Aller au contenu
forum sidasante

diamant bleue

Membres
  • Compteur de contenus

    291
  • Inscription

  • Dernière visite

Messages posté(e)s par diamant bleue

  1. Ya un truc de génial avec ce "vaccin".... (je le connais un peu et ça fait un moment qu'il est en essai clinique... sur séro+)...

    En fait le truc génial à la base est dans le titre "Vaccin thérapeutique"... reflechi.gif Dans la série "vulgarisons au max pour noyer le mouton moyen", celui là est pas mal... Pourquoi donc appeler ce produit "vaccin" s'il est thérapeutique, c'est à dire s'il opère, non pas en prévenant la maladie (ce qui est théoriquement le cas de tous vaccins par définition), mais en la traitant.... Ce qui est la définition d'un médicament... reflechi.gif

    Cet essai avec le canari pox virus est une recherche d'une société qui fabriquent habituellement des vaccins pas des médicaments... et qui utilise des techniques de vaccinologie pour faire du curatif.... (ce qui à la base pose un problème soit sur les autres vaccins soit sur ce produit).

    Quand au texte :

    Le premier est composé d'une particule virale inactivée car privée de son enveloppe infectieuse.

    Une particule virale de QUEL virus ???? Sachant que jamais personne n'est arrivé à isoler le virus HIV dans le sang d'un sero+ et que les seuls particules de HIV existantes sont des cultures surboostés et génétiquement modifiés, on est en droit de se demander quel est donc cette particule virale qui va etre inoculé aux sero+ participants aux essais.

    Il stimule les lymphocytes T auxiliaires. Ces cellules du système immunitaire défrichent le terrain pour préparer un environnement propice aux lymphocytes T cytotoxiques. Ceux-ci sont les tueurs qui iront s'attaquer au virus. Le second vaccin les stimule et leur permet de mieux se développer.

    S'attaquer au virus ? Encore une fois : quel virus ? Celui injecté ou celui qui n'existe pas ?

    Le second vaccin fait quoi ? Comment un vaccin peut stimuler des lymphocytes T cytotoxiques ? Ce vaccin est fabriqué à partir de quoi pour faire une telle stimulation ??? (en vaccinologie, le principe de base est qu'on injecte un bout de virus pour faire fabriquer au système immunitaire des anticorps de la maladie virale en question) Donc, en dehors du fait que ce principe est basé sur des essais frauduleux et que le bout de virus prend souvent domicile chez son porteur, quel est donc le virus qui stimule les lymphocytes T cytotoxiques et leur permet de mieux se développer ? icon_eek.gif

    Le VIH est un virus difficile à contrer car il mute très vite. « Aussi le deuxième vaccin fait appel à un vecteur viral, le poxvirus du canari, précise Aline Rinfret. C'est un virus porté par le canari mais inoffensif pour l'homme. Il permet d'acheminer dans les cellules du malade certains gènes-clés du VIH. Les vaccins stimulent alors des réponses immunitaires contre des éléments communs à toutes les variantes du virus. »

    Il mute très vite ??? Pour un virus jamais vu c'est un record ! (vite le guiness !!)...

    Ah voila la réponse : on utulise un canari pox virus pour stimuler les lymphocytes T cytotoxiques parce que ce pox virus serait porteur de genes-clés du VIH... Heing ?? Comment un canari peut il etre porteur de gènes-clés du VIH ???? Cela voudrait dire que ce virus à un rapport avec le canari ou du moins "d'élement commun à toutes les variantes du virus"... Ya des canaris qui sont sero+ donc.... reflechi.gif

    1-marteau.gif

    Diamant

    PS : si quelqu'un à les réponses scientifiques à mes questions chuis preneuse....

    PPS : si mes remarques sur les vaccins posent problème merci d'y répondre dans le sous-forum sur les vaccinations

  2. Ben si justement...

    Si ceux qui défendent la voie officielle du VIH, prône le préservatif pour s'en préserver, c'est qu'ils se foutent royalement de la gueule du monde.... ou qu'ils savent que le VIH n'est qu'une supercherie et que donc le préservatif n'y changera rien... Sauf peut etre pour les MST...

    Diamant

  3. En fait le probleme Zeh est un probleme de langage...

    Je vais essayer de t'expliquer ca autrement :

    - le paludisme est une maladie... qui correspond a un ensemble de symptomes à qui "on" a donné le nom de paludisme (du latin "palus" qui veut dire marais...)

    - le paludisme est transmis a l'homme par un moustique... mais c'est pas le moustique qui provoque la maladie, c'est ce qu'il transporte. D'ailleurs, tous les moustiques ne transportent pas le Plasmodium falciparum qui est le protozoaire qui lui attaque le systeme, rend malade et peut tuer...

    - et pour confusionner un peu le tout, on appelle aussi cette maladie la malaria... comme si c'était la même... En fait c'est presque la même, simplement le protozoaire de la malaria n'est pas mortel mais rend la maladie chronique...

    Voila un exemple sympathique de terminologie pour une meme maladie.

    Mais dans ce cas on sait que paludisme ou malaria = Plasmodium (le 2e mot faisant la différence des cas)....

    Bref... bienvenue dans la terminologie scientifique adaptée au grand public (j'ai voulu faire l'exemple avec la tuberculose mais c'était encore plus compliqué sachant que le vaccin porte le nom d'un bacille.... 1-marteau.gif )

    Pour le SIDA c'est pareil :

    - le SIDA est une maladie qui désigne un ensemble de symptomes à qui "on" a donné le nom de Syndrome Immuno Déficience Acquis... parce que les chercheurs ont pensé que cette description était un reflet de ce qui se passait dans le sang des personnes atteintes.

    - le SIDA est d'après eux provoqué par un virus le VIH (Virus de lImmunodéficience Humaine)

    Ce que disent les dissidents, c'est que le VIH n'existe pas donc que l'hypothèse du Syndrome Immuno Déficience Acquis est incorrecte.

    Par contre, il existe bien une maladie (qu'on nomme SIDA) qui rend malade mais qui n'est pas provoqué par un virus, et surement pas par un Virus de lImmunodéficience Humaine.

    Et en refusant, de chercher ailleurs que sur cette voie toute tracée du VIH, les chercheurs n'avancent pas. Alors que cette voie permettrait peut etre de trouver les vrais raisons de cette maladie... Et en attendant, ils fixent des traitements destructeurs...

    D'ou le fait que certains disent que le SIDA est un canular car le sens même de ces 4 lettres décrit une maladie qui n'a rien à voir puisqu'elle sous entend le role d'un virus qui provoquerait l'immonodeficience...

    Diamant

    PS : j'essaye de faire simple mais que les specialistes m'excusent si j'ai simplifié à outrance icon_smile.gif

  4. Quelque soit le nombre que l'on peut etre sur ce forum ce n'est pas suffisant c'est sur... Comme dis Dak, il faudrait que les dissidents se structurent, mais quand on voit ce qui est arrivé à Act Up San Francisco... je comprend qu'ils hésitent...

    Par contre, quelque soit le nombre que l'on soit dans le monde quand je lis ça ici :

    car si j'ai bien tout compris le sida n'existe pas et une énorme machination mondiale qui va des médecins en passant par les médias, les gouvernants et qui aboutit aux lobby des laboratoires met en péril la vie de millions de personnes.

    après de nombreuses pages et de nombreux topics dans ce forum, je me dis que quoi qu'on dise, quoi qu'on fasse, quand les gens ne veulent pas entendre, ils n'entendent pas.

    Alors pour la enième fois... la SIDA existe en tant que maladie c'est à dire un certain nombre symptomes associés, plus ou moins les memes avec des variantes, à qui on a donné le nom de SIDA. Par contre, ce que beaucoup conteste ici, c'est l'existence du virus VIH. Et de ce fait, le Syndrome en question est probablement autre chose qu'il serait urgent d'étudier.

    Tu viens de nous faire la démonstration parfaite de la difficulté à faire avancer le débat. Les gens ne savent pas de quoi ils parlent, confondent SIDA et VIH (quand ils connaissent la différence !!) et meme quand on leur explique, on fini souvent par entendre "mais alors tu dis que le SIDA n'existe pas !!" 5-tss.gif

    Et pendant ce temps la, des chercheurs cherchent un virus qui n'existe pas et prescrivent des traitements qui ont des effets secondaires effarants...

    Votre-santé a fait un numéro spécial sur le sujet, crois tu qu'un quelconque journal se soit interessé à eux (je ne parle meme pas de la télé)...

    Un dogme est toujours plus pratique qu'une voie nouvelle... c'est valable pour le SIDA mais aussi pour plein d'autres sujets qui font l'état de la planète aujourd'hui...

    Diamant

  5. Zeh, il me semble que M.Griffiths, Duesberg et d'autres font déjà beaucoup et depuis longtemps... et n'interessent toujours pas les médias télévisés (je précise, car des articles de journaux existent)... Pourquoi donc reflechi.gif

    Internet est un moyen d'information sans frontière et sans pression contrairement à une chaine télé...

    La diffusion de l'information hors média institutionnel est souvent le premier moyen qu'une information emprunte...

    Diamant

  6. La piste auto immune...

    Ca fait plusieurs fois que je vous vois parler de cela... et là j'entends de très loin certains labos pharma crier au scandale...

    En effet, quel produit est responsable d'un nombre de plus en plus important de maladies auto immune, comme la sclérose en plaque (pour ne citer que la plus connue mais il y en a de nombreuses autres) ?

    Le vaccin... particulièrement celui de l'hépatite B, que ce soit la version génétique ou pas...

    D'ailleurs il existe un vaccin contre l'hépatite B qui n'est plus commercialisé en France du fait de ses trop nombreux effets secondaires, mais il est tranquillement injecté en Afrique... Mais visiblement de nombreux vaccins peuvent induire une réaction auto immune...

    Bref, la voie auto immune risque de faire des corrélations désagréables...

    Diamant

  7. La revue internationale Nature rappelle que "les scientifiques sont pleinement au courant des arguments des opposants : ils les ont étudiés, et n'ont rien trouvé jusqu'ici qui mérite qu'on s'y attarde. Les opposants, en revanche, se sont rarement montrés intéressés à soumettre leurs idées aux mêmes règles d'analyse critique (que celles des scientifiques)." Tel est bien le problème auquel sont confrontés tous ceux qui s'inquiètent de la profusion des discours démagogiques et dangereux sur le thème du sida : ils n'ont pas en face d'eux des partisans d'une confrontation d'idées - sans concession mais constructive - mais des forces occultes qui ne révèlent pas leurs véritables intentions.

    Pour ce qui concerne le reste il suffit de lire les pages précédentes et les autres topics dans le même sous forum.

    Donc concernant le dernier paragraphes :

    - les scientifiques n'ont rien trouvé dans les arguments des dissidents de quoi s'attarder... C'est clair : ils oublient et ne veulent pas entendre parler de tous les "malades condamnés" du SIDA qui sont en pleine forme après avoir arrété leur traitement et suivis une hygiène de vie correct et surtout arreté de croire qu'ils étaient condamné... C'est sur ca vaut vraiment pas la peine qu'on s'y attarde...

    - quant "aux discours démagogiques et aux forces occultes qui ne révèlent pas leurs véritables intentions"... j'aimerai bien savoir qu'elles peuvent bien être les interêts de ceux qui défendent la dissidence. Ils n'ont rien a vendre, rien à gagner, au contraire, ils se retrouvent "ex chercheur" comme certains "ex medecin"... Quant aux véritables intentions : j'ai un document de M. Griffiths qui date de années 90 avec plein d'articles de journaux de l'époque... Que ce soit à ce moment là ou maintenant, le discours est toujours le meme : il ne demande toujours pas d'argent, il n'est candidat d'aucun parti ou du moins je n'ai pas lu un seul appel politique quelconque... bref... la démagogie ca sert à quelque chose normalement... ca sert un interêt...

    Par contre du coté des chercheurs qui ne s'attardent sur aucune autre voie que la voie officielle, des interets j'en voit plein, financiers en particuliers... très très gros... 5-tss.gif

    En plus l'article à 3 ans : quels seraient les commentaires de ces chercheurs qui cherchent sans trouver concernant les chiffres de la démographie africaine qui, au lieu de chuter, grimpent.... en total contradiction avec les prévisions de l'OMS... ttsss franchement ces africains ils font jamais comme les occidentaux voudraient qu'ils fassent...

    Diamant

  8. - Qu'elle est LA preuve necessaire et suffisante pour la theorie officielle sur l'existence du virus, et de la meme maniere LA preuve pour la theorie dissidente?

    Pour enfin couper court a ce debat sulfureux, la reponse a cette question devrait etre claire, nette, et sans appel.

    Bonne question : la photo du virus du VIH, de préférence isolé et photographié dans le sang d'un séropo.

    Cela te semble-t-il "une preuve necessaire et suffisante" ?

    Si c'est le cas et que tu as cela sous la main, il y a 100 000 dollars de récompense à dispo depuis quelques années... icon_smile.gif

    Tu pourras trouver tous les détails dans les topics suivants : Et si SIDA était un canular et VIH/SIDA : 10 questions restées sans réponses

    icon_smile.gif

    Diamant

    PS à latetatota et chima : quand vous faites une réponse à un post, à gauche du cadre, sous les smileys vous trouverez un lien intitulé "Aide sur l'utilisation des codes iB". Il vous permettra de découvrir les fonctionnalités du forum dont le système des quotes pour les citations icon_wink.gif

  9. Un petit extrait d'un livre qui n'a rien à voir avec le $IDA. Le passage concerne les problèmes qu'a eu Mirko Beljanski, en particulier avec des produits efficaces contre le cancer ou le $IDA :

    Enfin, en mai 2001, le procès, dont l'issue était sans cesse remise aux calendres grecques, vient de se terminer par une condamnation inique. En effet, les plaignants n'étaient pas des malades, bien au contraire, mais des associations censées défendre les intérêts des malades, telle la Ligue contre le Cancer, ainsi qu'Act-Up et AIDES qui auraient bénéficié de 29,4 millions de francs de subventions de l'état en 1997. A cette époque, le Président d'Act-Up était Philippe Mangeot, fils du Président de la filiale française des laboratoires Glaxo-Wellcome qui aide financièrement les deux associations, et diffuse l'AZT, concurrent direct de l'extrait naturel de Pao pereira incriminé dans ce procès. Les malades, eux, étaient venus faire part de leur guérison mais le juge n'a pas semblé tenir compte de leur nombreux témoignages.

    Extrait de Exercice illégal de la guérison de Sylvie Simon - ed. Marco Pietteur - p 76

    C'est sur que ce n'est pas Act-Up qui risque de remettre en cause le dogme du $IDA et risquer de perdre la manne financière des labos. Quitte à etre en complet désaccord avec ActUp San Francisco, l'association "mère"....

    Diamant

  10. (à moins qu'il y en ait eu une au début des années 90, qui a conduit au retrait de l'AZT, je n'ai plus trop le truc en mémoire).

    J'ai le même souvenir aixur : il me semble que l'AZT dans sa première mise sur le marché a été retiré après des essais désastreux. Mais à l'époque, il portait un autre nom et avait été mis sur le marché pour une autre utilisation.

    Le $IDA a permis de le ressortir. Un produit retiré du marché coute cher pour un labo : ils lui ont donc trouvé une nouvelle utilisation, quite à trafiquer les essais puisqu'ils connaissaient déjà les effets nefastes.

    Je recherche la source de cette info.

    Diamant

    Edit : l'info dont je parle n'est pas celle de cheminot car cela concernait une autre affection que le $IDA. Par contre, le resultat de l'étude de cheminot est effarante... Quand je pense qu'on donne ce truc à des bébés... icon_eek.gif alors qu'on le déconseille à des adultes !!! puni.gif

  11. Le nouveau numéro de "Votre Santé" de février 2004 a invité Mark Griffiths en tant que rédacteur en chef.

    Outre les articles de M.Griffiths, de nombreux articles sur le sida en Afrique, mais aussi sur les dissidents du sida, l'AZT, l'origine du sida, etc.

    Votre santé est périodique indépendant et sans publicité rédigé par des spécialistes de la santé : professeurs de médecine, chercheurs, enseignants, journalistes, scientifiques, guérisseurs, praticiens de santé, médecins, malades, bien portants et responsables d'associations

    6 euros bien investis pour expliquer et comprendre la dissidence.

    http://www.votre-sante.net/

    Diamant

  12. Pour l'avoir vécu de l'intérieur, je peux vous assurer que la course au "vaccin" ou au "médicament curatif" qui soignera le Sida est une réalité dans tous les labos pharmaceutiques. Ils tiennent tous le meme discours : le premier qui trouve decroche le "méga jackpot"...

    Et tous les employés pensent de même car le discours officiel est : "dès qu'on trouve le "médicament/vaccin", les bénéfices seront énormes, et les interessements des employés de même"...

    Pour comprendre, il faut regarder la bourse : à chaque fois qu'un labo annonce une nouvelle molécule pour lutter contre le Sida, un nouvel essai de phase IV pour un vaccin ou un médicament, l'action monte en flèche !!!

    Et pour que cela continue et permette à tous de faire de l'argent, il faut que la recherche vaille le coup... c'est a dire que la maladie soit une épidémie, et donc que les chiffres continuent de grimper... sinon les investisseurs vont se désintéresser des labos, qui eux même investissent des milliards en subvention auprès de l'Onusida... qui s'occupent de fournir les chiffres adéquats et d'ignorer les autres sons de cloches qui viennent "de pays où, c'est bien connue, le système médical ne vaut rien"... comme l'Afrique ou l'Inde...

    Oui il y a une mafia médicale... c'est celle des actionnaires et autres boursicoteurs qui ne font aucune différence entre un yaourt et un médicament...

    Diamant

  13. Tentative de traduction du texte de Cheminot icon_smile.gif :

    De Dave Rasnick: (L'Afrique du Sud a les meilleures statistiques sur le "VIH/SIDA" en Afrique. Les résultats complètement contradictoires, discutés dans l'article ci-dessous, prouvent que des déclarations au sujet du SIDA en Afrique doivent être traitées avec une grande prudence. Dave)

    21 octobre 2003

    Des universitaires expriment des doutes sur une nouvelle études sur SIDA

    De notre correspondant Science et Santé

    LE CAP : Une étude faite par l'ancien directeur général du Département de Santé Olive Shisana montrant que l'épidémie de VIH/SIDA a déjà atteint son apogée a été accueillit avec scepticisme par deux universitaires sud-africains spécialistes du VIH/SIDA.

    L'étude, publiée par le journal "African Journal of AIDS Research" (Jounal africain de recherche sur le SIDA), indique que l'épidémie a atteint son apogée l'année dernière avec environ 4,69 millions de personnes infectées, et a commencé à se stabiliser. Elle indique également que le taux d'incidence du HIV (la mesure des nouvelles infections) dans la tranche d'âge de 15-49 ans sexuellement active, est passée de 4,2% en 1997 à 1,7% en 2003.

    "Nous avons été étonnés par ces résultats, mais quand vous les examinez sérieusement, ils coïncident avec l'instauration d'interventions majeures comme la distribution de préservatifs," a dit Shisana, Directeur Exécutif d'un programme de recherche sur le VIH/SIDA au Conseil de Recherches en Sciences Humaines (HSRC).

    L'étude s'est basée sur les données du Département de Santé recueillis lors d'enquêtes de prévalence du HIV chez les femmes enceintes de 1990 à 2001 et sur les données de l'enquête Nelson Mandela-HSRC VIH/SIDA sur les familles, publiés l'année dernière.

    L'étude Mandela-HSRC a démonté la recherche précédente, montrant que les taux de prévalence du HIV étaient plus élevés dans les Etats Libres et le Gauteng que dans le KwaZuluNatal et le Mpumalanga.

    Le Professeur de l'université du Natal, Quarraisha Abdool Karim, épidémiologiste, a indiqué: "L'étude Mandela-HSRC n'a pas été faite selon un processus de "peer-review" (?). Il y a un certain nombre de défauts dans l'étude, et dans l'interprétation et l'analyse des données qui n'ont pas été communiquées afin de servir à générer de nouvelles questions pour vérifier la validité du modèle original (contre-expertise)."

    Les chercheurs ont refusé accès à leurs données et questionnaires aux autres universitaires.

    Le Prof. Rob Dorrington, chef du Centre de Recherche "actuarial" (réel ?) de l'Université du Cap, doute que le modèle montre autre chose que les suppostions des chercheurs au sujet de l'évaluation des futurs taux de prévalence. "Les auteurs ont supposé que l'épidémie a atteint son apogée en 2002 et alors que les niveaux de prévalence ont diminué. Tous leurs résultats sont ainsi basés sur des prétentions erronées."

  14. Un bon résumé....

    -------------------------------------------------------------------------------------------------

    Dés le début du SIDA, vers 1983, certains scientifiques dans le milieu de la rétrovirologie et de la biologie moléculaire ont commencé à exprimer des doutes graves quant à la rigueur scientifique des publications du Prof. Montagnier et du Dr Robert Gallo. Le premier article critique fut publié dans le journal "Cancer" en 1987 par le Prof Peter Duesberg. Celui-ci expliquait comment les rétrovirus ne pouvaient pas être la cause de maladies chez l'homme. Pour avoir publié cet article, Duesberg a été aussitôt mis à l'écart, privant ainsi la recherche bio-médicale d'un des plus brillant chercheurs de sa génération.

    En 1992 fut créé le "Groupe pour la réévaluation scientifique de l'hypothèse VIH/SIDA". Ce groupe compte plusieurs lauréats du prix Nobel, des scientifiques de haut niveau, des professionnels de la santé et des personnes "diagnostiquées", mais bien portantes et n'ayant reçu aucun traitements officiels.

    Tous les premiers cas du SIDA recensés aux Etats Unies étaient des grands consommateurs de drogues. Depuis 1981, certains psychologues, thérapeutes et médecins ont travaillé avec des malades dans les épicentres comme San Francisco et New York. Ils ont constaté qu'un changement vers un mode de vie plus sain était bénéfique pour beaucoup. En 1988, le livre "SIDA Espoir" fut publié en France. Ce document historique et visionnaire était la synthèse de tous les travaux en médecine préventive et holistique accomplis et documentés aux Etats Unies. Certains scientifiques y exprimaient leurs doutes par rapport à l'hypothése virale du SIDA.

    J'ai été diagnostiqué "séropositif" en 1986 et j'ai eu la chance d'apprendre (par des infirmières !) que certains Américains porteurs du même " diagnostic " vivaient cependant bien, après avoir changé de mode de vie, amélioré leur alimentation, et pratiqué du sport et des techniques de relaxation. Cette information fut comme une graine que l'on semait en moi. J'ai progressivement arrêté ma prise de drogues dures, et avec l'aide d'un psychologue et des techniques de relaxation je me suis libéré complètement de ma toxicomanie. En 1989 à Genève, j'ai rencontré pour la première fois des "survivants à long terme" américains.

    Après une année de découverte et de pratique de techniques holistiques, j'ai découvert un texte dans "Policy Review", grand journal conservateur aux Etats Unis : "Le virus du SIDA est-il une science fiction" du Prof Peter Duesberg et son étudiant Bryan Ellison. Depuis ce moment, je suis devenu chercheur, détective, documentaliste, journaliste et conférencier dans ce domaine extrêmement difficile qu'est la dissidence du Sida.

    Aujourd'hui le mouvement dissident a pris une ampleur extraordinaire. Même certains chefs d'état ont commencé leur propre enquête sur la supercherie du SIDA, ce qui va influencer les dépenses pour la santé dans les pays pauvres vers l'amélioration des conditions sanitaires : eau potable, agriculture, soins pour les maladies traditionnelles. Et non pour amplifier les profits sans scrupule des cartels pharmaceutiques.

    Quelques conclusions :

    1) Un prix de $100 000 a été offert au premier scientifique qui réussirait l'isolement du VIH !

    2) Sans isolement du "VIH", les tests ne peuvent pas être spécifiques. En fait beaucoup d'autres facteurs peuvent déclencher un test positif.

    3) Prescrire des traitements "anti-rétroviraux" contre un virus qui n'a jamais été isolé est de la pure folie ! L'effet de ces molécules est de stopper la réplication de l'ADN. Leur toxicité et leurs redoutables effets secondaires sont bien connus. Ils provoquent d'ailleurs les mêmes symptômes que ce que les médecins appellent SIDA !

    4) La mortalité due au SIDA est d'environ 0,8% de la mortalité annuelle en Occident. Les chiffres africains sont fait de 97% d'estimation et 3% de réalité. Depuis 1985 il n'est pas nécessaire d'avoir un test positif du SIDA en Afrique pour être déclaré "sidéen" ! Il n'est pas d'avantage possible ni techniquement ni statistiquement d'appeler le SIDA une "épidémie". La véritable épidémie c'est la vente de plus en plus de tests pour lesquels les mêmes industries ont le monopole. Et de plus en plus de corruption par les multinationales jusqu'au sommet de l'ONU, de l'OMS et de l'ONUSIDA (dont le directeur reçoit des bénéfices pour sa part d'un brevet de test SIDA !)

    5) Il y a d'autres moyens d'aborder nos problèmes immunitaires, et beaucoup d'entre nous sont impliqués à fond dans leur diffusion.

    6) Dans ce contexte, il n'y a pas de guérison du SIDA ! Mais il y a la guérison de la peur et de l'ignorance par rapport au SIDA. Information le plus souvent étouffée, muselée et occultée par la voracité d'une industrie pharmaceutique qui devient la plus grande cause de maladie sur notre terre aujourd‚hui.

    Pour plus d'information consultez http://www.sidasante.com

    Je recommande le téléchargement de "L'Apprentissage n° 9" comme introduction à cette immense controverse :

    http://www.sidasante.com/pdf/apprenti.htm

    Et pour découvrir les lacunes de l'hypothèse officielle, lire : "SIDA Première maladie virtuelle de l'histoire !" :

    http://www.sidasante.com/critique/malvir.htm

    Pour ceux qui aiment les références scientifiques, lire : "La réfutation de la Déclaration de Durban":

    http://www.sidasante.com/science/refutation.htm

    Meilleurs sentiments

    Mark Griffiths

    (Membre du groupe pour la réévaluation de l'hypothèse VIH/SIDA)

    Hameau de Besse

    11300 Festes et St André

    Tél : 04 68 31 27 91

    E-mail : info@sidasante.com

    source : arsitra.org

  15. Si je comprends bien, la question reste cependant ouverte: pourquoi à un moment donné des gens ont ils commencé à mourir du SIDA?

    Tout à fait ozymandias... telle est la question... icon_eek.gif

    Question complètement ignorée de milliers de chercheurs qui ont choisis de suivre la voie officielle et qui ont dépensé des milliards de dollars dans cette voie du HIV...

    Et tant que personne ne remettra en question cette voie, les milliards de dollars n'iront pas ailleurs et ne permettront pas une autre voie de recherche... une voie qui serait celle où le virus HIV n'existe pas et qui permettrait donc de chercher autre chose... d'autres facteurs et d'autres causes...

    Et c'est cette voie dont les dissidents demandent l'étude... car pour faire des recherches il faut des moyens et des chercheurs... et pour l'instant, la dissidence est tellement ignorée que pas un dollar ne lui est attribué...

    Mais c'est normal : imagine que demain il devienne officielle que le HIV n'existe pas... Donc que depuis 20 ans les chercheurs se trompent... que depuis 20 ans des milliards de dollars sont gaspillés pour rien... que depuis 20 ans des milliers de personnes sont mortes en raison de cette erreur...

    L'explication d'aixur est claire à ce sujet : il est à peine croyable qu'on ai pu lancer une telle recherche sur un protocole non corcordant... La question alors est pourquoi ? Parce qu'a l'époque il y avait une course entre des chercheurs français et américain pour la découverte de l'origine de cette nouvelle maladie... et un certain nombre de protocoles ont été "baclés" car il fallait etre les premiers... etre les découvreurs... car cela permettait d'avoir les milliards de dollars qu'une telle maladie promettait de générer...

    Vi vi ca se passe aussi ainsi dans la biologie et la médecine. puni.gif

    Et si la voie du HIV continue à engranger les dollars, les malades continueront a mourir d'une maladie dont on ne connait réellement pas les causes... icon_cry.gif

    Diamant

  16. Bonjour ozymandias

    Tes questions sont tout à fait légitime et je pense que tu peux trouver les réponses en lisant le topic depuis le début. Je sais c'est long.. icon_smile.gif

    Mais pour essayer de t'aider un peu je vais répondre à quelques questions. Je laisse les autres à ceux qui sont plus qualifiés.

    Pourquoi y aurait t'il selon vous matière à "on nous cache tout" sur ce sujet? Pour alimenter les ventes de l'industrie pharmaceutique?

    Chaque année, la recherche contre le Sida génère des milliards de dollars de subventions depuis des années : un organisme onusien gère ces sommes faramineuses : l'ONUSIDA. Ces sommes sont redistribués aux labos et instituts qui effectuent des recherches contre le Sida soient sur des médicaments (ce qui est à la base une hérésie puisque les virus n'ont pas de curatifs... donc contre quoi ces labos cherchent ils des curatifs ? à moins qu'il n'y est pas de virus VIH...) ou sur des vaccins (en préventif).

    Ces labos et instituts ont reçu et continuent de recevoir des millions de dollars chaque année, avec à la clé un jackpot de plusieurs milliards pour celui qui trouvera le médicament ou le vaccin efficace.... Donc oui les labos sont les principaux acteurs de cette mascarade qui consiste à faire croire qu'un virus existe et qu'une recherche active et onéreuse est à faire.

    Sauf que depuis 20 ans, en cherchant dans cette direction ils ignorent volontairement d'autres pistes de recherche, surement moins interessantes financierement et condamnent des malades par l'utilisation de traitements inefficaces et meurtriers.

    Il est aussi possible qu'ils soient, pour certains, responsables de cette maladie... en particulier les labos fabriquants les vaccins car les symptômes du Sida ont déjà fait penser certains chercheurs à une conséquence des adjuvants ou additifs des vaccins... comme c'est le cas pour la maladie d'Alzheimer et l'aluminium des vaccins par exemple.

    Voila pour la partie que je connais un peu... pour le reste je pense que cheminot ou aixur pourront te repondre mieux, mais tu peux aussi trouver les reponses dans des posts précédents.

    Les questions sont les bienvenus icon_wink.gif

    Diamant

  17. Cheminot

    En tant que chimiste, sais tu si des etudes ont été faites pour essayer de determiner si les produits chimiques utilisés pour synthétiser les drogues dites "récréatives" (particulierement celles a base de MDMA ou d'emphetamines) peuvent d'être à l'origine des symptomes que tu décrit comme ayant été diagnostiqués "symptomes du vih" ?

    En effet, ces drogues sont synthétisés mais aussi traités et mélangés avec d'autres produits chimiques : ceux ci peuvent peut etre induirent des effets particuliers dans le sang et "attaquer" les cellules... Et l'apparition du sida coincide avec l'apparition massive de ces drogues de synthèses.

    Il serait peut etre temps de chercher d'où viennent ces symptomes maintenant que l'on sait qu'il ne s'agit pas d'un virus...

    Diamant

  18. Je te suis Marius sur cette analyse car ca fait un moment que les labos pharmaceutiques attendent cette fameuse epidemie de "grippe" atypique... ou d'une quelconque maladie transmissible par voie respiratoire.... Car ils savent que cette "grippe" resistera a leurs vaccins pourtant multisouches.... La "grippe du poulet" a fait de nombreux morts mais avait été maintennu en Asie et surtout son origine avait été detectée.

    J'aurais une question pour les membres qui nous ont gentiment communiqué des "remedes" contre les vaccins ou autres. Auriez vous un conseil pour proteger ou plutot renforcer les voies respiratoires (en dehors des masques bien sur !).

    Diamant

  19. Ca me fait penser au vaccin "express" de Pasteur contre la rage. L'enfant qu'il avait vacciné était déjà mordu, mais, le vaccin allait aller plus vite que le virus.

    C'est pas pareil... dans ce cas il s'agissait d'immunoglobulines... qui sont des sortes d'anticorps specifiques fabriqués... par des chevaux (arf... no comment). Il en existe aussi contre le tetanos.... c'est dailleurs ce qu'on injecte a ceux ki ont été contaminé par le tetanos... et non pas le vaccin...

  20. Jereve tu peux nous coller toutes les photos ke tu veux... mais aucune n'est celle du virus HIV....

    Comme tu dis tu n'as pas les competences pour le savoir...

    Par contre d'autres ont celles pour te dire qu'il n'existe pas de photos du virus HIV, uniquement des modelisations....

    Et je fais partie de ceux la....

    Visiblement tu t'amuses bien... continues... le jeux est une source de jouvence...

    Diamant

  21. C'est vous ki etes dangeureux par votre hermetisme et votre mauvaise foi, si representative malheureusement...

    Je ne peux pas croire que vous confondiez maladie et virus, sida et hiv, de facon involontaire....

    Ne connaissez vous qu'une seule facon de soigner...

    Ne pouvez vous pas imaginer qu'au lieu de s'acharner a detruire un virus ke personne n'a jamais vu, il serait peut etre plus efficace de renforcer ces defenses immunitaires defaillantes... Et ne me dites pas que c'est ce qui est fait actuellement : l'arsenal chimique utilisé actuellement est destructif et non constructif....

    Et si vous ne comprenez pas pourquoi les choses ne changent pas, essayez d'obtenir les montants des sommes que genere le sida.... C'est au dela de ce ke vous imaginez, tous domaines confondus....

    Diamant

×
×
  • Créer...