Aller au contenu
forum sidasante

elixandre

Membres
  • Compteur de contenus

    7
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

0 Neutral

À propos de elixandre

  • Rang
    Débutant
  • Date de naissance 30/11/1988

Profile Information

  • Location
    Portugal

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. Je ne suis pas végan et j'étais un consommateur plutôt assidu de produits laitiers, d'oeufs ou de viandes animales. D’ailleurs j'hésitais à diminuer fortement ces aliments ayant lu auparavant qu'ils créent un certain stress oxydatifs dans l'organisme. Ou pas? Je vais voir pour des suppléments en vitamine B12... En attendant j'ai intégré quotidiennement tout un tas d'aliments favorisant les plaquettes. J'espère maintenir un bon niveau de plaquettes pour éviter la Tri. Plus qu'à réussir à des-stresser de cette situation et tout devrait aller !! Merci beaucoup Jibrail pour tes lumières, Bien à toi
  2. Bonjour Jibrail, Merci pour t'as réponse qui me permet d'y voir un peu plus clair. J'ai rendez-vous le 22 avec le médecin. Je vais voir ce qu'il va me dire sur mes analises de sangs et sur mon état de santé général etc. Le problème c'est qu'il risque de vouloir commencer tout de suite la Thri sans même chercher à savoir si un traitement est nécessaire pour rétablir un bon fonctionnement des plaquettes dans l'organisme. Faut dire aussi que ça fait même 2 ans que je n'ai pas été malade et ce ni d'un simple petit rhume, ce qui me donne vraiment l'impression d'aller bien (mise à part ces bleus qui étaient de plus en plus fréquent). J'ai complètement changé mon alimentation depuis 10 jours avec des aliments Bio, beaucoup de légumes et fruits favorisants les plaquettes. Je deviens limite parano avec tout ce qui pourraient favoriser les plaquettes. As-tu, toi ou d'autres ici d'ailleurs, des conseils à me donner sur quoi faire pour maintenir un bon niveau de plaquettes? Vitamines, sport, aliments, habitudes quotidiennes...? Bref tout les conseils seront la bienvenue. Y a t'il d'ailleurs d'autres personnes (à part Rico, avec qui j'ai déjà échangé) qui ont eu ce problème de plaquettes? D'autres témoignages/expériences serait vraiment utiles. Merci à tous.
  3. Bonjour à tous et à toutes, Je reviens vers vous après toutes ces années d'absence. Certains d'entre vous se souviennent peut-être de moi, j’avais découvert la dissidence un peu par hasard et j'étais venu vous raconter la proposition de mon médecin traiteur à entrer dans une étude qui allait être réaliser à l’encontre du Sida. J'espère que vous allez tous et toutes aussi bien que faire se peut. J'ai été diagnostiqué séropositif il y 10 ans, je n'ai jamais pris de thri, jamais pris de drogues, je mène une vie tout à fait normale depuis tout ce temps. Il y a un peu près 1 an j'ai commencé à avoir quelques petits bleus par ci par là. Depuis quelques mois ces bleus sont devenus de plus en plus fréquent, de plus en plus gros et ils mettent de plus en plus de temps à partir. Bref je vais voir un médecin, s'en suit une analyse de sang et le verdict donc de la thrombopénie. Ensuite ils me font un dépistage au VIH (sans m'en parler) qui donne bien évidemment positif. Bref maintenant je suis censé me faire suivre par un médecin du VIH. D’après les premiers résultats mes globules blancs et rouges se portent bien. Apparemment il y que les plaquettes qui ont pris un coup! Bizarre non? En attendant je prend un traitement pour faire remonter mes plaquettes(à base de cortisone), qui cela-dit marche bien, car celles-ci sont bien remonté à un niveau normal. Je ne vais pas vous mentir que la je suis en pleine crise d'angoisse et c'est un peu la grosse panique. Je ne comprend ce qui à pu faire chuter mes plaquettes à un niveau aussi bas (moins de 10 000), si le VIH n'existe pas(ce que je continue à croire). Certes je n'ai pas particulièrement surveillé mon alimentation, mais quand même! Du coup je me demande si je dois prendre la thri, ce que je n'espère pas vraiment pas. Voilà pour ma situation, ça n'est pas évident psychologiquement ces jours ci. J'étais tranquilou dans ma vie et de me prendre ça en pleine face c'est dur. Bon après je me dit que j'ai quand même évité 10 ans de médocs donc c'est toujours ça de gagné. Je vous raconte ça en espérant des conseils, j'imagine, de vous tous qui avez de l'expérience en ce domaine et qui avez peut être déjà été confronté à ce même problème. Merci de m'avoir lue, portez-vous bien ! Alexandre.
  4. Bonsoir, Effectivement je suis moi-même persuadé aujourd'hui que le VIH n'existe pas mais qu'il s'agit depuis le début de petits détails mal interprété qui ont induis en erreur (volontairement ou pas) toute l'histoire du SIDA. Je pense qu'il est important de découvrir tout ce qu'il existe sur cela par toi même. Tu n'auras aucune difficulté à trouvé livres, articles, documentaires, reportages et sites internet qui t'amèneront toute les informations dont tu nécessite. Je t'invite quand même pour commencer à écouté attentivement deux interviews de Richards Cross (professeur de chant, notamment de la star academy), qui à récemment annoncé sa séropositivité. Ça sera je pense très intéressant pour toi de découvrir sont histoire et sont parcours en tant que séropositif depuis 35 ans. Ont y découvre par exemple qu'il à refusé de prendre tout médicament entre 1982 et 1997 car il voyait tout les gens autour de lui qui les prenait, en mourir. Ces interviews te serons utiles, même si tu considère préférable suivre la trithérapie. https://www.youtube.com/watch?v=Tjvj00XAJFY Un petit conseil: écoute ton corps
  5. elixandre

    Survivant

    Bonjour à tous!! Est-ce que vous connaissiez cette interview? https://www.youtube.com/watch?v=Tjvj00XAJFY
  6. elixandre

    Nouvelle étude

    Merci aixur. J'espère retrouver le sujet dédié aux médecins. Il me serait très utile!
  7. elixandre

    Nouvelle étude

    Bonjour, je me présente. Je m’excuse d’hors est déjà pour toute mes fautes d’orthographe. J’ai fait un effort considérable pour vous écrire ce texte car je n’habite plus en France depuis énormément de temps! J’ai donc eu recourt à plusieurs correcteurs orthographiques. Je fus déclarer séropo il ya a 3 ans au Portugal. J’ai découvert la dissidence du Sida il y a 6 mois, un peut par hasard, mais ça ma totalement chambouler! Je n’ai jamais pris de médicament ni de traitement pour le Sida. Je me porte à merveille, en pleine santé. Depuis j’ai du mal à faire confiance à la médecine. Je croie en la dissidence à 200%. Je vais bientôt arrêter les consultations et donc de faire des prises de sang. Contrôler le taux de CD4 et les charges virales ne sert à rien. C’est toute une connerie leurs trucs. Enfin bref, juste pour vous dire qu’au Portugal (ou je réside depuis bientôt 15ans) l’ors de ma dernière consultation (février 2012) mon médecin traiteur ma proposer d’entrer dans une étude qui aller être réaliser à l’encontre du Sida. Je vous explique en quoi consister celle-ci: Il s'agissait de créer deux groupes de volontaires, tous patients (considérer) séropositifs.  Le premier groupe devait commencer à prendre les traitements immédiatement, même si les l'analyses des patients indiqués que les cellules CD4 n’était pas en dessous du niveau considéré comme dangereux. Les patients de ce groupe démarrent alors de suite le traitement standard. (J’entends par la qu’il s'agit d'un traitement avec des médicaments utilisé dans n'importe quel autre traitement du VIH (trithérapie) en dehors de l’étude. Donc ce n’est pas une étude expérimentale de nouveaux traitements.)  Le deuxième groupe commencera à prendre le traitement au moment où le taux de CD4 des patients aura atteint le niveau (limite) considéré comme dangereux. Le traitement standard est alors démarré, le même que pour le premier groupe.  Les exigences pour pouvoir y participer été d’être séropositif depuis peut de temps (max 3 ans), de ne jamais avoir suivit un traitement d’antirétroviraux, d’être jeune (genre moins de 30ans) et en bonne sante. L’attribution des patients à chaque groupe serait soi-disant totalement aléatoire et tiré au pife. Les résultats détermineront ainsi, si un patient doit commencer le traitement (trithérapie) a peine avoir découvert qu'elle est séropositif, donc porteur du soi-disant virus, où de attendre que leur taux de CD4 atteint le seuil considéré comme dangereux pour le patient et ensuite seulement commencer le traitement (ce dernier étant la méthode appliquer aujourd'hui). L'étude débutera dans le deuxième semestre de 2012, cars les patients, devront d’abord effectuer une batterie de testes (physiques et psychologiques), examens, réponses aux questionnaires, signatures d’un tas de papiers (de responsabilité) etc. Mon médecin traitant me la donc proposer. Ce que je lui ai refusé immédiatement. Il n’a pas arrêté de me dire que l’on n’était pas des cobayes et que je devais bien y réfléchir car ça pouvait être positif. Bien sûr il ma prévenu du risque mais que je devais choisir selon lui en mon âme et conscience sans me sentir pressionné de quelque manière qu’il soit. Ce que moi j’en conclus c’est qu’après plus de 30 années de recherche sur le sida, les médecins et les scientifiques sont encore dans l'ignorance total en 2012. Ils ne savent toujours pas si un patient doit commencer un traitement (chargés d’effets secondaires causer pas des médicaments extrêmement nocifs pour la santé) d’est qu’il découvre qu'il est atteint par le soi-disant virus ou s’il est mieux d’attendre que les cellules CD4 tombent dans les limites considéré comme dangereuses. Nous sommes toujours considérer comme des p***** de cobayes. Nous pouvons tirer deux conclusions quant aux raisons de cette nouvelle étude:  La controverse suscitée par la dissidence commence (peut être) à porter ces fruits et le ministère de la Santé est enfin conscient de l’indiscutable probabilité que la théorie officiel (celle que tout le monde veut bien croire) soit mauvaise.  Le fait que les patients qui n'ont jamais eu aucun traitement pour le SIDA sont encore tous vivants et en très bonne santé, renforce la dissidence en confirmant l’inefficacité des médicaments. Les orthodoxes commencerait-ils (peut être) à ce poser les bonnes questions!? L'initiative de cette étude par le ministère de la santé prouve bien le manque de connaissances sur cette maladie et montre que ça ne sert à rien de nous blâmer avec un virus dépourvu de la cause du SIDA et même si j’ose dire, inexistant, qui fut mortels à tous ceux qui y ont cru par le passer en voulant y échapper par la prise de médicaments. Malheureusement, leurs (Ministère de la Santé) véritables motivations ne seront jamais divulguées. Je ne me souviens pas du nom de l’étude et j’ai malheureusement jeté précipitamment le papier ou l’ont m’inviter à y participer et ou l’on expliquer en quoi consister-elle. Je ne sais bien sur pas si cette étude se réalise à un niveau international, européen ou même juste à un niveau national (donc Portugais). Je vous en fais par car cela me semble quand même assez importante, surtout pour notre cause et notre combat! Il me parait intéressant de savoir si la même étude fut proposée aux séropo français. Donc si c’est le cas de quelqu’un, ça serai sympa de laisser sont témoignage. Je voudrai profiter de mon intervention pour savoir si quelqu’un pourrait m’aider à la recherche d’un sujet don je ne retrouve pas la trace : Il y avait un sujet sur la discordance de la théorie du virus HIV ou il conseiller vivement, avant de commencer à lire la théorie de la dissidence, à tout les médecins présent de lire un article sur les principes éducatives et moraux d’eux même en tant que médecin, et sur leurs propres questionnement sur ce qui considère comme correcte pour la société. Sur leurs accomplissements en tant que médecin privilégiant la vérité pour aider autrui et bien sur tout les patients nécessitant de soin. C’était quelque chose d’en se genre la. Je cherche donc le sujet recommander d'être lu par les médecins. Plus moyen de retrouver le lien. Donc je lance un appelle. Merci d’avance. Salutation.
×