Aller au contenu
forum sidasante

pirate

Membres
  • Compteur de contenus

    23
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Days Won

    1

pirate last won the day on 20 septembre 2015

pirate had the most liked content!

Réputation sur la communauté

1 Neutral

À propos de pirate

  • Rang
    Habitué
  1. Bonjour à vous ! J'ai un pote http://www.sidasante.com/forum/index.php?/topic/17556-suivi-de-vie-sans-traitement-malgr%C3%A9s-s%C3%A9roposivit%C3%A9/&) "sero +" qui après avoir pas mal maigrit ces derniers temps à fait diverses analyses sanguines (mais pas WB ou test Elisa, un simple check up en fait) que je publierai prochainement; Il en est ressorti 3 choses: Son taux de plaquettes ainsi que Leucocytes sont en dessous de la moyenne et il a des vers (ce qui est probablement la cause de son amaigrissement). Ce qui m'a inquiété le plus est plutôt sa baisse de leucocytes et de plaquettes ce qui m'a amené à venirr sur le forum. En y lisant quelques sujets, dans cette catégorie ci notamment, j'ai noté que certains pensent que le SIDA est possiblement voir évidemment la résultante d'un rapport sexuel non protégé. Alors personnellement je n'ai aucunes certitudes sur quoi que ce soit concernant le “pourquoi” et “comment” passe t'on du stade séro – à séro + mais en y réfléchissant des contradictions me sont apparus. Tout d’abord, historiquement les premiers cas de “SIDA” sont apparu dans la communauté homosexuelle américaine. Puis, ensuite il nous a été annoncé que l' Afrique subissait une véritable épidémie alors que paradoxalement, l'homosexualité est beaucoup plus marginale (et beaucoup moins toléré) qu'en Occident, et que statistiquement et officiellement le fameux “vih” serait essentiellement transmissible par rapports anaux réceptifs (donc en toute logique qui toucherai essentiellement les homosexuels et les femmes) Pour autant même s'il y a un peu plus de femme que d' hommes répondant positifs au tests, cela n'explique pas pourquoi il y a autant d'hommes “sero +” Nous développerions donc le SIDA d'une manière différente d'un continent à un autre ? Sur l'un, il s'agirait d'une MST et sur l'autre serait la cause d'une mauvaise hygiène de vie n’impliquant pas nécessairement de “comportements à risques” ? Le problème déjà souligné est que les sero - se font rarement faire des prises de sang lorsque tout va bien, ainsi il est également possible que mon pote durant ça période sero - avait déjà des leucocytes et plaquettes inférieurs à la moyenne et que le passage en sero + nous mette dans une mauvaise direction de recherche. Pour finir je soulèverai un autre questionnement: Et si l'on ne mourrait tout simplement pas du SIDA ? Dans le sens ou si le fait d'être sero + n'avait aucun impact sur notre santé ? C'est peut être idiot mais j'ai repensé à cette fille Roumaine adopté par un couple Américain dans le doc House of Number. Elle n'a aucun traitement depuis de nombreuses années et vie parfaitement bien. Ou encore ce documentaire dont j'ai oublié le nom qui se déroule en Espagne ou au Portugal: des drogués en court de sevrage dans une région pauvre. Eux ne recevront aucuns traitements malgré leurs tests positifs mais eux resteront debout par rapport à ceux qui auront prit un traitement. De plus connaissant le manque de fiabilité des tests, pourquoi donner tant d'importance à ce qu'ils contiennent de critères (charges virales, CD4 etc...) alors que d'un pays à l'autre nous pouvons passer de sero + à sero - et vice versa ? Car la principale interrogation est toujours comment passe t'on d'un état à un autre, mais, autre hypothèse si nous admettions que chaque corps étant différents et évoluant différemment, il est possible qu'à un moment donné de notre vie, (pour x raisons, stress intense, chocs physiques ou psychiques ou simplement évolution naturelle de notre organisme) il réponde favorablement au tests sans pour autant que cela ai des conséquences ?
  2. devenir parent

    Bonjour , bonsoir , Je suis la personne dont parle PIRATE dans ce lien, mais je me connecte avec son compte car j'ai un petit souci a creer mon propre compte. : Je viens ici car , je me pose des question sur comment devenir parent sans etre forcé au traitement.Je m'explique : Je suis en couple avec quelqu'un qui a accepté ma situation et , nous envisageons à plus ou moins long termes d'avoirs des enfants. Si nous allons dans un hôpital en France , la séropositivité sera sans doute détecté et nous serons forcé de nous "soigner" avec en plus des répercutions possible sur la santé futur de l'enfant. Ce que je refuse ! Nous mettre sous traitement et y contraindre l'enfant me parait inconcevable j'ai donc pensé à la possibilité de faire naître l'enfant à l'étrangé ,histoire d’être libre de toute contrainte par rapport à cela. Savez vous si cela est envisageable ?et ou ? quelle embûche je risque de rencontrer ? Y a til des parents dans notre situation ? par avance merci de me lire et grand merci de vos réponse. Pirate2
  3. Bonjour à vous ! Puisse ce message vous trouver en pleine forme ! Je viens vous apporter quelques nouvelles, la personne concernée par ce suivi ayant récemment été voir un naturopathe, à la base pour tout autre chose que sa « séropositivité » mais il en a tout de même profité pour lui en toucher deux mots. Résultat: aucunes inquiétudes à avoir, de nombreuses personnes vivant très bien sans traitements, il faut juste faire des cures de plantes ad hoc régulièrement. Voici donc son ordonnance, à savoir que dedans, comme je l'ai précisé plus haut, tout ne cible pas sa « séropositivité ». Pour infos, il pèse 62 kg pour 1m78 Arnica 15 CH 1 dose 1 fois 3 jours après : Hypericum 15CH 1 dose 1 fois 1 semaine après : Arnica 30 CH 1 dose 1 fois Astragale : Immunité +++ Bourgeons de Plantes La Royale -Gemo micro circulation 6 gouttes matin et soir pendant 3 semaines -Elixir de fleurs DEVA Composé n°3 Aisance corporelle 3 vaporisation dans la bouche matin midi et soir Si vous avez des questions n'hésitez pas !
  4. Bonjour à vous, La personne concernée par ce suivi a donc été voir l'homéopathe hier avec les résultats de la dernière prise de sang (voir message du 15 décembre 2015). A noter que l'homéopathe en question a également reçu auparavant les résultats du second test de dépistage qui lui fut directement envoyés par le labo d'analyse, donc je ne peux vous les fournir (voir message du 17 novembre 2015). Pour le moment tout va bien, il y a effectivement une légère carence en globule banc mais ceci peut être la cause de multiples facteurs, donc rien d'inquiétant, rendez vous dans 6 mois. Elle a prescrit ce qui suit : NATRUM MUR. 5CH DO GLOB. 1 dose 1 fois par jour NATRUM MUR. 15 CH DO GLOB. 1 dose 1 fois par jour NATRUM MUR. 30 CH DO GLOB. 1 dose 1 fois par jour OLIGOSOL MAGNESIUM AMP 2ML 28 1 ampoule de préférence le matin à jeun OLIGOSOL LITHIUM AMP 2ML 28 1 ampoule de préférence le soir au coucher ZYMAD 10 000UI/ML SOL BUV 10 ML 7 gouttes par jour PANXEOL CPR 30 1 Boîte ACEROLA 1000 CPR 30+10 1 Boite ECHINACEE+ SUPERD AMP 15ML 20
  5. Bonjour Jibrail, et merci de ta réponse. Effectivement, c'est étrange que la médecin lui ai dit qu'il avait un taux de globule rouge bas alors que cela n'apparait pas dans les résultats de la prise de sang... Cependant, je tiens à préciser qu'elle n'est pas au courant de la séropositivité de la personne, pour cela, ladite personne va se faire suivre plus régulièrement à partir de janvier par une homéopathe uniciste qu'elle a déjà vu précédement. De plus elle avait chopée une bonne gastro il y à de cela quelques semaines (qu'elle m'avait refilé d’ailleurs) et avait prit quelques médocs (pas d'antibios). Cela à peut être influencé le résultat, étant donné que la prise de sang avait été effectuée peu après la maladie
  6. Bonsoir Dubitatif Tout dabords, je te souhaite un grand courage, car en effet, ce n'est pas simple de s'y retrouver et de trancher. Me concernant, je ne suis pas touché par le "VIH/SIDA" mais un proche l'est, tu peux suivre son évolution ici si ce n'est pas déjà fait: http://www.sidasante.com/forum/index.php?/topic/17556-suivi-de-vie-sans-traitement-malgres-seroposivite/ Effectivement, il est très difficile de se faire une idée sur la marche à suivre car bon nombres d'exemples se contredises les uns les autres: Dans le documentaire Positive Hell tu as des anciens toxicomanes séropos qui, fautes de subventions, n'ont pas eu accés à des soins et qui vivent encore aujourd'hui, de l'autre, des séropos qui vont choper une infection et qui vont être balayés. Concernant le proche en question, ce qui l'a poussé à choisir, c'est tout comme toi, une connaissance de l'existence des groupes de pressions pharmaceutiques ainsi que la visualisation de House of Numbers (puis divers échanges que nous avons eu, lui et moi). Mais en toute honnêteté, le doute surviendra toujours à un moment ou a un autre, lors du résultat d'un prise de sang qui n'a rien à voir avec le SIDA, ou encore lors d'une infection... car étant donné qu'il n'y a que des hypothéses et peu de moyens de fournir des preuves tangibles concernant la dissidence, et de l'autre, des dogmes qui malgrés des incohérences seront soutenus mordicus par les orthodoxes, comme l'ont dit Jibrail, Daddou et Econoclast toi seul peux faire ce choix. Ensuite, vu que tu demandes des conseils je vais tacher de t'en donner mais sache que ce que je vais dire ne concerne que moi et ne constitue en rien une vérité absolue. J'ai clairement choisi la voix de la dissidence et pense que le vih n'est pas la cause du SIDA (http://www.sidasante.com/textes/prixhc.htm). Cependant le SIDA existe bel est bien et est un état dans lequel on se trouve. La question est de savoir si cela peut affecter notre santé ou pas. Le proche en question à décidé de ne pas prendre d'ARVs, de modifier son hygiène de vie et de faire appel à de l'homeopathie et de l'accupuncture lorsqu'il a des coups de fatigues ou se sent faible (10h de boulot /j oblige). Il avait également contacté le Dr De Harven via courriel qui l'avait invité a regarder sa vidéo "Voir le SIDA autrement" dans laquelle, lui avait il écrit, il ne changerai pas un mot de ce qu'il avait dit. Ensuite concernant l'effet inflammatoire que produit le SIDA et la prise d'ARVs pour éventuellement l'enrayer, je ne l'utiliserai qu'en dernier recour car les ARV sont produits afin de combattre un virus qui (à mon sens) n'existe pas donc bon, je vois l'effet anti inflammatoire de ces médicaments plus comme une chose colatéral des effets secondaires qu'ils produisent. Pour finir, il serait bon que tu trouves un médecin (dans le domaine qui te convient et dans lequel tu crois, allopathique, ayurvédique, homeopathique, acupuncture etc...) 1)Compétent 2) En qui tu es confiance Mon proche c'est tourné vers une homéopathe uniciste qui a parfaitement compris son désir de se passer de médication et d'utiliser une démarche naturelle et pour le moment tout vas bien alors tant que cet état durera il se maintiendra dans ce chemin, pour la suite nous verrons.
  7. Bonjour à vous, Je me permets de revenir vers vous car la personne qui est concernée par ce suivi à été faire une prise de sang afin de savoir si elle avait du diabète ou non, car elle buvait beaucoup d'eau. Le résultat fut négatif en revanche la prise de sang met en évidence les carences que je vous reproduit ci dessous : HEMATOLOGIE NUMERATION GLOBULAIRE XT2000i - SYSTEMEX Leucocytes 3690 /mm3 (VR : 4000 à 10 000) 01/07/2015 : 4400 FORMULE LEUCOCYTAIRE XT2000i - SYSTEMEX Leucocytes 3690 /mm3 (VR : 4000 à 10 000) 01/07/2015 : 4400 Polynucléaires : - Neutrophiles 35.5 % soit 1310 /mm3 (VR:1500 à 7000) 01/07/2015 : 2589 Lymphocytes 38.2% soit 1410 /mm3 (VR : 1500 à 4000) 01/07/2015 : 1279 NUMETATION PLAQUETTAIRE XT2000i – SYSTEMEX Plaquettes 143 000 /mm3 (VR : 150 000 à 400 000) 01/07/2015 : 157 000 Page 1/2 Exploration d'une anomalie lipidique Cholestérol total 1.04 g/l (VR : 1.40 à 2.20) 01/07/2015 : 1.13 Advia 1800 – SIEMENS° Technique chimie liquide 2.68 mmol/l (3.61 à 5.68) Cholestérol HDL 0.31 g/l (VR : 0.35 à 0.80) 01/07/2015 : 0.37 Advia 1800 – SIEMENS° Technique chimie liquide 0.80 mmol/l (VR : 0.90 à 2.06) Cholestérol LDL 0.62 g/l (VR : 1.00 à 1.60) 01/07/2015 : 0.67 Selon la formule Friedewald 1.61 mmol/l (VR : 2.58 à 4.13) Page 2/2 Qu'en pensez vous ? Personnellement je ne suis pas médecin et n'ai aucune connaissance dans ce domaine, donc si parmi vous il se trouve des gens calés sur ce sujet... La médecin lui a dit que son déséquilibre vis à vis des plaquettes ainsi que des globules blanches et rouges indique que sa moelle osseuse ne produit pas suffisamment d'anticorps mais que pour le moment ce n'est pas trop inquiétant...
  8. Bonsoir, comme convenu je reviens vers vous car la personne diagnostiquée séropo à de nouveau fait un test afin de savoir si c'etait bien les antibios prient avant le 1er test ou bien sa mauvaise hygiène de vie qui l'avaient fait répondre positif au test. Pour le moment je n'ai pas le résultat final, il fut envoyé à son médecin traitant directement, je ne peux que vous informer du peu qu'il a reçu du labo, a savoir : Date Prélèvement: 29/10/2015 Édité le 03/11/2015 SEROLOGIE HIV1 ET HIV2 HIV 1et 2 (Antigène P24 et Anticorps totaux) MODULAR E- ROCHE – Technique ECLIA Resultat POSITIF vt (négatif si inf à 0.9) 455.60 EXAMEN(S) SPECIALISE(S) TRANSMIS AU LABORATOIRE CERBA VIH Sérologie confirmation (VIH1 + VIH2) Pour finir, je tiens à préciser (quitte à me répéter) qu'il ne prend aucun traitement et qu'il maintient son hygiène de vie (plus de cigarettes, alimentation saine) au maximum. A ce jour il pèse 63kg, soit une prise de 5kg depuis le début de ce suivi. Il n'en demeure pas moins qu'il est souvent fatigué, la faute aux grosses journées de travail qu'il doit avaler (10h/jours, du lundi au vendredi). Il n'a aucun symptôme et n'est pas tombé malade depuis mi juin, moment ou il avait eu une grosse allergie, soignée entre autre grâce au Kéfir.
  9. Bonjour à toutes et à tous ! Comme vous l'avez peut être constaté, le suivi n'est plus très régulier et pour cause ! L'ami qui en était l'objet se porte très bien et est décidé à maintenir sa nouvelle hygiène de vie, ainsi je ne vois plus l'utilité de continuer ce sujet. A la fin de son traitement homéopathique il a été décidé qu'il retournerai de nouveau faire un test de dépistage afin de voir si une modification de l'hygiène de vie peut changer le résultat (tout en sachant que le premier test pu être faussé par la prise d'antibiotiques a peu près 3 semaines avant) Mais quel qu'en soit le résultat cela ne changerai rien à notre vision des choses, à mon proche et moi même. Cela permettrai dans le cas d'un résultat négatif à prouver à quel point les tests peuvent être trompés par différents facteurs (ici les antibios) et également avancer l'hypothèse qu'un changement radical de façon de vivre peut faire permuter un test positif en négatif. Dans le cas ou le résultat resterai positif cela prouvera que l'on peut répondre séropo au test et vivre sans médications aucunes. Cela permettra ainsi de mettre en lumière les incohérences de toute cette théorie. Je tiens également à grandement remercier pour tout le soutien et conseils que vous m'avez apporté, je l'avoue au départ malgré mes certitudes, j'ai douté, ne sachant trop quel chemin conseiller (officiel ou dissident) mais grâce à vous, aux travaux et témoignages présents sur ce site ainsi qu'au soutien du Professeur De Harven mon ami à prit la bonne voie et est désormais conscient qu'il est responsable de sa santé.
  10. Bonjour Manicamp, Ce n'est pas pour moi, c'est pour un proche. Niveau alimentation aucune restrictions tant que c'est sain et équilibré. En ce qui concerne les calories je trouvais cela suffisant étant donné qu'il avait prit 2 kg en 2 semaines, mais si tu as des conseils je suis preneur. La personne ayant toujours eu peu d'appétit nous jonglons pour trouver un régime qui soit à la fois sain et plaisant...
  11. Semaine 9 (du 29/08/15 au 05/09/15) Reprise du travail avec les horaires suivantes: 08h30/18h30 Petit déjeuner : 1 jus de citron bio à jeûn Fruits de saison (dont 1 kiwi pour la vitamine C) 2 tranches de pain complet bio muesli bio Bol de thé vert bio 1h avant le déjeuner : 1 banane bio Goûter : Dattes 1h avant le diner : 2 à 3 fruits de saisons Objectif : Limiter la fatigue et prendre du poids Poids: 60 kg (pesée effectuée le 30/08/15 à jeûn) Notes : Malgré les vacances et le repos aucune prise de poids n'a été enregistré. Possibilités: quelques relâchement vis à vis de l'alimentation, excès exceptionnels vis a vis de l'alcool, parfois manque de sommeil. Dans l'ensemble reprise du travail en bonne forme, sans fatigue et avec un bon moral. Cure prescrite par l'homéopathe déplacer à la semaine suivante car impossibilité de trouver de l' ECCHINACEA.
  12. Le Kéfir

    Bonjour à toutes et à tous, Y en à t'il parmi vous qui connaissent le Kéfir ? J'en ai fait bénéficier à un proche qui subissait une allergie durant l'été avec comme symptôme principal un grosse toux et le résultat fut pour le moins impressionnant car la toux a totalement disparue ! En général le Kéfir se donne, (j'ai trouvé le mien sur internet en envoyant 2 timbres pour régler les frais de port) car c'est un micro organisme qui se multiplie de lui même donc pas difficile à produire. L’intérêt de ce produit est qu'il permet de ré harmoniser la flore intestinale et aujourd'hui la science le valide, le ventre joue bel et bien le rôle de deuxième cerveau (http://www.amessi.org/le-ventre). D’où l’intérêt que ce dernier soit en ordre. Ainsi le Kéfir peut être intéressant pour celles et ceux qui en période de sevrage médicamenteux souhaite à se refaire une santé. Je précise en revanche qu'il est déconseillé d'en consommer lorsque l'on suit un traitement car le Kéfir peut annuler l'effet des médicaments. Également à noter que c'est une boisson légèrement alcooliser (fermentation oblige) et qu'elle peut ne pas convenir aux personnes ayant des troubles hépatiques. Voici quelques liens pour celles et ceux que ça intéresse : http://www.danielefesty.com/2013/03/qui-veut-des-grains-de-kefir-cest-gratuit-il-y-en-aura-pour-tout-le-monde-.html http://www.cfaitmaison.com/kefir_fruits/tibicos.html http://www.cfaitmaison.com/kefir_fruits/benefices.html http://www.uniformis.net/kefir.htm
  13. Semaine 4 (du 25/07/15 au 01/08/15): Régime alimentaire identique à la semaine 3 excepté le thé noir remplacé par du thé vert bio à partir du 29/07/2015 Poids: 60 kg (pesée effectuée le 02/08/15 à jeûn) donc objectif de la semaine (maintenir ce poids) doublement atteint. Notes : Départ en vacances à partir du 03 aout donc impossibilité de poster régulièrement le suivi. Toux quasiment inexistante (1 à 2 quintes de toux par jours) Séance d'homéopathie uniciste le 29/07/2015 Traitement donné: NATRUM MUTRIACUM 5CH 15CH et 30 CH RADIS NOIR / ARTICHAUD BIO SUPERD 1 le soir durant 3 semaines ACEROLA 1000 1/jour durant 30 jours MAGNéSIUM 300+ 1/jour durant 20 jours ELTEANS 1/jour durant 1 mois ECCHINACEA 1/jour durant 20 jours La prise du traitement débutera à la rentrée des vacances Objectif pour la période du 03/08/2015 au 31/08/2015: Prise de poids, récupération de la fatigue, repos général
  14. Semaine 3 (18/07/15 au 25/07/15) Petit déjeuner : 1 jus de citron bio à jeûn (couplé avec le magnésium le temps de la cure) Fruits secs (dattes et abricots secs) 2 tranches de pain complet bio muesli bio (à partir du 09/07/15) Bol de thé noir sucré au miel bio 1h avant le déjeuner : 1 banane bio et des figues séchées Goûter : noix et amandes 1h avant le diner : 2 à 3 fruits de saisons (dont 1 kiwi pour la vitamine C) + 2 verre de kefir Consommation d'huile d'olive bio, prise de 4 œufs bios non dures repartie dans la semaine (prise de poids), 2 verres de kefir de fruits par jours(rééquilibrage de la flore intestinale), augmentation significative de la consommation de légume crus et cuit et de fruits (dont 1 kiwi/jours pour la vitamine C). Pas de sucre durant les repas salés. Consommation modérée d' alcool autorisé du vendredi soir au dimanche midi. Plus de cigarettes Poids: 59 kg (pesée effectuée le 26/07/15 à jeûn) donc objectif de la semaine (maintenir ce poid) atteint. Objectif pour la semaine suivante: idem car même rythme de travail. Notes : Amélioration notable de la toux, quasiment inexistante la plupart du temps (1 à 2 quintes de toux par jours)
  15. Bonjour Manou, C'était bel et bien ta compréhension première qui était la bonne, à savoir que je m'interrogeai sur le fait que certaines personnes suivent une voie dont elles connaissent les limites et dangers (tout en sachant que la plupart des tenants de cette voie sont persuadés d'agir pour le bien commun). Je posais cette question sans jugements (malgré peut être une tournure inadaptée) car moi même je ne peux dire de quelle façon je réagirai si l'on me diagnostiquait je ne sais quoi. De peur me laisserai je conseiller par mon médecin ? Est ce que je miserai tout sur les médecines parallèles ? Ou bien utiliserai je les deux ? Oui, ces médecines trouvent un échos grandissant en Europe (à la bonne heure !) et même si elles sont toujours relayées en tant que médecines « secondaires » ce sont des petits pas, mais des petits pas quand même. A Toulouse si je ne me trompe une clinique à également mit en place plusieurs types de médecines alternative en complément des soins donnés. Mais ils nous reste du chemin à faire : en Chine, les recherches médicales sur le Qi (nom donné au principe vital) sont aussi répandues que celle liées à la médecine moderne, en Russie il y a des cliniques uniquement dédiées au jeun, en Suisse la médecine anthroposophique, l’homéopathie, la thérapie neurale, la phytothérapie et la médecine chinoise sont remboursées par l’assurance obligatoire des soins etc... Je t'avoue qu'avec du recul il s'avère que malgré moi c'est un peu ma pensée, mais permet moi de la préciser car je suis davantage partisan de la dialectique que du dualisme : Lorsque je dis « je distingue disons 2 voies qui ne s'oppose absolument pas » je parle de la médecine traditionnelle (généralement d'origine étrangère, ancienne) et de la médecine alternative (occidentale, moderne). Ces 2 voies, en ayant la théorie du terrain et non du microbe comme base peuvent se compléter sans problèmes malgré leurs mise en applications différentes. Tout comme il est possible d'allier la médecine conventionnelle avec les 2 médecines cités ci dessus mais dans ce cas, je pense qu'il y aura une perte plus ou moins importante des bénéfices des médecines privilégiant le terrain. En somme, je pense que notre médecine s'est perdue des lors qu'elle a choisit Pasteur plutôt que Béchamp. Cependant, ta contribution me donne matière à réflexion car je découvre que la trithérapie permet rétablir un système immunitaire défaillant et qu'il est envisageable d'en limiter la consommation dans le temps. De plus je ne vais pas dire que la médecine conventionnelle n'a jamais sauvée ni soignée personne mais elle gagnerai à se débarrasser de ses conflits d’intérêts et à évoluer. "peut être que la médecine conventionnelle est un mal auquel nous nous sommes habitués et dont nous ne pouvons nous passer sous peine d'en subir les conséquences". En revanche je ne te suis pas la dessus, certes, la médecine conventionnelle est pour beaucoup d'entre nous (malheureusement) une évidence, s'en éloigner peut s'avérer être un risque selon le cas, cependant des que l'on prends conscience de certaines choses, que l'on est informé par les bonnes personnes (ce dont il m'est arrivé, j'ai eu une sacrée chance) l'évidence est de s'y frotter le moins possible et essayer d'en parler autour de soi (selon l'ouverture d'esprit de la personne). Les médecines Alternatives/Traditionnelles se répandent, c'est un fait. Des gens se soignent de cancers sans passer par le case médecin. Il y a une telle perte de confiance chez certains dans notre médecine qu'ils en viennent à l'automédication pour des cas aussi risqués ! (http://bistrobarblog.over-blog.com/article-comment-je-me-suis-gueri-d-un-cancer-naturellement-123249079.html, http://journalmetro.com/plus/sante/441208/elle-guerit-son-cancer-avec-des-jus-de-fruits-et-legumes-bio/, http://www.sciencevirale.com/nature-sante/une-femme-de-31-ans-guerit-son-cancer-sans-laide-de-la-medecine/ ) En somme il n'y a aucunes obligations, aucune fatalité. C'est simplement un choix (mais encore faut il être courant des différents chemin qui s'offre à nous). L'erreur est humaine, persévérer est diabolique
×