Aller au contenu
forum sidasante

Piloulou

Membres
  • Compteur de contenus

    12
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

0 Neutral

À propos de Piloulou

  • Rang
    Débutant
  • Date de naissance 30/11/1963

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. J'ai également eu des condylomes dont j'ai réussi à me débarasser avec un traitement homéopathique : Thuya 5CH, à raison de 3 granules 3X par jour pour commencer. Après amélioration, il faut continuer à en prendre durant quelques mois. Je dirais de plus que pour qu'un traitement fonctionne, outre le fait qu'il agit effectivement sur l'organisme, il faut y croire! La foi fait naturellement des miracles en termes de guérison. J'oserais dire que si pour toi, le traitement que tu prend fonctionne, c'est que tu es pleinement convaincu que cela te fait du bien. Lorsqu'on a diagnostiqué à ton ami qu'il était séropositif, son état a périclité car on l'a persuadé qu'il était malade. C'est ce que tu a dis dans ton message, ses T4 ont chuté suite à la prédiction morbide qu'on lui a fait. A méditer donc....
  2. Piloulou

    AcetylCysteine

    Encore une petite question concernant l'AcetylCysteine. Je vois que l'on parle de N-Acetylscysteine, alors que sur la boite que j'ai reçue de mon pharmacien est indiqué seulement Acetylcysteine EG 600MG. Est-ce bien le même produit? Je suppose que oui, mais je voudrais en être certain. Merci
  3. Piloulou

    AcetylCysteine

    Merci de ta réponse Wallypat. Voilà, j'ai inclus dans ma consommation quotidienne le NAC, qui est heureusement vendu sans ordonnance en Belgique. J'espère que cela contribuera à endiguer mon problème, si Kaposi il y a bien entendu... Nul envie de commencer une chimio qui va refaire dégringoler mes défenses immunitaires!
  4. Piloulou

    AcetylCysteine

    Chers tous! Voilà je viens un peu donner de mes nouvelles concernant ma dernière visite chez le médecin. Ma cr est à nouveau passée en dessous de 50 et mes T4 ont remontés à 265. Donc une très bonne amélioration. Je précise que depuis quelques mois j'ai commencé à prendre des probiotiques, et à consommer de l'huile de noix de coco. Je prend également pas mal d'antioxydants, comme la Vitamine C, le thé vert, ou encore du jus de Cranneberies. J'essaie également de réduire ma consommation de sucres le plus possible. Tout va bien.... sauf que j'ai commencé à saigner de l'urêtre il y a 2 mois. Mon médecin de famille m'a dit que cela devait être un vaisseau qui a pêté et qu'il fallait juste attendre que ça passe. Donc ne pas trop jouer avec popol pour l'instant. Oui mais c'est facile à dire... et à chaque fois que j'ai fini mon affaire, eh bien ça resaignait. Finalement j'ai pris un rdv en urologie où l'on m'a subit une uretoscopie. Le medecin a bien vu qu'il y avait une lésion qui saignait. Quand je lui ai dit que j'étais seropositif, il a contacté le service où je fais mes examens qui lui a dit qu'il se pourrait que ce soit du Kaposi, et qu'il fallait qu'on me fasse une biopsie pour voir si c'est bien ça. Je suis assez étonné vu que je pensais que le kaposi se manifestait principalement sur la peau, or je n'ai aucune trace externe! Du coup je panique car kaposi rime pour moi avec chimiothérapie!!! J'ai vu le forum que le kaposi pouvait être traité avec l'AcetyCysteine, qui est également un puissant antioxydant. Pensez-vous que je devrais en prendre en prévention? Au fait je signale au passage que depuis ma dernière visite je ne saigne plus du tout, comme si la plaie s'était refermée. Merci de vos conseils!
  5. Bonsoir, Pour ma part je dirais qu'il m'est difficile d'arrêter la tri pour une raison aussi bête que celle-ci : mon ami est lui aussi traité, avec la même médication, et il est persuadé que c'est grâce à elle qu'il se sent mieux aujourd'hui. Il a une charge virale indétectable et des CD4 qui tournent autour des 800. Et je ne vois pas très bien comment lui faire admettre que je voudrais arrêter alors que pour lui il n'en est pas question... En ce qui concerne la pneumocystose que j'ai chopée il y a maintenant 2 ans, je dirais que pour l'instant je ne ressent plus aucun symptome pulmonaire. Je pense que ceci est du à ma prise journalière de probiotiques. Je pense qu'ils sont effectivement très adéquats dans ce genre de pathologie. Est-ce le cas? J'ai rendez-vous en janvier pour une nouvelle batterie de test et j'aurai les résultats de ma dernière prise de sans d'il y a 3 mois. Entre-temps je me suis boosté aux antioxydants (Selenium ACE, thé verts..), à l'huile de noix de coco et aux probiotiques. Je n'aurai donc d'après moi de bons résultats qu'après ma nouvelle prise de sang, du moins je l'espère... Mes derniers résultats faisaient état de CD4 à 200 et d'une CV remontée à un peu plus de 50.
  6. Bienvenue Cotedazur, Merci pour ton témoignage. Je dirais que dans mon cas, un des aliments les plus destructif aurait été le sucre. En effet, j'avais l'habitude de "bouffer" des tas de paquets de bonbons, en pensant que cela me faisait du bien. Au contraire, outre le fait que cela me donnait un coup de fouet lors de la prise de sucre, je ressentais par après une grande fatigue. Depuis quelques mois je me suis restreint, et je ne prend plus de sucreries qu'en de rares occasions et j'ai constaté que je me sentais en bien meilleure forme. De plus je ne jurais que par le lait de soja que je consommais assez souvent, jusqu'à ce que je lise qu'il n'y avait rien de plus nocif! Je me demande jusqu'à quel point cela m'aurait rendu malade? Etant toujours en traitement tri-thérapeutique pour l'instant, j'aimerais dire que je me lève le matin en très grande forme jusqu'au moment de la prise de mes "médicaments". Je ressens ensuite une lassitude qui dure à peu près 2 bonnes heures, et les effets cessent au cours de la journée. Je peux ensuite aller travailler, faire du sport, sortir et cela jusqu'à la seconde prise de médicaments qui me redonnent un coup de pompe.
  7. Eh bien je pense que tu as mis le doigt sur quelquechose d'essentiel! La peur d'aimer et dêtre aimé! Ou l'impossibilité d'aimer ou d'être aimé. Depuis tout petit, je me suis toujours senti perdu , vulnérable dans un monde cruel, dans lequel j'ai du me battre pour survire. Pour y parvenir? Faire fi de l'amour! Il était inconcevable pour moi que l'on puisse m'aimer! Contrairement à ton ami, j'ai pour ma part des souvenirs d'enfance faite d'une profonde solitude. Un père absent, et des frères tyranniques, m'ont rendu un image de moi détestable. Et ma mère dépressive, que j'ai plus eu l'impression de soutenir, de tout faire pour ne pas la blesser, lui montrer une image de moi qui n'était pas moi. Il est dur d'aimer les autres si on ne s'aime pas soi-même. Et encore moins d'accepter que les autres vous aime! Bon, aujourd'hui j'ai un peu progressé. J'avoue avoir fait de la psychanalyse pendant 3 ans. Mais je n'ai pas été au bout de ma thérapie avec les conséquences que cela entraine : des conflits non résolus subsistent, et me voilà à nouveau vulnérable face à ce monde : malade du 'sida"!
  8. Oui, mon imagination est très débordante en ce moment, j'essaie effectivement de la rendre positive, en me remettant à lire ou à dessiner, mais bien souvent les idées sombres m'envahissent. Mon gros problème est dans la difficulté de vivre au moment présent. Je dois toujours essayer d'extrapoler mes idées dans le futur, et c'est rarement avec des pensées joyeuses. Je pense à la mort de mes proches, de mes amis etc., mais dans ce futur imaginaire. En ce qui concerne les pro-biotiques, j'en prend effectivement, mais je ne sais pas s'ils sont bons : L-Casei, BB12, ...??? Quels sont les meilleurs? J'ai entendu dire que les pro-biotiques n'étaient pas conseillé pour les personnes immunodéprimées... qu'en est-il? Cela me semble bizarre puisqu'ils sont sensés renforcer le système immunitaire.
  9. Est-ce à dire que la tri que je prend est plutot positive pour moi? Le fait de prendre des suppléments en antioxydants comme le thé vert, le sélénium et la vitamine C est-il vraiment nécessaire tant que l'on prend la tri?
  10. Pas facile de répondre à cette question, Agrathor. C'est clair que la réponse viendra avec le temps mais déjà, je me pose la question de savoir si je ne balance pas inconsciemment entre peur de mourir et envie de mourir. En été 2004, un choc emotionnel m'a déprimé profondément, au point que j'ai prié pour que la mort arrive le plus vite possible. Et quelques mois plus tard les gros problèmes de santé sont arrivés! En ce qui concerna la tri-thérapie, c'est clair pour moi que les symptomes sont bien ceux de la cortisone : hausse du choléstérol, prise de poids, hausse de de tension etc. Malgré que je refait du sport 2 à 4 fois par semaine, il m'est impossible de perdre le poid que j'ai pris en quelques mois. 82 kg pour 1m79, alors qu'avant j'avais 75 kgs. Bien sur j'ai augmenté ma masse musculaire avec le sport, mais j'ai toujours un ventre gonflé. Y a t-il un remède à cela, à part arrêter la tri ou faire de la lipo???
  11. Merci à tous pour vos commentaires. Ca m'aide beaucoup mais il me faut un peu de temps pour digérer tout ça! Je dois me remettre en question vis à vis de pas mal de mes angoisses et névroses, mais quoi qu'il en soit, je suis certain qu'elles ont contribué à mon chemin vers la maladie. Je répondrai plus tard à tous vos commentaires
  12. Bonjour, Voici mon premier message sur ce forum. Après avoir parcouru pas mal des posts de celui-ci, je dois dire que je suis partagé entre angoisse et espoir face à ce terrible syndrome qui me poursuit depuis quelques années. Je préfère utiliser le terme syndrome plutot que maladie vue que d'après ce que j'ai pu apprendre, il n'y a point de virus, donc point de véritable maladie, mais bien de symptomes que l'on décrit comme Sida. Voici en quelques points mon parcours : Je suis un mec de 42 ans, gay et en couple depuis maintenant 8 ans. Je ne sais pas très bien à quel moment mes défenses immunitaires se sont effondrées mais je pense qu'elles ont suivi un schéma psychologique. Depuis mon plus jeune age, je suis un grand angoissé, nerveux intérieurement, et avec pas mal de passages dépressifs. Mon plus grand problème est que j'ai du mal à extérioriser mes sentiments. De ce fait, la plupart des gens me voient comme quelqu'un de jovial et de positif. Mais au fond de moi, j'ai toujours vécu avec la peur de tomber malade, ou de me retrouver seul au monde. Mes aventures amoureuses ont souvent été chaotiques. A force de chercher le grand amour, je suis tombé à chaque fois sur les mauvaises personnes. Et à chaque fois je me sentais plus seul et vulnérable encore. Il y a 8 ans, j'ai enfin rencontré l'homme avec qui j'ai décidé de partager ma vie. Malheureusement, après 2 ans de vie commune, et vu qu'il se sentait affaibli par son travail et des problèmes respiratoires, suite à une prise de sang, on lui a diagnostiqué un VIH positif. Il a commencé une trithérapie assez rapidement, qui lui ont fait du mal au début. Les traitements lourds attaquaient ses nerfs et il avait de plus en plus de mal à marcher. Après changement de son traitement, les choses se sont améliorées. Il est "traité" depuis avec Kivexa et Kaletra. Pour ma part, j'étais à présent persuadé d'avoir été contaminé! Ainsi, il y a maintenant 2 ans, j'ai commencé à avoir de plus en plus de symptomes liés au Sida. Rhumes qui n'en finissent pas, bronchites, eczéma etc. Mais je n'osais pas aller faire une prise de sans. Jusqu'au jour où mon médecin m'a diagnositqué une pneumonie. J'ai été hospitalisé durant 3 semaines, et la pneumonie s'en est allée avec les antibiotiques. C'est aux urgences, qu'un médecin m'a dit que j'avais le sida. Comble de tout, ma mère était à mes côtés. Le choc n'en a été que plus douloureux. Depuis, je suis traité, comme mon copain, avec Kalera et Kivexa. C'est en recherchant sur internet des inforamtions concernant la maladie est les traitements naturels que je suis tombé sur ce forum. A présent je me sens prisonnier de ma trithérapie. Bien que j'ai le sentiment de mieux me sentir, j'ai l'impression qu'à long terme elle finira par m'abattre. Je prend tous les jours des antioxydants (thé vert, selenium ACE), ainsi que de l'huile de noix de coco. Mais tous les jours aussi, j'ai peur que la maladie me rattrape, et je sais que tout vient de mes angoisses. Que faire? J'aimerais pouvoir arrêter la tri, mais que se passera t-il ensuite? Je tiens à préciser que la "charge virale" est devenue indétectable chez moi, mes que mes T4 restent lamentablement bas : entre 200 et 250. Voilà, heureux de vous avoir fait partager mon témoignage. Pat
×
×
  • Créer...