Aller au contenu
forum sidasante

rebayima

Membres
  • Compteur de contenus

    200
  • Inscription

  • Dernière visite

Messages posté(e)s par rebayima


  1. ah je pensais que les antioxydants s'attachent aux radicaux libres (O2, OH- , monoxyde n'azote et peroxynitrites) qui eux, rouillent et endommagent les cellules! le peroxynitrite par exemple, lyse les cd4, comme de la javel!

    compliqué ces histoires!!!!!

    je me complète : c'est quand les radicaux libres sont en excès qu'ils sont dangereux ; soit pcq le corps en reçoit en trop, ou pcq qu'il a perdu la capacité de les gérer


  2. bonjour,

    depuis décembre 2012, la presse spécialisée parle du fait que cette protéine est phosphorylée dans les cellules différenciées malades(arn vih) en circulation lymphocytes, dentitriques, macrophages....; et....... qu'elle ne l'est pas (phospho...) dans les cellules mémoires ou souches????? = réservoir ?

    le traitement définitif serait alors la déphosphorylation de SAMDH1 ? avez vous vu passer 'info ?


  3. Nous devrions tous vivre sous un climat qui nous est favorable, à la culture, à l'omniprésence solaire, à une eau non polluée, pour vivre sainement.

    C'est difficile à mettre en pratique, parce que l'on ne veut pas nous laisser ; l'argent est, toujours selon moi, un piège monumental, écrasant les peuples,

    divisant les gens, entre tel ou tel bien, telles ou telles richesses.

    L'Homme n'a pas besoin d'argent pour vivre ; cela n'existe pas en pleine Nature.

    Il faut se battre pour notre liberté, et malgré tout, je vois que nous nous faisons traîner dans la boue...

    Ils me font rire aussi, ces quelques chercheurs qui nous parlent de leurs expériences sur les animaux, pour nos médicaments, par exemple ; ces bourreaux

    -et je n'exagère pas- qui retirent l'animal de son environnement... Ce qui le tue déjà, ainsi. Sans parler des zoo, les aquariums...

    Un autre point, hors sujet: savez-vous ce qu'est un fruit mûr ?

    C'est une question qui peut paraître stupide, au premier abord, parce que tout le monde pense savoir ce que c'est...

    Un fruit mûr est un fruit qui a atteint sa maturité.

    Comme tout être vivant ; comme nous par exemple, nous passons par le stade d'embryon, d'enfant puis d'adulte.

    Mais pendant tout ce stade, nous sommes en vie.

    Qu'est-ce que cela signifie ?

    Qu'un fruit tiré d'un arbre, n'étant pas mûr, n'est plus un fruit qui "vivant" !

    Vous pensez alors qu'il mûrit, en direction de votre marché ? En vérité, non ; il se décompose.

    Il passe par ce stade qui semble paraître, à l'observation, un fruit en plein maturité.

    En fait, il n'en est rien ; les vitamines meurent, dès la première minute où vous cueillez votre fruit.

    Si un enfant meurt, il ne va pas devenir adulte, une fois mort ; il se décomposera.

    Ce qui fait toute la différence entre un fruit mûr que vous saisissez sur un arbre, d'un fruit qui a "mûri" pendant le voyage, jusqu'à ce que vous l'achetiez à votre marché.

    Les vitamines mûrissent aussi, tant que le fruit reste sur l'arbre. Qui plus est, leur nombre est bien plus important -nettement- qu'un fruit non mûr.

    Donc, la plupart des fruits, aux marchés, ne sont pas mûrs, mais morts ; ils se décomposent, et les vitamines, pour le peu qui en reste, ne sont pas matures comme souhaitées.

    D'où l'idéal: mangez des fruits et des légumes, directement de votre jardin, une fois cueillis.

    et si on n'a pas de jardin ?


  4. et j'espère qu'il y aura d'autres mères séropositives dont les enfants ont négativé qui parleront à cette pauvre mère que l'orthodoxie utilise comme une avancée de recherche ou un miracle pourquoi pas !

    ce qui arrive à son bébé est dèjà connu des milliers de mères et de couples (avec ou sans arv!)

    allez savoir, fouiller, creuser et mettre à nu le vrai objectif d'un tel article!!

    c'est comme l'autre équipe française qui a publié il y a 1 ou 2 ans, la découverte d'un nouveau vih, proche de la souche camerounaise mais avec possible contamination au togo!!!une nouvelle souche plus virulente évidemment, etc....alors qu'il n y a pas 2 vih identiques! les individus testent positifs, avec pcr , mais l'étude profonde du génome de chaque vih montre des différences d'un individ à un autre!


  5. les arv empêchent de nouvelles contaminations cellulaires, possible.

    puisqu'on arrête de pas crier leur efficacité, pour quoi y a t il présences de cellules malades même avec un succès thérapeutique sous arv ?

    donc l'infection "naît" de quelque part = moelle osseuse etc... pour moi, les cellules naissent de la moelle osseuse avec cette mal conception qui les rend inopérationelles : les présentatrices d'antigène ne le font plus, les macrophages ne phagent plus....

    par exemplet, le gcmaf active les macrophages qui remplissent leur fonctions ensuite. donc il faudrait pour chaque type de cellules, un facteur du genre gcmaf pour les macrophages.

    observez : dans le sida, ce ne sont pas que les lymphocytes (t4 et autres de la lignée hématopoeitique) qui sont touchés, mais aussi les autres lignées : neuronales, osseuses!


  6. Passage de lymphocytes cd4 étrangers d'une personne à l'autre : oui, tout comme pleins d'autres ions molécules qui passent lors d'échanges divers.

    MAIS, un système immunitaire solide s'en débarrassera (ou trouvera d'autres combines pour prendre le dessus) en quelques semaines, vr Montagnier dans "House of Numbers".

    La vraie question est comment restaurer, corriger le système immunitaire pour qu'il assume sa fonction ? Restaurer, corriger les séquences génétiques qui codent lebon développement des cellules impliquées ? En observant les bilans sanguins des malades, on se rend compte que toutes les cellules sont concernées : lymphocytes, neutrophiles, monocytes, neuronales, osseuses.... toutes! à des degrés différents selon les individus.


  7. Cheminot,

    si on expose quelqu'un à un fort stress oxydatif, si on le bourre de toutes ces molécules super oxydantes,on constatera un niveau élevé de peroxynitrites (radicaux libres), mais, le type ne sera pas séropositif pour autant, n'est ce pas ?

    pour moi, le sida c'est la suite d'une modification génétique qui fait que les éléments chargé de combattre le stress oxydatif n'assument pas leur fonction : soit ils sont inactifs ex non matures, soit inexistants.

    je pense que les quelques publications et les recherches sur la moelle osseuse orientent sur la génétique (inhibition de la maturation cellulaire, par réarrangement de chromatine, ajout ou retrait de groupes methyl (méthylation ?)).


  8. est on sûr que la séquence en question ne code que la p TAT du dit vih ? autrement dit, la protéine qu'ils ont nommée TAT est elle spécifique au vih ? ou est une protéine qu'on trouve ailleurs à l'exemple de la p24 qu'on jurait être spécifique du vih alors qu'elle se retrouve aussi dans d'autres (herpes, hvp, chiens et même dans les situations de grossesse!!)

    tout ça pour dire qu'ils essayent encore de faire du business et non de guérir qui que ce soit ?

    et puis si c'est pour empêcher la formation de protéine, les anti protéases sont sensées le faire, non ? sont elles spécifiques contre les protéines du vih ? ou bien elles empêchent toutes les protéines y compris celles dont le corps a besoin ?

    toujors des questions! c'est dommage que les médecins ne veulent pas communiquer quand on en parle, ils doivent estimer que ce n'est pas du ressort des malades, c'est leur domaine réservé ou quoi ?


  9. encore un dans la ligne orthodoxe!!! quelques articles de la presse écrite oui, mais rien dans les journaux télévisés!

    Et puis, si les LT4 sains sont inactivés pour empêcher la contamination, qui assurera la défense de l'organisme ?

    ceci parait encore une fausse piste : la contamination ne se fait pas que des cellules cd4 malades vers les non malades activées, LES LYMPHOCYTES ET AUTRES CELLULES MALADES LE SONT DES LEUR FABRICATION DS LA MOELLE

    OSSEUSE.


  10. 1/ le vih existe, c'est son histoire et la façon de le gérer qui pose problème : le monde cherche plutôt un intérêt économique et non une préservation de la santé humaine,

    2/transmissibilité possible oui : mais 1 rapport sexuel/10000 ! à vérifier, se documenter

    3/ et 4/ sans opinion,

    les guérisons publiées concernent la moelle osseuse, et pas le sexe etc.... allez savoir pourquoi depuis 5 ans ou meê avant, la fameuse industrie pharma a les outils mais ne développe rien dans le sens de la guérison? par contre les publications, les dépôts de brevets pour les molécules qui grossisent les capitaux des actionnaires sans guérir ou atténuer la maladie ; eh bien googlez, vous en aurez plein!! ainsi va la vie


  11. Donc, le sida (avec ou sans vih, oui ça existe mais on en parle peu ou alors on a trouvé une autre appellation - immunodéficience idiopathique etc...) ; bref, le sida est plutôt une maladie de la moelle osseuse et non une maladie infectieuse ?

    Alors le traitement sera l'abblation et la greffe de m.o. ou la thérapie génique ?


  12. rico,

    la trithérapie ou simplement multithérapie marche ...un certain temps : ce sont des drogues et pas des placebos. elles ont quelques actions anti fonginques, anti oxydantes anti anti anti plein de choses qui suivent l'effondrement immunitaire et ^parfois même qui apparaissent malgré les mesures normales de cd4 et cv.

    la question est de savoir combien de temps on les prend ? jongler entre leur bénéfice et paf stop avant les effets secondaires lourds etc...

    Montagnier avit dit dans un documentaire télé : baisser au maximum la charge virale et le stress oxydatif ; et soutenir dans la foulée le système immunitaire en espérant qu'il prenne le dessus sur le vih par compétition.

    la médecine française ou occidentale ne l'entend pas de cette oreille, ils préfèrent gaver lesmalades avec les arv et voilà. c'est aux malades de se débrouiller en quelque sorte!


  13. et ces proteines viennent des arn du vih, alors que les arn normaux qu'on a tous produiront des protéines normales nécessaires au bon fonctionnement du corps

    de là, j'ai toujours le sentiment qu'une modification génétique (ou épigénétique) est à l'origine du sida. ou sans se prendre la tête à maniper en labo, des recombinaisons d'adn viraux animaux (bovine leukemia, visna etc...)

    Hugues Steven : "... the viral DNA becomes part of the host genome. The infected cells, and all their progeny will carry the inserted viral sequence......" So, it is there is futility of attempting to eliminate a genetic sequence in th host DNA by toxic drugs (haart)....." these drugs harm the body.

×
×
  • Créer...