire le doc que j'ai mis en signature préférentiellement Ensuite je réponds à toutes les questions sucitées par la lecture de tout cela et file éventuellement l'un des livres sur le sujet
  2. La discussion a continué sur http://forums.futura-sciences.com/thread83465.html avec notemment l'intervention d'un médecin et la discussion n'a pas tourné court non aixur je crois que les temps change. En tout cas je perçois un peu plus d'écoute de la dissidence un peu partout par rapport à il y a 1 ou 2 ans ... Moi je vous le dit ça avance... ça avance... l'orthodoxie devra bientôt faire face en devenant un peu moins .... orthodoxe
  3. Voir http://www.sidasante.com/science/scistef1.htm Pour la non-spécificité, plusieurs maladies à mycobactéries en particulier provoque l'apparition des anticorps anti-"VIH" les fabricants des kit de tests le disent bien (qu'en gros si mycobactéries le test n'est pas spécificique VIH)
  4. Ben sur sidasanté y'a quand même pas mal de documents "vulgarisés" dans le sens accessibles. C'est ceux que j'utilise perso pour faire naître le débat avec des gens. Me suis fait une farde reliée avec une interview qui brosse la controverse en gros, puis le doc qui rassemble un peu tout, que je prête ... puis on en discute. Si la personne veut aller plus loin je lui prête les bouquins qui ont aussi bien vulgariser le bazard. ET pour ceux qui perle anglais je refile le document que j'ai cité qqs pages avant (The scorn of heretics : http://www.uow.edu.au/arts/sts/bmartin/dis.../Liversidge.pdf ). Franchement si qqn veut le traduire... il est vraiment bien. Tiens je vais me le mettre en signature ET dès que je retrouve l'autre en fr sur sidasanté aussi
  5. A ma connaissance toutes les expériences de ce genre faites avec le "HIV" se sont soldés par un échec... .... aucun labo n'a réussit à reproduire la bestiole et non plus à contaminer des cellules (en dehors de l'activité de la transcriptase inverse, qui n'ets pas spécifique des rétrovirus)... c'est d'ailleurs pourquoi on dit que les postulats de Koch ne sont pas respectés.
  6. J'aime beaucoup Il n'en demeure pas moins que les tests immulogiques sont en général de très très bon indicateurs... sauf dans le cas du VIH et du VHC (et sûrement d'autres)
  7. Oui aixur c'est ça ! désolée mais j'avais lu trop vite ta question
  8. Bon je recadre un peu Pour que ce soit plus clair ne prenons pas le cas du VIH mais d'un autre pathogène qqconque ou d'un allergène qqconque. Comme le dit Nico11
  9. Je ne suis pas à l'université today, Cheminot ou autre avez accès à cet article paru il y qqs jours ? Papadopulos-Eleopulos E, Turner VF, Page BA, Papadimitriou J, Causer D. No proof HIV antibodies are caused by a retroviral infection. Emerg Med Australas. 2006 Jun;18(3):308-9. http://www.blackwell-synergy.com/doi/abs/1...23.2006.00859.x
  10. Je remet une citation que j'avais mis dans mon explication initiale de tous les p, gp etc et des tests Pour répondre à ta question Aixur c'est le sérum (donc le sang moins le sang , je veut dire on prend du sang on le laisse coaguler et on récupère le liquide +/- transparent qui reste). Dans mon post (le même) j'explique les 2 tests.
  11. Je n'ai peut-être pas été assez claire dans mes explications précédente mais gp 120 veut juste dire glycoprotéine de poids 120 kilodalton. Pour savoir quelle est le type de p (protéine) ou de gp, ont fait juste migrer une solution qui est sensé en contenir (à partir de sang par exemple) dans un gel parcouru d'un courant electrique. EN fonction de leur poids elles vont migrer plus ou moins loin. Il n'y a pas UNE gp 120 spécifique au VIH, il y a plein de glycoprotéione qui font +/-120 kilodalton et de toutes sortes : provenant d'autre organismes (on parle de gp120 de Pneumocystis carinii, ou de la gp120 d'un coronavirus par exemple) voire de nos propres tissus (exemple http://www.ncbi.nlm.nih.gov/entrez/query.f...st_uids=2083924 ) Quand on parle de gp ou p ou autre il faudrait normalement tjs spécifier "de quoi" donc dans notre cas "gp120 du vih". Connaître le poids d'une molécule ne veut pas tjs dire qu'on sait à quoi elle ressemble vraiment, ni surtout, même si on le sait, qu'on va vérifier que c'est bien celle qui est spécifique au "VIH" à chaque fois.
  12. Je suis désolé, mais je ne considère pas que le SIDA existe. Et je ne comprends pas pourquoi beaucoup de monde ici sort ça régulièrement. Le sida n'existe clairement pas. Le sida, c'est quoi ? C'est un syndrome d'immunodéficience. Or, en aucun cas, on ne constate l'apparition d'un syndrome d'immunodéficience. Si immunodéficience il y avait, les personnes en question se chopperaient toutes les maladies microbiennes qu'il est possible d'attraper et mourraient en une semaine. Les germes "pathogènes" sont extrêmement courants dans la vie de tous les jours : légionnelle (eau), salmonelle, listéria, tétanos, rhume, grippe, staphylocoques, etc... Les gens mourraient même d'une gangrène généralisée très rapidement. Rien de tout cela n'arrive. On n'est donc clairement pas en présence d'une maladie d'immunodéficience et donc de sida. Par contre, qu'il y ait des maladies, d'accord, bien sur. Mais il ne s'agit pas de sida ; il s'agit de maladies dûes à un empoisonnement par les médicaments (enfin, la plupart du temps). Ne confondons pas "présence de maladies" et sida. Ben Aixur c'est en gros ce que je voulais dire : les dissidents ne nient pas le fait que dans "certaines circonstances" (VIH ou stress oxydatif par ex) plusieurs de la centaine des maladies classées selon l'OMS comme étant l'un des symptômes du sida, se manifestent chez la même personne en même temps ou en succession. EN gros on ne nie pas que les malades du sida sont malades. Par ailleurs l'apoptose des lymphocytes induit de fait une immunodépression. Enfin j'ai dit "la majorité" pas "tous" et je ne parle pas nécessairement d'onct Yougo je te remercies bcp de ton message. Car comme le dit Rosalie c'est ce qui explique la confiance, mais aussi la "crédulité" parfois que le grand public a de la science. Ce qui est sommes toutes tout à fait logique. Si j'ai une question de plomberie je préfère la poser à un plombier qu'à un cuisinier (mais il se pourrait bien que ce cuisinier s'y connaisse aussi bien en plomberie voire ait une approche différente et peu orthodoxe mais diablement efficace). Mais ici Yougo la quasi totatilité des dissidents (enfin les repenseurs si vous préférez) ont publié les infos qu'ONCT distille... . dans des revues scientifiques à peer review, et en général à fort facteur d'impact d'ailleurs (malgrè le peu de cas que je fais de l'IF), elles ont d'ailleurs souvent sucitées débat dans les n° suivants. Fais des recherches sur leur nom dans les bases de données d'articles scientifiques tu t'en rendras compte Pour ce qui est de la confiance je te conseilles quand même vivement de lire des bouquins d'épistémologie des sciences pour te rendre compte du nombre incalculable de fois ou la science s'était trompée jusqu'à aujourd"hui, mais avait des oeillères dogmatiques et n'a mis que pls années voire souvent décenies à admettre qu'elle s'était trompée. C'est d'ailleurs indispensable, c'est comme ça qu'avance la science : on est dans un paradigme qu'il est difficile de démontrer, on explore tous les recoins de ce paradigme dans ce but (et cela prend en général des décénies et parfois des siècles), puis on se rend compte qu'il n'est pas valable et on en change. Souvent en on change pour un autre, défendus depuis longtemps par des irréductibles et souvent malmenés dans le paradigme précédent. ET on recommence. Ce que nous disons ici c'est que VIH=SIDA est un paradigme qui met des oeillères empêchant de voir et comprendre l'évidence : ce n'est pas possible que VIH = SIDA, tout, même ce que publie l'orthodoxie le démontre. Il est temps de changer de direction, à tout le moins d'en explorer d'autres (perso je ne demande que ça), car il y bcp trop de vies en jeu !
  13. Moui, c'est bien connu, 99% des chercheurs sont des fumistes payés par les labos, et il y a le 1% restant qui crie désespérément la vérité ... C'est dommage, c'est un sujet extrêmement intéressant, mais on retombe toujours dans le bon gros complot bien sensass' avec strass et paillettes et où inévitablement les multinationales et deux trois politiciens verreux sont impliqués, comme pour le 11/09, l'Irak ou que sais-je encore... Enfin bon, sur ce bonne fin de soirée. Yougo je suis biologiste (même si je me suis un peu écartée de la recherche pure, en particulier à cause de la recherche de financements et du peu de cas qu'on fait de la recherche fondamentale en bio, seule chose qui m'intéressait) et je ne crois absolument pas à la théorie du complot. Tu vas donc un peu vite en conclusion concernant mon post. C'est sans doute plus facile que de débatre de manière argumentée et documentée. Je ne pense pas que mes collègues soient des fumistes (même s'il y en a c'est indéniables) par contre il est parfaitement exacte que la recherche actuelle est essentiellement payée par les labos privés. Ce qui n'engendre pas pour autant nécessairement des dérives mais il y en a (et il n'y a pas nécessairement besoin d'incitants financiers pour ces dérives). Si tu le nies c'est que tu n'as pas bcp d'expérience de la recherche et de l'histoire des sciences. Ceci dit je ne parlais absolument pas de cela dans mon post. Je disais juste que le lien VIH-SIDA est tout sauf prouvé, de même que l'existence du VIH. Or donc, je crois que nous attendons tous de pouvoir débatre avec des gens comme toi... a condition que ces derniers aient passé les heures nécessaires à la compréhension de la controverse, en particulier l'historique détaillé (qui commence avant gallo-montagnier) de l'épidémie. Par ailleurs il s'agirait bien de se mettre dans le crâne que pour la majorité des dissidents le sida existe, on ne nie ni la maladie, ni l'épidémie juste ses causes et sa transmission (et donc les traitements) et le fait que, en Afrique notemment, pas mal de maladies (qui n'avaient pas de besoin de l'étiquette SIDA pour exister) sont désormais mis sur le compte du VIH. (les vases communicants des statistiques sont assez lumineuses sur ce point)
×
×
  • Créer...