Aller au contenu
forum sidasante

rebayima

Membres
  • Compteur de contenus

    200
  • Inscription

  • Dernière visite

Tout ce qui a été posté par rebayima

  1. @ Cheminot, les particules dites "vih" sont endogènes puisque ce sont des cellules ou composantes de cellules sur lesquel(les) l'expression de certains cmh est inhibée. (complexe d'histocompatibilité) !
  2. bonjour, la nouveauté est que cette thérapie laisse les cellules non infectées intactes et détruit les cellules malades....en labo. mais, in vivo, la moelle osseuse en fabriquera d'autres qui mouront en présence du médicament, soit , et cela jusqu'à quand ? épuisement ?
  3. rebayima

    le MMS

    Humble propose le MMS sur un temps court car il est destructeur de pathogènes, soit. Le vrai soucis est l'absence de cellules présentatrices d'antigènes spécifiques à certains pathogènes pour que le corps combatte lui même. Et cette absence est le résultat des modifications génétiques inhibitrices de certains gènes d'expression CMH I et II (HLA). Avez vous entendu parler de: - extraction de cellules infectées d'un malade - insertion du gène d'interêt ( capacité à présenter les antigènes des pathogènes spécifiques du sida) - injection dans le corps du même malad
  4. Montagnier parle beaucoup de la mémoire de l'eau. La recherrche sur internet dit que ce sont les travaux de Benveniste qu'il s'approprie, qu'un autre collègue Bruno Robert est en procès contre lui pour appropriation de travaux sur la mémoire de l'eau.... Dans le film House of numbers, il dit que le problème du sida en afrique et dans le tiers monde....c'est l'eau. Y a-t-il un lien entre le sida et la mémoire de l'eau ? Si c'est pour tester le passage dans l'organisme des molécules DNA (et RNA) la recherche d'anticorps et antigènes suffit, non ? Evidemment, avec ce Monsieur, il faut
  5. rebayima

    lieux d'échanges

    je suis bien à l'écoute, Kill Elisa. L'idée était de mettre un visage aux idées que nous nous partageons on line.
  6. J'espère qu'il avait une sauvegarde! Y a t-il eu des guerisons ?
  7. Existe -t-il en région parisienne un lieu de rencontres en plus du forum ? ou ailleurs ?
  8. j'avais entendu ces mots de la bouche de la chercheuse elle même lors d'une mini conférence et j'ai cru avoir mal compris. donc le sida est utile à la recherche fondamentale et non à la santé des humains. il m'était impensable que l'on se soucie d'aussi peu des malades. et à la fin de la conférence, elle a biensûr insisté sur "l'importance de garder le contact et la confiance des malades via leurs associations etc...." ele sonnait faux, je le voyais mais je me disais que ce sont des discours préparés, que les conférenciers balancent à la fin de leurs prestations. seu
  9. j'ai assisté à une de ses conférences dans une fac de sciences en 2009 , 1h chrono, sans temps de questions prévu,.... j'ai cru mal comprendre ses idées : le but de ses travaux : chercher des médicaments plus performants cad innovation en biologie , forcément avec moins de toxicité puisqu'on connait les effets secondaires, au lieu de chercher à combattre le vih!!! à la sortie, confusion et désespoir : la recherche est au service de la science et non au service du malade. peu importe la condition du malade, seul compte le résultat scientifique, la preuve d'une hypothèse, les reto
  10. rebayima

    NOUVEAUTE TRAITEMENT

    Cette fois, sciencesetavenir.fr/actualité (du 17 juin 10) parle d'une publication sur l'espoir des traitements du sida par la génétique ( plus un retour sur le cas de Berlin). http://www.sciencesetavenir.fr/actualite. santé - la thérapie génique, nouvel espoir contre le sida. on tourne en rond, j'ai déjà vu, un chercheur hollandais, Ben Bekrit ou Berkit publie là dessus - un de mes posts.
  11. Bonjour, un médecin béninois installé à Dakar, le Dr Erick Gbodossou, affirme soigner le sida par un traitement destructeur des cellules malades et en même temps protecteur des cellules saines !!!!!!! Travaux de recherche de son ong Prometra International. http://www.walf.sn/societe/suite.php?rub=4&id_art=64983 A vous de juger
  12. rebayima

    SIDA SANS VIH

    @Cheminot j'aimerais savoir ce qu'en pense Cheminot : cas de sida sans vih puisqu'ils testent séronégatifs et je les sous entend sans excès de peroxynitrites.
  13. rebayima

    SIDA SANS VIH

    Cheminot devrait voir ça. déficience immunitaire sans vih donc sans peroxynitrites puisque selon Cheminot, vih = peroxynitrite. dans cette idiopathie etc... les LT sont non aptes à défendre le corps, n'est ce pas mon hypothèse de l'arn ou adn qui silence le cd4 ?
  14. @kill elisa ok pour la malnutrition et la pauvreté dans les PVD mais j'ai relaté plusieurs cas sinon tous les cas de morts du sida bien nourris (et nutris si ca se dit) et surtout bien riches. ok pour les toxicomanies, le stress oxydatifs, .... pour l'occident mais, un facteur CLE que les gens oubient volontairement : l'époque et les lieux des premieres contaminations et des premiers morts!!!! est-ce un hasard que l'épidémie se soit déclanchée AUX MEMES MOMENTS à New York et en Afrique centrale ? trop facile aussi la thèse de peroxynitrites induits par la vaccination de la
  15. @Olivier92, Bon retour alors. Donc tu n'as pas vu de séropositifs qui soient devenus séronégatifs ?
  16. J'avais dèjà surfé sur le site de Tina Van Der maas et je me disais: en voilà une autre qui confond recouvrement de force avec guerison réelle. Mais elle affirme avoir amené des gens au statut de séronégatif !! La séronégativation est bien connue mais jamais rendue publique : Montagnier et ses constatations lors d'expériences à Pasteur, Anomah van ngumah au Cameroun, un autre JMAR Madagascar, un autre du président guinéen , un tradipraticien béninois, j'avais même lu un cas en Israél vers 2003-04 etc..... Pourquoi les séropositifs qui séronégativent ne témoignent pas publiquement ? P
  17. @Cheminot, Logiquement, les anticorps classiques que le corps va créer sont tout simplement incapables de contrer le vih, n'est-ce pas. Pourqoui pensez vous qu'ils le seraient pour d'autres nouvelles attaques ? ou bien, le sang des vaccinés a des anticorps anti variole qui empêchent le vih de contaminer aussi aisément les cellules par rapport au sang des non vaccinés, qui, lui n'a pas d'anticorps, soit. cad que les anticorps vih = anticorps variole ou même classe. et donc l'injection d'une petite de variole (vaccin atténué ou même désactivé) est peut être = injection vih.
  18. Pourquoi remettre à jour un travail de recherche de 2003 et faire comme si on venait de faire une découverte en 2010 ? Surtout qu'il n y a rien de nouveau entre les 2 publications. @Cheminot, le sida serait toujours lié à l'excès de peroxynitrites induites par les vaccins, si on suit le raisonnement Weinstein ? Toujours sur internet : la firme Alambis a eu pas mal de déboires financiers suite à la baisse de ventes attendus de vaccins de la grippe porcine!!! On est en droit de penser qu'elle essaie de se rattraper avec le vaccin de la variole, mais c'est de la pure spéculat
  19. 2010 du dèjà fait en....2003. Voici ce que j'ai trouvé sur internet : LE VACCIN ANTIVARIOLIQUE POURRAIT AVOIR UN EFFET PROTECTEUR CONTRE LE VIH MANASSAS (Virginie), 12 septembre (APM-Reuters) - La vaccination antivariolique pourrait avoir un effet protecteur contre l'infection au VIH, ont annoncé jeudi dans un communiqué des chercheurs américains de l'Université George Mason. Les chercheurs mènent actuellement des discussions avec la firme Acambis, qui fabrique notamment des vaccins antivarioliques, pour tester cette idée. En se basant sur l'histoire naturelle du VIH et so
  20. A moins que les dégats ne soient immédiatement ou assez rapidement irreversibles ? Mais ça étonnerait puisque le corps se défend toujours un minimum, non ?
  21. Bon, on peut le prendre comme ça. On sait combattre les peroxynitrites maintenant. Si le sida n'était que l'expression de leurs excès, n'y aurait pas des guérisons ? Surtout chez les nouveaux infectés qui prendraient les anti peroxynitrites très tôt ? ( ou plus de guérisons car il parait que la séronégativation existe ? )
  22. @ tous, Déclaration d'un conseiller auprès de l'O.M.S., Times, Il mai 1987 : « Maintenant je suis convaincu que la théorie mettant en cause la vaccination antivariolique est bien l'explication de l'explosion du SIDA…» Si différence génétique il y a, elle a été induite chez les homo, les africains et caraïbéens.....Et maintenant que le mal est fait, biensûr que les noirs sont plus sujets aux peroxynitrites, aux pbs cardio vasculaires et à tout ce que vous voulez....
  23. @ Cheminot, pourquoi les rwandais ? Il y a sûrement d'autres nations. Les peroxynitrites arrivent en 2e lieu, leur excès ravage les corps incapables de produire les cellules immunitaires normalement fonctionnelles. Et là, ils lysent tous sur leur passage. Le sida est passé par la vaccination des africains, des homo newyorkais....blancs!!!!,.donc pas de predispostion génétique. Le reste de la contamination suit les échanges de certains fluides corporels. La question est : comment enlever de la moelle osseuse les arn vih ? C'est le site de production qu'il faut soigne
  24. @ Takeshi, pas besoin de témoignage particulier, n'importe quel africain concerné par le vih et qui se donne la peine d'en savoir plus, en long et en large ; te dira que les personnes mortes avaient une vie socio professionnelle plutôt correcte, avant de tomber malades j'entends : le mode de vie, l'abus de médicaments, les expositions aux toxiques, chimio, radio,...c'est du bla bla @ Cheminot, l'arn du vih conduit à l'excès de peroxynitrites car les cellules t4 et autres, produites par la moelle osseuse n'ont pas été capables de combattre ni de contenir les ravages des peroxynit
  25. Très bien Kill Elisa, Qu'a dit le toubib à l'annonce de séroconversion en négatif - vr Montagnier -article Nexus? Quand j'ai dit au médecin en 2009 que Montagnier préconisait le combat du stress oxy., elle m'a dit qu'il cherchait de l'argent.... Choquant de la part d'un confrère, surtout avec quelle lègereté elle a dit ça!!!!!
×
×
  • Créer...