Aller au contenu
forum sidasante

bamboo

Membres
  • Compteur de contenus

    205
  • Inscription

  • Dernière visite

Messages posté(e)s par bamboo

  1. Salut Mayuko

    Bien content de lire que tout va beaucoup mieux et que tes problèmes de santé n'ont pas pris une dimension « sidaïque » !

    Bon, apparemment, tout ça, t'as fait du « bien », côté mental !

    Tu sembles beaucoup plus « éclairé » ….

    Je pense effectivement qu'à travers la consommation abusive de substances qu'on observe dans nos sociétés dites "modernes", les gens - et surtout les jeunes - cherchent à se reconnecter au Sacré - Energie Vitale -, et que les ponts qui existaient autrefois comme les rituels et les rites initiatiques, ont été remplacé par des postiches matériels (dont les drogues..) sans grande valeur.. d'où un véritable effet destructeur pour ceux qui ne trouvent pas leur chemin...

    Ben oui, c'est ça !

    Faut bien comprendre que ceux que la société accuse insidieusement de « tas de merde », sont souvent les plus ouvert spirituellement, pour ne pas dire « les plus évolués », expression qui pourrait choquer les tenant d'une humanité lénifiée .

    Et que ceux qui se croient très évolués et brillants, ne sont en général que des tas de merde !

    Ma vulgarité apparente n' a rien a envier à la réalité sociale .

    C'est tout le paradoxe d'un monde à l'envers, qui se cherche désespérément un sens ….

    Que ce soit les drogues, ou la réussite, ce sont les deux face antagoniste d'une même médaille .

    Les uns s'y refusent, les autres s'y perdent …chacun son trip .

    Voilà ! Tu es arrivé à comprendre le message caché dans les drogues .

    Il est évident que, pour de nombreuses âmes ; notamment quand leur incarnation est encore jeune et qu'elles résistent à faire allégeance au monde matérialiste ; cette époque tout a fait particulière, où l'occident propose une réalité sans esprit comme n'en a jamais connue l'humanité, apparaît pour ces âmes comme un « no mans land «  sans intérêt, insensé et sans avenir .

    Nombreux sont ceux, qui diront qu'il ne faut pas s'autodétruire pour autant, inconscient qu'ils sont de leur propre autodestruction dans laquelle ils se pavanent fièrement .

    Le drogué a le tort d'être vrai avec lui-même et de manifester ce que l'on cache par ailleurs .

    Le monde des biens pensants, culpabilise tellement ceux qui comprennent que la vie ne doit pas être mise à disposition du travail et de l'argent et qu'elle a bien d'autres intérêts, que ceux-ci s'imaginent minables, humains ratés et s'échappent du monde …

    Pour de nombreuses âmes qui ont déjà eu des vies d'éveil, le monde matérialiste se présente comme une épreuve majeure dans laquelle elles devront s'éclairer toute seule ...

    Le monde des drogues apparaît alors comme le seul capable d'approcher les différentes consciences de l'esprit, que ce monde d'aujourd'hui nous interdit et desquelles ils nous éloigne par son rationalisme forcené .

    Il y a un atavisme et une nostalgie de l'âme, dans la transe de la drogue .

    Bien sur, ce dilemme d'une retrouvaille avec l'esprit, et l'illusion qu'en apporte la drogue, doit tôt ou tard trouver sa conclusion . Une tension s'accumule entre le « vœu »de l'âme et le jugement de la raison .

    Finalement, c'est soit la perdition définitive et la gloire de la raison, soit l'ultime réveille d'une âme à la gloire de son esprit .

    Le nihilisme de soi même, sous prétexte que le monde ne nous comprend pas et ne nous ai pas adapté, « mimant » ainsi par des gestes quotidiens notre incapacité à être ; doit évoluer et fleurir, souvent après bien des douleurs, vers la reconnaissance des surcapacités, que le monde actuel ne peut pas comprendre et qu'il ne peut pas adapter .

    A partir de là, une autre vision du monde se présente, où, d'un sentiment de vide on passe à un sentiment de plein, où tout le non sens devient très sensé et où ce qui était mal peut devenir très bien !

    Par la juste réhabilitation de sa dignité et de sa simple réalité affirmée au monde .

    Par l'acceptance de qui l'on est .

    Par l'Amour de soi .

    La descente aux enfers a pour but la transcendance de soi, où l'on peut découvrir l'alchimie sacrée, là où on transforme notre plomb en or, notre ombre en lumière .

    Bien sur, la plante n'est encore qu'un support à la relation avec l'esprit .

    Savoir aussi gérer ce rapport qui est dépendant du « terrain » .

    Le « terrain » évolue et ce qu'apporte une plante à une époque, peut être différent, en bien ou en mal, suivant les dispositions du terrain ...et les besoins de l'esprit .

    Oui, bref bref bref …..c'était histoire de tenter de mettre des mots sur ce que tu ressens ….

    Pour le reste...

    Bien sur, quand le cerveau d'en haut jouit,

    le cerveau d'en bas n'est pas réjouit !

    Bon,....il ne reste plus beaucoup de chemin pour que tu nous expliques, Ô combien tu t'aimes !

    Ta foi te révèlera le « guide » que tu « t'es », et tu comprendras que l'autorité n'a jamais existé …..

    au plaisir de te lire

    Bien à toi .

  2. Bonjour

    J'avais précisé que j'allais être radical !

    Ce qui n'est jamais très mesuré ni nuancé .

    à une exploitation socio-politique redoutable de la pensée mythique.

    Ceci est par contre finement nuancé ! Mais très finement ….

    C'est vrai qu'on flood le topic, peut être Aixur pourrait-il déplacer le témoignage de Tatilolo et ce qui suit, dans « présentation , témoignage …. »

    Je suis assez débordé en ce moment, et n'ai pas le temps de participer aux autres topics du moment, mais j'y viendrais …

    bien à vous

  3. Tatilolo

    Brume

    Imagination/Volonté

    Désolé de vous contredire les filles, mais la volonté est le noyau de notre structure émotionnelle et mentale .

    Cela dit, ce couple volonté/imagination est au cœur d'un dilemme fondamentale .

    Pour être plus clair, disons que l'imagination est fortement reliée au désirs/passions, ce qu'en spiritualité on nommera le monde astral .

    La volonté, est l'expression de notre Moi, le noyau de notre être, c'est le lieu de notre liberté, mais aussi l'antre de la « morale humaine » . Sans parler d'une morale teinté par des croyances quelconques, reconnaissons qu'il y a une morale humaniste de base, indépendante de toute religion .

    Notre liberté est ainsi soumise aux limites d'une morale humaniste .

    Dans notre société matérialiste, qui glorifie l'égoisme et l'individualisme, la liberté se retrouve dégagée de cette morale, et le libéralisme amoral triomphant, (pauvre Grecques !) en est l'expression . De fait, cette liberté, cette volonté, se retrouve être assujetti au monde des désirs et passions .

    Dans ce contexte, l'imagination prend effectivement le pouvoir sur la volonté .

    La volonté devient alors l'esclave de l'imagination, des pulsions de tous ordres .

    Cette « liberté »/volonté, est alors un leurre .

    Les discipline spirituelles, sont donc mal aimées dans notre système, parce qu'elles contredisent ce phénomène, et qu'elle préconisent de redonner à la volonté son rôle premier, celui de contrôle des désirs/passions et donc le contrôle de l'imagination .

    L'imagination étant par définition, une créatrice libre de tout, si il n'y a pas certains gardes fous, apporter par une certaine morale, tout est possible, comme on peut le voir tristement aujourd'hui .

    Il faut donc considérer la volonté, le Moi, comme étant seul capable de donner un Sens, à notre imagination, à nos pulsions .

    Conclusion, la psychanalyse basé sur Freud, c'est une escroquerie de type sida.

    Bravo brume !

    Evidement ! Ne jamais toucher à cette saloperie !

    Et là je vais être radical !

    Freud, Jung, Darwin, Newton, Einstein, bref, cette bande d'allumés à qui l'on doit la remise aux oubliettes du savoir humain universel, colporté pendant des millénaires par les plus grands Savants de l'histoire humaine, est la pire chose qui soit arrivée, et à qui l'on doit tout nos déboires .

    (Un savant, était alchimiste, astrologue, philosophe, artiste....c'était des vrais savant qui savaient, nos savants d'aujourd'hui, ne sont que « pipi de chat « ...)

    La psychanalyse, c'est la mise en forme rationaliste de la vie spirituelle, afin que celle-ci puisse rentrer dans les petites cases du matérialisme naissant de cette époque .

    La première fonction de la psychanalyse, est d'instaurer le négationnisme de l'esprit, pour que le matérialisme puisse triompher sans être déranger par les réalités humaines .

    Avec lui, fut instauré le début de la bêtise et de l'intellectualisme vide .

    Cette science de guignol n'a jamais libérée aucun être humain, et on a tous un proche, un ami, qui dans son abonnement à vie à son psy, nous en montre les résultats déplorables .

    Ce Freud qui laissait ces gamins crever de faim, pour pouvoir mieux s'adonner à ses branlettes intellectuelle, ne faisait qu'annoncer la débilité de notre société, qui malheureusement, se pavane encore auréolée des ces élucubrations insensées .

    Naturellement, tu comprendras que je conseille d'avoir d'autres choses a faire que de matter cette émission, et je compatis sincèrement à la perte de temps précieux que cela t'a occasionné ! icon_wink.gif

    Jerman

    je découvre ton post avant de poster, et désolé d'être en contradiction si férocement avec tes dires .

    Oui, effectivement, on peut éventuellement trouver chez Jung un semblant d'approche, mais c'est pour moi juste un semblant .

    C'est confit d'intellectualisme et ça manque terriblement de concret .

    Je m'habille ici de psychologie, pour être digeste, mais je ne me réfère aucunement à Jung que d'ailleurs je n'ai jamais pu lire !

    Jung n'a rien inventé, et fait parti pour moi, de ceux qui on contribué à déformé les réalités spirituelles .

    je parle d'inconscient, c'est vrai, mais dans l'absolu, ce mot ne veut rien dire et n'est que du vide, avec lequel on n'aboutit à aucune perception compréhensible .

    Il est plus juste de parler d'âme, mais ce mot fut malheureusement trop galvaudé et la connaissance de l'âme fut quelque peu perdue .

    Avant Jung et Freud, il y avait les enseignements ésotériques et occultes, que je nomme aussi le savoir universel et c'est avant tout à eux que je me réfère et auxquels j'essaie de donner une forme actualisée et compatible avec l'intellectualisme d'aujourd'hui .

    Cela dit, dans ton soutient, l'essentiel y est, et peu importe les détails des mots ...

    Merci à vous tous

  4. Merci kill élisa

    Tu exprimes très bien les choses aussi .

    Ma réponse déjà prête, en lisant ton post, n'est qu'une répétition .

    Mais sur ce sujet, il n'y a jamais trop d'éclairages différents .

    Tatilolo

    je suis ravi que mes pensées puissent t'inspirer, ce qui est toujours un exercice délicat .

    Parler à son corps .

    Je ne pense pas qu'il y est une recette universelle .

    C'est de l'ordre de l'intuition intime .

    Les mots ne sont pas forcément nécessaires .

    Les images, les visualisations, me semblent plus propice au langage du corps .

    Les sentiments, la chaleur émotionnelle, sont encore plus proche du « substrat » corporel .

    Fermer les yeux, et allumer le « home cinéma » intérieur .

    Recevoir sans résistance ce que le corps projette sur « l'écran » .

    Laisser faire l'imagination, l'intuition, tenter de saisir les informations qui se manifestent sous ces différentes formes .

    Répondre avec ce qui te semble être juste, beau et vrai .

    Laisser sortir tes idéaux les plus merveilleux .

    Mais déjà, tu as mis le doigt sur « l'épuisement » d'un combat de 22 ans .

    Un faux combat apparemment .

    Il y a eu bien sur, et c'est humain, beaucoup de peur, avec une vie mise entre parenthèse ….et beaucoup de « il faut que... »

    Il est peut être temps de t'amuser, et de t'aimer, maintenant …. 1-calin.gif

    Bien à vous

  5. Bonjour Kill élisa

    En quoi consistent ces projets artistiques dont tu parles ?

    Ooooooohhh !

    Ne va pas imaginer une trilogie fantastique qui réveillerait le monde !

    Quoique, ce ne soit pas du domaine de l'impossible....

    Plus modestement, je suis un artiste peintre, photographe, un peu poète à ses heures .

    Mes créations sont orientées sur ce qui me semble être le problème de base de nos sociétés, sur lequel prospèrent l'ensemble des malheurs :

    Le dualisme, l'Ombre et la Lumière, le conflit perpétuel ….dans l'optique d'apporter un éclairage supplémentaire .

    Rien de nouveau sous le soleil, ce n'est dans l'absolu qu'une réactualisation sous d'autres formes, de la connaissance universelle dont les carences m'apparaissent grandioses !

    Ceci pour la part de l'inconscient .

    Mes écrits, s'adresseront à l'intelligence de la raison .

    Le tout est un ensemble, qui sera diffusé......quand le moment sera venu, c'est à dire quand la providence le décidera .

    Bien à toi .

  6. Jardinier

    Kill élisa

    Merci à vous

    Ma petite pensée personnelle...

    Jardinier, j'apprécie et partage tes réflexions et analyses politique/sociologique sur le sida et l'eugénisme latent qui peut en ressortir .

    Effectivement, le bordel du sida, pour être bien compris, doit être considérer dans un ensemble plus large au niveau des politiques mondiales .

    Cela dit, dans le combat des dissidents, je ne suis pas sur que ce soit judicieux . Cela nous fait mettre un pied dans le conspirationnisme globale, lequel, même si il pertinent, repose encore trop sur des considérations intellectuelles, et manque assurément d'apports concrets, même si comme tu le fait, il y a déjà des choses concrètes à signaler .

    Dénoncer l'aspect politique, mettre le doigt sur la « tête » de la pyramide et la résultante, m'apparait très fragile, dès lors que les malversations des « bases » n'ont pas été clairement établies .

    Il sera alors toujours facile de dénoncer une interprétation intellectuelle sans fondement .

    Pour que la dénonciation du complot politique soit imparable, il nous manque l'établissement des malversations fomentées à la base .

    Je suis là d'accord avec Kill élisa, sur le fait de se concentrer sur les complots du départ et de la base scientifique incohérente, qui dans leur reconnaissance, entraineront aussi la chute de toute la pyramide politico économique qui s'est construite par dessus . Comme un jeu de domino, sans qu'on est besoin de bouger un doigt, et se sera de plus, plus facile et plus utile pour les victimes .

    C'est pourquoi, le débat politique, me semble vain pour l'instant .

    J'approuve mais je n'alimenterai pas .

    - preuve qu'il s'agisse d' un virus ou non et isolation digne de ce nom

    - lien vih/sida

    - fiabilité des tests

    Ces bien les trois points essentiels, mais derrière se cache tout le paradigme scientifique et le pasteurisme, si cher à la France !

    Ce n'est pas qu'une histoire de sida !

    C'est vrai que les document de Perth group, notamment sur les technique d'isolement du virus, furent important dans mon cheminement .

    Je regrette aussi, que « la synthèse du sida » du forum soit aussi peu digeste !

    Je ne maitrise pas assez l'anglais pour vous aider à ce sujet .

    Par ailleurs, je travaille sur des projets littéraires et artistiques qui serviront ces causes, entre autre, et d'autres plus politicienne et philosophique .

    Leur finalité demande encore du travail et j'espère que je pourrais, pas trop tardivement, les porter à la connaissance de tous, ici et ailleurs ….

    Telle sera ma part du travail .

    Bien à vous .

  7. Laurence

    Peut être que ces pensées peuvent t'aider....

    On doit éviter d'être en conflit avec son corps, et celui-ci doit être considérer comme notre meilleur ami, notre complice intime, même quand il semble nous torturer .

    Tu peux engager une conversation avec ton corps, lui parler et lui adresser des pensées de compassion et d'amour .

    Tes douleurs peuvent être un cri d'alarme, comme quelque chose que tu ne veux pas entendre .

    J'avais pensé au doute, entre orthodoxie et dissidence, qui est la pire des positions, et sur laquelle Olivier avait mis le doigt .

    Tu nous confirmes qu'il n'en est rien, tant mieux !

    Assure toi simplement de ne pas être dans la croyance, mais dans la conviction .

    Etre dissident ne doit pas entrainer une position de combat . A voir, si pendant tes 22 ans de « répis extraordinaire », il n'y a pas eu un combat sourd .

    Lâcher prise et ne pas combattre, mais plutot construire et créer .

    Ne pas être réactif, mais créatif .

    Ne pas se laisser prendre au piège d'être victime .

    L'art thérapie aide à sentir notre propre expression, et à l'exprimer .

    La douleur est aussi une façon de s'exprimer, à défaut d'autre chose ….

    La méditation avec ton corps, et la prise en compte de la symbiose pensées/corps physique, peuvent être considérer .

    L'égrégore des pensées n'est pas à sous estimer . C'est gratuit, ça demande juste de l'attention et ça peut être très puissant, en bien ou en mal .

    On pourrait parler aussi de la psycho-généalogie dans ton cas .

    Bien à toi

  8. conditions électromagnétiques particulières ? prédispositions psychologiques ? conditions vibratoires individuelles ?

    A mon avis, c'est les trois ensembles .

    Pour préciser ma pensée, je dirais que les conditions électromagnétiques, influence notre taux vibratoire, et que ce taux vibratoire se répercute sur la « vigilence » psychologique .

    Ce qui concerne les pensées, qui peuvent être perçues comme l'architecture vibratoire qui soutient le corps .

    On peut en avoir un exemple avec la TV, le rayonnement électromagnétique qui s'en dégage et comment la psychologie s'assoupit ou est orientée en ce qui concerne les téléphages .

    Il faut avoir conscience qu'on baigne dans un océan électromagnétique grandissant depuis les années 50,: radios, TV, satellites, motorisation de l'environnement (robot ménagés) etc..aujourd'hui téléphone et ordinateur .

    Avec le projet HAARP, qui n'est que la partie visible de l'iceberg, l'électromagnétisme va avoir un grand avenir, au détriment des hommes bien sur .

    Les pensées, sont avant tout des vibrations également, et il est aussi reconnu par les « initiés », comme je l'avais déjà signalé dans mon témoignage, que l'athéisme et les pensées « vides » qui vont avec, est aussi un cheval de Troie, qui permet de modifier les taux vibratoires, vers « le bas » ….

    Si on rajoute, que le Son, l'éther de son, émis par la « musique des sphères », est la Source qui donne Forme à toute chose, …..

    Faraday, avait mis en évidence ce phénomène avec de la limaille de fer …. »les ligne de force »

    Prenez une plaque de métal, avec de la poussière, et soumettez là à un son, et la poussière s'organisera en forme suivant « les ligne de force » .

    Bon, c'est pas forcément très Eclairant ! il y a différentes sources ....

    Ça peu aider ….

    Bien à vous

  9. ILS disent que les vitamines Bio ne servent à rien (rejeté par les urines, ou je ne sais quelle fable), tatilolo traduit qu'il faut en prendre un maximum.

    Par exemple, ILS disent qu'il faut boire du lait pour éviter l'ostéoporose, traduit que les cas d'ostéoporose sont rares dans les pays ou on consomme très peu de lait.

    etc, etc,...

    je confirme également !

    Je dénonce ce système de l'inversion, qui s'applique aussi au savoir ancien qui fut traité d'hérésie ou de superstition, pour que la science puisse ainsi mieux imposer ces mensonges .

  10. Waouuuf ! Quel débarquement !

    Hmm ! Que ça fait du bien, un peu d'air frais révolutionnaire !

    Dans ce huit clos à tendance léthargique .

    Bienvenu à toi !

    Ton analyse me paraît déjà bien complète, et ta liste de revendications est déjà un bon point de départ .

    les illuminati donneraient le traitement

    Qu'ils arrêtent de donner des traitements, et qu'ils arrêtent de vous rendre malade, serait le mieux .

    Mais là, ça relève de l'utopie totale !

    C'est à vous, les victimes, d'apprendre à vous en libérer . C'est là votre arme la plus sure, et la meilleurs façon de les faire échouer .

    Tant que vous leur accordez un pouvoir quelconque, vous serez perdant ….

    Cela dit Rabayima, nos divergences ne sont pas importante, ta démarche est pleine d'espoir, garde le cap !

    Merci Kill élisa, de nous apporter ta force . 4-guerrier.gif

    4-bravo.gif

    Bien à vous

    Voir aussi l'offencive dissidente

  11. Cher ami

    Nos vexations signent nos erreurs .

    Alors, prenons soin d'échapper aux incompréhensions virtuelles qui s'immiscent .

    Nous n'avons ni nos yeux, ni nos sentiments(feeling), pour nous rencontrer, mais seulement des mots .

    Merci de me confirmer que tu ne pouvais parler comme je l'ai pensé précipitamment .

    Mais, mes mots serviront à d'autres ...

    Conscient que la méprise, nous guette à chaque virgule, tu auras remarqué que je n'hésite pas à consacrer du temps à mes interventions, qu'elles sont souvent longues, qu'elles se répètent avec d'autres mots, et que mon souci est de faire passer mes idées dans leur totalité, pour un partage clair et sans ambigüité . Virtuellement, ça reste toujours une performance pour tous !

    Nous devons fuir les flous mystico-intello, et nous concentrer sur la précision de nos pensées .

    Ne pas hésiter à être généreux en explication, ou alors vaut mieux se taire .

    Notre plus grand défi, est d'arriver à mettre les justes mots sur nos sentiments, ce n'est facile pour personne .

    Nous parlons de la même source originel, seuls les mots et les cultures ont diviser les hommes, restons en conscient, et veillons à ce que nos pensées restent claires et transparentes, comme la source commune qui nous inspire .

    J'y veillerai au milieu de mes imperfections d'être humain .

    Bien à Toi

  12. Le coeur, bien qu'étant comme le cerveau, est, et ne l'oublions pas, une POMPE

    Agrathor, OU as tu appris une chose pareille ?!

    C'est bon, je connais la réponse, ça ne vient pas de chez tes ancêtres …. !

    C'est l'exemple même de la mécanisation du corps, si cher à nos amis rationaliste qui réduisent l'homme à une vulgaire machine . Les anciens rigoleraient bien d'une telle affirmation !

    Si je te dis que c'est le sang, qui fait battre le cœur, et que tout ce qui passe dans le coeur, n'est qu'un reflet de ce qui se passe dans le sang, et que le sang est « l'organe » dans lequel siège ta Volonté et ta Liberté d'être, que lui seul imbibe tout ton corps ; tu comprendras mieux pourquoi Faust signe son pacte avec le Diable avec son sang, et ce que recherche « le vampire », et ainsi que tous les autres secrets liés aux sang, comme les sacrifices anciens et l'histoire du Graal …..

    Bref, toutes ces choses « stupides » qu'il ne faut pas savoir …......tellement ça donnerait du pouvoir, à ceux qui n'en veulent pas ....

    Bien à vous

  13. Les neurones du cœur

    (extrait...)

    …./... l'idée que nous pouvons penser avec nos coeurs

    n'est plus seulement une métaphore, mais est, en fait,

    un phénomène très réel. Nous le savons à présent car la recherche combinée

    de deux ou trois disciplines prouve que chez l’être humain le coeur est le centre

    majeur de l’intelligence. Les biologistes moléculaires ont découvert que le coeur

    est la glande endocrine la plus importante du corps. En réaction à notre

    expérience du monde, il produit et libère une hormone importante, FNA

    (Facteur Natriurétique Auriculaire), qui affecte chaque opération dans la

    structure limbique que nous appelons aussi le cerveau émotionnel.

    Cela inclut

    la région de l’hippocampe où s’effectuent la mémoire et l'apprentissage, et

    aussi les centres de contrôle pour le système hormonal tout entier. Les

    neurocardiologistes ont constaté que 60 à 65 % des cellules du coeur sont en

    fait des cellules neuronales et non des cellules musculaires comme on le

    croyait auparavant. Elles sont identiques aux cellules neuronales du cerveau,

    opérant à travers les mêmes liens de connections, les ganglions, avec les

    mêmes connections axonales et dendritiques, et les même sortes de

    neurotransmetteurs qui se trouvent dans le cerveau.

    Autrement dit, tout à fait littéralement il y a un cerveau (Shen) dans le coeur,

    dont les ganglions sont reliés à chaque organe important du corps, au système

    entier du fuseau musculaire qui permet aux humains d'exprimer leurs émotions

    de façon unique. Environ la moitié des cellules neuronales du coeur sont

    impliquées dans la traduction des renseignements envoyés de partout dans le

    corps afin d’assurer un fonctionnement harmonieux de l’ensemble. Et l'autre

    moitié constitue une très grande connexion neuronale directe avec le cerveau

    émotionnel de notre tête et poursuit vingt quatre heures par jour un dialogue

    entre le coeur et le cerveau dont nous-mêmes sommes inconscients

    (Mercogliano et Debus 1999).

    Le coeur répond aux messages envoyés par le cerveau émotionnel (structure

    limbique), qui s’occupe de contrôler l'environnement interne des états

    dynamiques, comme les émotions et le système auto-immunitaire, en guidant

    notre comportement et contribuant à notre sens d'identité personnelle. Le

    cerveau émotionnel fait une évaluation qualitative de notre expérience de ce

    monde et envoie cette information au coeur, instant après instant. En échange

    le coeur exhorte le cerveau à produire la réponse appropriée. Autrement dit, les

    réponses du coeur affectent le système humain entier (Mercogliano et Debus

    1999). En regardant de manière sélective l'esprit et l'émotion du Zang, nous

    pouvons observer que chaque organe "loge" son propre esprit et sa propre

    émotion (Table 1).

    Selon la théorie du Yin et du Yang, chaque organe Zang

    loge aussi l'essence de l'émotion de tous les autres organes et de l'esprit à

    l’intérieur du corps. Par exemple, le C dans la MTC loge le Shen (l'esprit) et est

    l'organe qui contrôle tout le Zangfu car il loge aussi la graine ou l'essence du

    reste du Zangfu et du corps dans son l’ensemble. Le chapitre 8 du Suwen

    déclare que : « Le coeur est le souverain de tous les organes et représente la

    conscience de l’être. Il est responsable de l'intelligence, du bon sens et de la

    transformation spirituelle » (Maoshing 1995, p34). Une analogie serait celle

    d'un ordinateur. Les Zangfu sont le hardware, les émotions et les systèmes de

    conviction sont les logiciels, l'esprit ou le Shen sont le système d'opération et le

    cerveau le microprocesseur.

    Les biophysiciens ont découvert que le coeur est aussi un générateur

    électromagnétique très puissant. Il crée un champ électromagnétique qui

    englobe le corps et s'étend de 2 à 3 mètres. Il est si puissant que vous pouvez

    lire un électrocardiogramme jusqu’à un mètre de distance du corps. Le champ

    que le coeur produit est holographique, ce qui signifie que vous pouvez le lire à

    partir de n'importe quel point sur le corps out à l’intérieur du champ

    (Mercogliano et Debus 1999).

    Peu importe la taille de l'échantillon, vous pouvez recevoir les renseignements

    du champ entier. La chose fascinante est à quel point ce champ

    électromagnétique affecte le cerveau. Tout indique qu'il fournit l’ensemble du

    spectre d'ondes radio dont le cerveau tire ses renseignements pour créer notre

    expérience interne du monde. Peut-être de manière plus importante, nous

    savons à présent que le spectre radio du coeur est profondément affecté par

    notre réponse émotionnelle au monde. Notre réponse émotionnelle modifie le

    spectre électromagnétique du coeur, dont se nourrit le cerveau. Finalement,

    tout dans nos vies s’articule autour de notre réponse émotionnelle à des

    événements spécifiques (Mercogliano et Debus 1999).

    .../...

    le document complet

  14. Kikoo tout le monde

    Merci Jardinier de rappeler à travers ton échange, les fondamentaux de la dissidence, qui doivent rester la base de notre réflexion .

    Mais avant d'aller plus loin dans la réflexion de ce topic, j'aimerais apporter quelques précisions concernant l'approche psychologique que je développe sur le forum, et qui m'est plus ou moins reprochée ; dans l'optique de dissoudre les malentendus .

    L'approche psychologique ( la "mienne", parce que les psychologues ne vous en parleront pas) se distingue en gros, en deux partie .

    La première met en effet en évidence, la responsabilité personnelle que l'on peut trouver dans les problèmes de santé .(responsabilité toute relative, puisqu'on est interactif)

    Cette première partie peut apparaître culpabilisatrice, et peu opportune vis à vis du malade .

    Je comprends .

    Le problème de certain d'entre vous vis a vis de l'approche psychologique, repose sur la focalisation de l'aspect culpabilisateur, lequel induit implicitement, que le malade soit doter d'un orgueil qui l'empêcherait de concevoir qu'il puisse être en faute . Et c'est ce qui vous amène à repousser cette approche .

    L'autre problème, c'est que en focalisant sur l'aspect culpabilisateur de la première partie de cette approche psychologique, vous ne percevez pas la deuxième étape, essentielle et salvatrice .

    C'est cette 2éme étape qui est la plus importante, et sur laquelle il faut se concentrer .

    Et si je parle comme ça, croyez bien que c'est par expérience personnelle ! En plus de certaine étude à ce sujet .

    Cette 2éme étape, implique que la première soit accepter, et elle met alors en évidence, l'aspect fondamentale de cette approche psychologique, à savoir :

    les possibilités, les pouvoirs, les outils, dont dispose le malade, pour se soigner lui-même .

    Ce qui est essentiel à comprendre, c'est que, si le malade est responsable de son état, cela implique qu'il dispose aussi dans ses capacités, de l'antidote à son « mal».

    CE QUI LE REND MALADE, NE SAURAIT ETRE DIFFERENT DE CE QUI LE GUERIT .

    Ce sont les deux faces d'une même médaille .

    Ce qui guérit, c'est l'antinomie de ce qui fait la maladie .

    C'est pourquoi, l'aspect culpabilisateur de la première étape, ne doit servir qu'à mettre en évidence le potentiel d'autoguérison dont dispose le malade, et c'est sur cette 2éme partie de l'analyse psycho qu'il faut insister et sur laquelle j'insiste :

    le malade dispose d'une capacité d'autoguérison, et IL EST LIBRE DE SORTIR DU PROBLEME DANS LEQUEL IL S'EST MIS .

    La culpabilisation de la 1ére étape, doit servir à « réveiller » le malade pour lui faire prendre conscience de son pouvoir d'autoguérison . Si il accepte sa responsabilité, alors il a le POUVOIR qui va avec, celui de guérir, PUISQU'IL A EU LE POUVOIR DE SE RENDRE MALADE !

    C'est le même pouvoir dont il s'agit, il suffit d'en prendre conscience, pour le mettre en activité .

    C'est pourquoi, dire a vos amis, qu'ils n'ont pas « le coeur assez ouvert », ou qu'il manque d'amour propre, ce n'est pas forcément les « enfoncer », c'est surtout leur dire : tu as un coeur, une ame, une force, (appelé le comme vous voulez), qui peut te permettre de sortir de là où tu t'es mis .

    Ce n'est pas lui dire, qu'il est assez con pour être malade, c'est surtout lui dire, qu'IL A DES POUVOIRS ET UNE INTELLIGENCE QU'IL NE VOIT PAS !

    Il est donc bien-sur inutile de focaliser sur la culpabilisation, elle ne doit servir que d'éléctrochoc, (parce que un malade est un endormi sur ses lauriers), mais il vous faut insister lourdement et patiemment sur l'éveil de ses pouvoirs d'autoguérison, qui je le répète, son intimement liés à ce qui l'a rendu malade .

    En mettant en évidence les erreurs psychologiques dans lesquelles il est tombé, et là vous pouvez l'aider, vous lui donnez en même temps la possibilité de voir où est sa solution . Dans cette solution, vous ne pouvez pas intervenir, mais seulement stimuler .

    Comme quand on « enfonce » un ressort, pour qu'ensuite il se libère dans un grand saut .

    Ëtre « victime » d'une maladie, ne signe pas une connerie latente, mais l'acceptance de la connerie des autres, et en vous taisant sur l'aspect psychologique, vous ne faite que créditer la connerie officielle, et là, il me semble que vous « enfoncer » vos amis définitivement dans une logique dont il ne pourront jamais sortir, sauf quand la connerie officielle l'aura décidé .

    Hippocrate disait à peu près en ces termes :

    « Le malade doit changer de vie pour guérir . »

    Ce qui en dit assez long sur les schémas psychologiques, qui peuvent mener un style de vie à une impasse .

    ********

    J'en reviens à l'intervention de Jardinier et au sujet du topic .

    (La diatribe vertueuse de Jardinier, laisse aussi apparaître, qu'il serait judicieux de faire un résumé de la synthèse du sida, reprenant chaque point de l'évolution de la dissidence, qui offrirait de façon succincte, quelque chose de plus pertinent mais aussi plus digeste, que l'ensemble des infos qui sont dans sidasanté, et que l'on pourrait plus facilement diffuser . Bon, j'en ai l'idée, mais perso, je ne me sent pas de le faire . )

    Dans les fondamentaux de la dissidence que nous rappelle Jardinier, le jeux des lobbys scientifiques d'une part (le sida RAPPORTE 50 milliard de $/an (officiellement !) ) et les manipulations psychologiques à tous les niveaux d'autres part ; (comme le prouve encore le scandale de l'OMS suite au H1N1, ainsi que le scandale sur les données climatiques trafiquées dans le cadre de la politique du réchauffement ); sont là pour nous rappeler que la petite histoire du virus, est juste là pour amuser la galerie et est le dernier souci de nos fameux chercheurs .

    Un chercheur cherche .

    Un trouveur trouve .

    *******

    Concernant le sujet d'ouverture du topic, l'éventuelle possibilité de « contaminations » plus faciles chez les receveurs passifs, me laisse tout a fait dubitatif .( dans l'hypothèse de la relation HIV/sida).

    Dans mon couple, durant 15 ans, nous étions versatiles, sauf durant les dernières années, où mon ami était majoritairement receveur .

    Je pourrais en conclure qu'il a reçu trop de sperme ….

    Cela dit, je n'ai pas manqué, d'être très receveur à d'autres époques sur plusieurs années, sans aboutir à une séropositivité .

    Aussi, avec cette idée sur la contamination anale, je ne peux m'empêcher de penser à l'historique de la gaytitude, que l'on retrouve dans toutes les civilisations et aussi loin qu'on puisse remonté dans le temps .

    Je pense qu'avec le nombre de mec qui se sont fait baiser depuis la nuits des temps, si la sexualité anale était source de complications physiques, c'est un fait qui serait établis depuis longtemps .

    On en retrouverais au moins des traces dans les documents divers .

    Ce qui me paraît important de considérer, c'est qu'effectivement l'homosexualité à évoluée depuis ces temps anciens, et la réception passive se réalisait plus dans un cadre éducatif et faisait partie de l'ensemble d'une relation, qui n'était pas sexuelle au premier plan .

    C'était plus des relations de « grand frère » avec une notion de responsabilité et de « mentor » pour celui qui guidait la relation .

    Souvent, elle pouvait être incluse dans un rapport de maitre à disciple, dans le cadre des initiations aux mystères du corps et de la vie .

    Chose reprise maladroitement aujourd'hui dans le new age et le sutra .

    Aujourd'hui, il me semble, que la position passive, n'a plus rien à voir avec ces dispositions intellectuelles et initiatique d'autrefois, ou d'amours romantiques, et qu'elle se rapproche plus d'un aspect thérapeutique concernant les névrose affectives, que notre société de l'individualisme exacerbée, avec ses familles éclatées, génère à profusion .

    De par mon expérience et mon observation du milieu gay, il me paraît évident que la majorité des « passifs », ne le sont pas pour le plaisir physique, mais pour des besoin mentaux et pour honorer des positions psychologiques d'avilissement .

    Ce qui peut expliquer, que chez les gays, on retrouve depuis déjà un moment, nombre d'hétéros qui viennent eux aussi se faire « mal traiter» .

    Paradoxalement, l'amour gay, est aujourd'hui bien plus connu pour son coté déprave, que pour son romantisme originel . Où les mots : soumission, possession, domination, sont devenus usuels, mais ne sont pas sans conséquences (et révélations) psychologiques .

    Cela s'apparente plus à la prise d'une drogue, et je ne peux que penser à mes analyses sur « l'affirmation » et « l'amour propre », soit des aspect psychos, qui me paraissent bien mal en point dans la tête de nombreux passifs d'aujourd'hui .

    Lesquels ne font plus l'amour, et ne cultivent aucun idéalisme, mais dévoilent plutôt avec rage, les « salopes » qu' »elles » sont « devenues » et toutes l'« allergies » « qu'elles » développent envers toute affection et sensualité sereine .

    Ainsi, de nombreux gay ou autres, sont effectivement loin de l'amour et du respect de soi, et sont les premier à utiliser le sexe comme une arme fatale psychologiquement .

    Alors, que ces « passifs » là, soient plus propice à une séropositivité, ça pourrait être effectivement une logique qui s'accorde avec mon approche psychologique du problème de dénigrement et de reniement de soi .

    La problématique du sperme, en milieu anal, m'apparaissant simplement encore, comme le doigt qui montre la lune, mais qui n'est pas la lune .

    Il est évident qu'on ne fait rien rentrer dans l'anus, même avec beaucoup de gèle, si il n'y a pas une disposition psycho qui le permette !

    Extérieurement, physiquement, il n'y a pas de différence entre un mec qui se fait baiser, et un mec qui se fait baiser .

    Mais psychologiquement, tous les mecs ne se font pas baiser pour les même raisons . C'est là aussi, ou on pourra trouver quelques explications à certaine différences de réactions .

    ******

    Petit complément qui amusera Jibrail par rapport à son dernier post, que je lis avant de poster .

    Depuis que mon ami est « malade », évidement, j'ai développé un eczémas particulier sur la paume des mains .

    Le dermatos ma bourriner son évangile, avec ces histoires « d'eczéma de contact », allergie à un truc , etc...

    Moi, je comprenais surtout les « contacts » que je n'avais plus avec mon mec !

    Mais le plus beau, c'est quand il m'a expliqué que j'avais un système immunitaire beaucoup trop actif !

    J'ai pas pu m'empêcher de lui répondre : oui, je sais, j'arrive pas à être séropo ! (avec mon insolence que vous connaissez bien )

    C'était vraiment trop drole …

    D'ailleurs ce paradoxe avec mon ami, ne cesse de m'inspirer ….................

    Je me suis mis à « bouillir » de l'intérieur, et a sécrété au niveau des mains, une façon de matérialiser mon envie de « donner du soin », donner« de mon immunité » à mon ami qui en manque .

    Bon, voilà, j'ai fini ....

    Bien à vous

  15. C'est tout a fait ça Brume !

    Désolé de te contrarier et je me joint aux doux mots de Jardinier, pour le salut de notre travail commun .

    Sans doute Jardinier, dirait ce qui suit avec plus de grâce .

    Mais ma franchise à toujours été mon point de départs vers la vérité et je ne sais pas m'exprimer différemment .

    Que le système réduise la réflexion au raz des paquerettes, est une vérité bien reconnue aujourd'hui .

    Evidemment c'est tout à fait indigeste, dans une société qui pète plus haut que son cul .

    Sauf, que je ne veux pas séparer la science de la spiritualité et que je ne dis pas que, seule la spiritualité suffit .

    Et que je souligne surtout, le manque de spiritualité qu'il y a dans la science .

    La vie matérielle m'est nécessaire aussi, mais elle ne subordonne pas ma vie spirituelle, et je m'efforce d'harmoniser leur relation dans ma vie .

    C'est de cette relation dont j'essaye de témoigner .

    Une relation dont les hommes avaient déjà tout compris, en d'autres temps ....

    Qualité d'âme comme cause de maladies ?

    C'est ce que les hommes ont toujours pensés depuis des millénaires, notamment tous les grands hommes de l'histoire et la maladie fut toujours considérée en fonction de la qualité d'âme .

    Rien de nouveau sous le soleil .

    Il y a seulement que depuis 200 ans qu'on s'efforce de prouver qu'il en est autrement et de faire oublier le reste . Puisque tous les hommes du passé et de l'antiquité, sont soudainement devenu des cons et des naifs, aux yeux des hommes modernes, devenus soudainement si intelligent !

    Je trouve ça tout aussi nauséabond d'aller dire au gens que vous êtes malade par hasard et à cause de « pas de chance », en leur enlevant toute connaissance sur eux-même et en les manipulant comme des veaux, juste bon à servir de cobayes, pour quelques illuminés savants confits d'orgueil et qui se pavanent en marchant sur les morts, et en chantant : Dieu est mort, je réinvente le monde !

    Comme tout le monde s'empresse d'oublier le passé, en se shootant au modernisme, ils sont à la joie de pouvoir raconter n'importe quoi et d'être béatement écouté .

    Ainsi, les contredire et rappeler les évidences oubliées, est devenu puant d'orgueil .

    Le monde est bien à l'envers, c'est pas une impression, et on marche effectivement sur la tête !

    Vu de mon côté, je t'assure que c'est pathétique à voir et que ça dépasse même l'ignominie, et tant que je le pourrais, je le dénoncerais . Maladroitement peut être, mais je considère que la pensée matérialiste à suffisamment créé de conneries et suffisamment réduit les hommes à une misère sans nom, pour ne plus me gêner de lui dire d'aller se faire foutre !

    Cela va bientôt se terminé par le génétisme eugénique, qui définira qui aura la santé et qui sera malade, en fonction de critère que personne ne pourra identifier, hormis les hauts gouroux de la très haute autorité scientifiques .

    Les hautes autorités, c'est tellement rassurant !

    Ainsi, ce sera bien verrouillé, et votre liberté, vous pourrez l'encadrer comme souvenir !

    Sachez voir, dans ce qui vous déplait dans mes discours, la liberté d'être qui vous est encore présentée et possible, avant que mon discours soit jugé dangereux pour la société et qu'on y accole le gène de la folie douce, comme certain en serait tenté .

    Le problème de fond soulevé par nos différentes approche, repose sur la liberté :

    la science dit : tu es libre grâce à moi, donc les chose matérielles . (autant dire liberté de perlimpinpin)

    La spiritualité dit : tu es libre grâce à ton esprit, grâce à toi .

    C'est un choix qui mérite d'être clairement présenté par les deux parties, me semble t-il !

    D'autant que les conséquences sont loin d'être anodines !

    Quand à nos malades, que tu imagines choqués, j'ai trop de compassion et de respect pour eux, pour avoir une quelconque politesse hypocrite à leur égard . N'attend pas ça de moi !

    D'ailleurs tu le sais bien déjà .

    Je pense qu'ils sont déjà au fond de la douleur, et je ne vois pas ce qu'il y a de plus terrible à leur dire : libérez vous !

    Mise à part le fait, effectivement, que être responsable de soi, n'est plus concevable et déconseillé, dans une société d'assistanat et d'abêtisation, où l'on prend les pâquerettes pour des marguerites .

    Sur ce forum en quête de vérités, ceux qui ne sont pas prêt à en entendre certaines, n'ont évidement rien à y faire . Ce la dit, je ne crois pas que ce soit le cas de nos amis malades qui débarquent ici .

    Je ne suis pas si sur qu'il soit moins irrespectueux, d'imaginer que les séropos du forum, ne comprennent pas ce que je dis .

    Bien à toi

  16. Salut à tous

    Ben voilà !

    Quand on en a fait le tour, on recommence au début !

    Donc , il y a un virus qui passe par là, mais pas par ici.....

    Mais Non non ! C'est de l'amour !

    Sidasanté, se résume à ça ! Tourner en rond .

    Agrathor, tu leur parles d'un Secret qu'ils ne veulent pas comprendre .

    Le secret de notre pouvoir !

    C'est ce qu'ils appellent l'exception qui confirme la règle !

    J'adore ce genre de débilité mentale acquise, qui permet toutes les « vérités infondées » dans lesquelles patauge la science .

    L'intellectualisme est vraiment la pire chose qui puisse arriver aux hommes !

    Froid, sec, aride, plus aucune finesse d'esprit et de sensibilité . Des concepts et des concepts ...et dans 1000 ans, il y a aura toujours les mêmes questions .

    L'intellectualisme n'apporte pas de réponses, il construits simplement des schémas de pensées, sans arrêt, les enchainant les uns aux autres, faisant croire à un semblant d'intelligence . Se résumant à un empilement de réflexions qui saturent les forums et les bibliothèques et que personnes ne lit .

    « Tu donneras un Nom à chaque chose »

    Tout le pouvoir de l'homme est dans cette phrase pour qui sait la comprendre .

    L'homme à le pouvoir de Créer en Nommant .

    Le mal et le bien n'existent pas, tant qu'ils n'ont pas été nommés, pensés par l'homme.

    C'est l'homme qui oriente les choses en bien ou en mal avec son Verbe .

    Notre cher Agrathor exprime très bien ce fait, et il en connait le pouvoir .

    Bien sur, sodomie, pénétration, enculer, se faire défoncer...; vous apparaissent comme de simples mots sans conséquences .

    Pourtant, entre Se dire : je me fais baiser ou défoncer, et Se dire : je fais l'amour, j'offre mon corps en don ; il y a une disposition psychologique totalement différente .

    L'une présente une image de soi négative, avec des relents d'autodestruction, de salissure ...l'autre, présente un respect de soi et un amour propre, indestructible .

    Ce sont des subtilités spirituelles qui sont, malheureusement pour nos amis malades, tournées en dérision par le fameux intellectualisme cher aux rationalistes . Mais ce sont pourtant elles qui font la différence, entre les « exceptions » comme moi ou Agrathor, et les autres ….

    C'est ce que je m'efforce d'expliquer sur ce forum .

    La libération sexuelle n'a toujours pas eu lieu, et le sexe est toujours perçu comme une chose sale, animale, dégradante, et les athées n'ont toujours pas réglé leur problèmes religieux à ce titre .

    D'ailleurs, les pratiques sexuelles frénétiques des gays, et leur obsession de revendication, est bien une tentative de conjurer le coté « bad » du sexe .

    Et bien peu nombreux sont les gays dégagés de cette culpabilité, ce qu'ils compensent par leurs tentatives intempestives d'intégration morale, qui leur est d'ailleurs encore refusée .

    Un sexe qui n'est pas plus vécu moralement chez les hétéros, si il sort de son contexte reproductif .

    Ainsi, j'ai pu traverser avec mon ami, quelques saunas fameux a travers le monde, des usines a sexe où le sexe est vécu pour la majorité comme une débauche, et la majorité en ressort avec une culpabilisation bien cachée au fond de leur conscience .

    Personnellement, de par mes dispositions spirituelles, j'ai traversé ces zones, au nom de l'amour, au nom de la beauté, au nom de la pureté de l'intime, au nom du don de soi, dans une confiance totale en ces valeurs et j'en ressortais fier d'avoir pu les honorer et d'avoir donner une dimension plus noble aux rapports humains, au milieu d'un ensemble de névrosés, qui ne peuvent pas vivre le sexe sans se sentir sale ou le faire salement . (bien sur, ils se disent athée !)

    Pour mon ami, (comme expliqué dans mon témoignage), de formation athéiste, il est allé dans ces aventures à « reculon », avec une appréhension et une culpabilité . Bref toutes les chimères bien connues !

    Résultat, j'ai vécu bcp plus de « risques » et « d'accidents » de rencontre que lui et quand il fut déclaré séropo, on pensait que ça venait de moi , évidement…..

    D'ailleurs, vu la propreté des rapports qu'il avait, on ne sait toujours pas comment il put être « contaminé » !

    Si ce n'est par sa position psychologique désastreuse, bourré de fantômes, qu'il commence à reconnaître ….

    Agrathor met le doigt sur le problème de fond . Vivre et penser avec son coeur .

    Ça paraît idéaliste, romantique, naïf, le genre de truc que déteste l'intellectualisme .

    Pourtant le coeur n'est pas la pompe à sang du rationalisme, c'est le cerveau de l'esprit, et il permet d'embrasser les ensembles, de réunir et de synthétiser, il efface les différences et les conflits, ainsi il permet de trouver l'harmonie et surtout d'être au delà de la division pathogène du matérialisme .

    En effet , l'intellectualisme est une machine à diviser, à décortiquer, et permet de se perdre dans des élucubrations sans fin où la vérité est morcelée en petits morceaux et devient invisible .

    Seul le doute et la peur en ressortent ….......

    Bref, suivant le Nom qu'on donne aux choses, et surtout le sens qu'on leur attribut, le pouvoir qu'on leur accorde ; se crée alors notre destin .

    Voilà le pouvoir qu'il faut taire et qui dérange

    L'autre chose importante, c'est que le coeur aime tout, et ne considère pas des parties du corps plus sales que d'autres, l'ensemble du corps bénéficie d'un respect égale, contrairement à l'intellectualisme matérialiste qui divise le corps et en désigne des parties impropre, entre bien et mal .

    Le dogmatisme intellectuel est le pire qui soit .

    Ce qui permet, par ex., le ridicule des mères qui mettent des soutient gorges aux filles sur les plages, qui n'ont pas encore de seins .

    Rien n'est dit, mais insidieusement on éduque l'enfant à considérer son corps, en partie « mauvais » et doit être caché .

    Difficile ensuite, d'offrir son corps, sans qu'il y est des connotations malsaines .

    Evidement, dans des pays laïcs, ça ne manque pas de créer un intellectualisme paradoxal !

    Le sida, cancers, etc... sont des matérialisations par la pensée des suggestions et des croyances reçues .

    Croire, crée !

    La science, enfin ceux qui la dirigent, maitrisent très bien cet effet nocébo, d'autant plus facilement qu'elle enseigne qu'il n'existe pas et que les matérialistes ne demandent qu'à croire !

    Quoique avec le H1N1, elle a eu un peu plus de mal,! ce qui démontre avec encouragement qu'il y a un peu plus d'éveil que prévu ;;;; les gens étant plus à l'écoute de leur coeur, et suspicieux quand au raisonnement rationaliste de ce H1N1

    A bon entendeurs …

    Mais attention à la branlette intellectuelle, parce que elle, elle rend vraiment sourd !

    Bien à vous

  17. @ rebayima, brume

    Merci de cet échange

    J'en profite pour développer certaines idées, c'est donc un peu long, désolé, mais faut bien aussi aller au fond des choses .

    */ Il est évident qu'il est plus sympa de voir le monde, comme il nous fait plaisir, que comme il est réellement . Ainsi, on peut dire : ça c'est vrai ! et ça c'est faux ! ...en fonction de nos peurs et de nos intérets, mais plus difficilement de façon fondées .

    Pourquoi, le HIV serait faux et pourquoi le reste serait vrai ?

    Le grand succès du matérialisme, c'est d'avoir détruits la conscience spirituelle et généré ainsi le mouvement athéiste rationaliste .

    Cette nouvelle vision sectaire de la vie, ne comprend les choses que d'une seule face, et ne comprend plus l'envers du décors .

    Les dirigeant du monde, s'amusent de cette situation, et peuvent ainsi brouiller toutes les pistes, et entretenir les peuples dans une perpétuelle quête de vérités, sans fin évidement......

    L'excellente analyse de la ponérologie politique que je conseille d'étudier, permet de comprendre jusqu'où l'athéisme et les valeurs matérialistes, peuvent emmener les hommes vers une psychopathie dénuée de tout humanisme .

    Bien sur, il y a des hommes de bonnes volontés partout, et je dirais qu'au départ tous les hommes sont bon, mais le constat est maintenant bien établi, que seuls les plus redoutables, les sans scrupules et sans remords, les ambitieux égoistes; les plus forts, mais pas forcément les meilleurs, accéderont aux postes de directions ou, seront ceux qui imposeront leurs intérêts personnels au détriment des intérêts généraux .

    Le pouvoir ne corrompt pas, ce sont les corrompus qui « inventent » le pouvoir .

    Finalement, les « bons », les « gentils », les « justes », n'accèdent jamais aux postes à responsabilité, pour lesquelles il faut savoir faire la guerre et marcher sur la gueule de l'autre, chose impossible pour la majorité des moutons scrupuleux et moraux .

    Ce qui explique que malgré les bonnes volontés pour changer le monde depuis des décennies, seules

    les mauvaises intentions continuent à prospérer sans vergogne ...….

    la simultanéité du sida en temps et lieu : les années 83 et comme par hasard en afrique en même temps aux states...

    Est-ce plus vrai que le HIV ?

    Le sida est apparu aux USA en 81 .

    Le scénario de la virologie, est insidieusement relié au « chaos » de la nature, telle que défini par la science rationaliste, dans laquelle elle y met tous les maux de l'humanité .

    C'est ainsi qu'on peut se débarrasser de la nature, la détruire sans vraiment de scrupules, avec des mouvement écologiques bien isolés et peut entendus, puisqu'il est établie, notamment en passant par le darwinisme et autre charabias intellectuels, que la nature, notamment les jungles, sont pleines de dangers et sont le réservoir de nombreuses maladies, et que la nature doit être controlée, aseptisée et désinfectée .

    Vieux relent de l'atavisme tribale, traumatisé (soi disant !) par une nature dangereuse et méchante .

    Ainsi, les villes, « propre » et organisées, loin du chaos naturel, offrent protection et sécurité ….à qui veut bien le croire …..

    Dans cette logique, les inventeurs du VIH, n'ont pas eu d'autres scénario que d'aller trouver la genèse du sida, dans les jungles d'Afrique, ou autres « saletés » africaines . Là où il y a de la nature en pagaille très dangereuse !

    Evidement, le sida, ne pouvait pas être une création de la ville occidentale, si belle, si propre ….

    Et tout le monde à trouver ça très logique !

    Très logique aussi, que les africains est un sida, composé de malaria, de dissentrie, de paludisme etc...soit, rien à voir avec le sida occidental ...je ne parle même pas des tests africains, beaucoup moins spécifiques, pour la « bonne » cause ...

    (un sida Socialement africain !)

    Ainsi, en accusant la nature, les pistes étaient bien brouillées, et surtout, on enfonçait bien l'idée d'un humain victime, et non responsable ! Créant au passage, un paradoxe propre à corrompre les esprits sans difficultés : la nature hostile, aurait créé l'homme merveilleusement doué, par pur hasard ...voir par erreur !

    Ce qui ne manque pas, au passage, d'enlever tout sens à la vie et de mettre l'homme dans une position débile par rapport à SA nature .

    */ Concernant, la pollution, celle qu'on voit, je suis d'accord sur le fait que ce n'est pas l'élément déterminant . J'ai déjà expliqué ailleurs, que l'action de la pollution est à mon avis, assujettie au bon vouloir humain, son incidence dépendra d'abord du terrain psychologique .

    L'humain est assez « vieux » pour pouvoir s'adapter à des environnement défectueux, Sauf par affaiblissement psychologique suivant ces croyances .

    Cela dit, quand je parle pollution, je pense beaucoup plus à la pollutions invisible de l'électromagnétisme, hertzienne, plus récente (TV, radio, electricité....etc..) et les incidences qu'elle entraine au niveau de notre polarité et au niveau psychique .

    Cette pollution invisible, se double d'une autre pollution psychologique (vision matérialiste), qu'elle véhicule, via l'éducation et les médias .

    (Vous me direz que ce n'est pas applicable à l'Afrique, mais je rappel que l'Afrique n'a pas le même « sida » que l'occident .)

    C'est cette pollution psychique, qui permet de «  SOCIALISER » les maladies et de voir leur développement en fonction des développements sociaux des sociétés .

    Ainsi, on pu être développés, les concepts de « groupe à risque » .

    Ce qui me paraît être incompatible avec l'idée d'une manipulation génétique, ou autre, qui aurait un caractère totalitaire et aveugle .

    Ce que le sida met en évidence, et ce que la science veut cacher, c'est que les maladies se développent socialement en fonction de « groupes de pensée », en fonction de psychologies établies .

    On le voit aussi dans les cancers, qu'on rattachent à certaines pollution, mais qui de fait, sont rattachés surtout, à des conditions sociales .

    C'est là où je vois un terrain psycho, propre à être activé par l'élément pollueur externe, auquel il est relié et qu'il génère par cette même disposition psychologique .

    Mais malheureusement, la vision matérialiste, ne voit que les aspects matériels, et n'accorde pas de pouvoir aux conditions sociales, qui représentent l'aspect spirituel de l'humain si peu connu et oublié et auquel on a délégué misérablement quelques Freud et quelques Jung, pour apporter des ersatz de compréhension, qui d'ailleurs ne soulagent personne....hormis les comptes bancaires .

    C'est pourquoi, je posais cette question ici :

    (Est-ce que c'est maladies devenant de plus en plus nombreuse aussi, n'auraient pas été mises sous le couvercle du sida, pour justifier leur progression ?

    On peut imaginer que les scientifiques(et les politiciens / économistes) voyant que les maladies se développent, déjà embêtés par les cancer multiformes, inventent un « sac style sida« , pour y mettre 30 maladies . Ça en fait 30 en une, et il en reste plus qu'une, ce qui est plus politiquement correcte .??)

    En effet, le sida, n'a rien de nouveau et n'est pas une maladie nouvelle !

    C'est juste un dénominateur commun à des maladies qui existaient déjà !

    En fait, comme l'explique Aixur, la science aurait « découvert » avec le sida, que des maladies étaient liées aux système immunitaire ! en découvrant son existence !

    Sauf une débilité profonde de ma part, la science ne sait-elle pas enorgueillie d'une grande découverte, en s'appuyant simplement sur une logique de base et toute bête ?

    Une déficiences du système immunitaire serait à la base de ces 29 maladies !

    Est-ce pour ce genre de « trouvaille » (déjà trouvée !) que l'on dépense des milliard depuis des décennies ?????

    C'est ça l'intelligence scientifique qui demande tant d'études ?

    Alors que par ailleurs, on sait que Toutes les maladies, sont forcément liées au système immunitaire, puisque ses fonctions diverses, sont de nous maintenir en santé .

    Ce qui me permet de répéter, qu'il n'y a qu'une seule maladie et une épidémie mondiale : C'est celle d'une immuno dépression généralisée, parallèle aux développement matérialiste, à laquelle chacun donnera forme ( les 30 maladies du sida, cancers, allergie etc...) suivant son terrain social et psycho .

    Les dirigeant du monde, s'occupent simplement de diviser les visions par des théories (sida, cancer, allergies etc.) pour noyer le « poison » commun .

    Surtout, éviter que l'aspect social du libéralisme sans scrupule et inhumain, qui s'étale sur le monde depuis les années 50, apparaisse comme l'élément pathogène de base, qui détruit les structures psychologiques humaine .

    Donc, diversion dans tous les sens ….et « création » de maladies nouvelles régulièrement, pour justifier cette incohérence, face à ces villes si propres et si belles ...et à cette science moderne qui ne saurait être mauvaise !

    H1N1, bronchite, pneumonie, tuberculose, asthme....bref, autant de noms qu'on donne aux problèmes pulmonaires récurent que rencontrent les citadins . Mexico est aussi la ville la plus polluée du monde, et psychologiquement, ça culpabilise bien le méxicain ….

    La situation peut donc être perçue de façon très complexe, si on s'attache aux pompons extérieurs, mais elle peut être très simple, si on replace l'humain au centre de l'échiquier .

    Ce qui veut dire reconnaître ses pouvoirs, en reconquérant sa dignité, celle qu'on oubli face au système .

    C'est ce pouvoir de l'homme sur lui-même qui fait chier tout le monde, parce qu'il implique la responsabilité !

    C'est la peur de cette responsabilité, qui fait courir après des chimères extérieures et qui fait accepter n'importe qu'elle théorie, pourvu qu'elle ne parle pas de Moi !

    C'est aussi en refusant nos pouvoirs, qu'on donne ainsi beaucoup de pouvoir aux autres .

    On retombe alors dans un blème affectif, celui de la confiance en soi et de son affirmation, qui se positionne en victime, et suscitant ainsi un peu d'attention, ….dans une société si peu attentive à ces concitoyens .

    L'aspect affectif dans sa relation au système immunitaire, et la socialisation des pathologies, fut plus largement développé ici . .

    Avec par exemple, des évidences comme ça :

    « ...des scientifiques ont montrés que la haine, la colère, la peur, l’hostilité, le sentiment d’insécurité, le rejet, ont des effets néfastes sur notre santé en affaiblissant le système immunitaire. Au contraire, ressentir de la compassion, de la bienveillance, être altruiste et avoir bon coeur, renforcent notre système immunitaire. »

    A quoi incite le système …? icon_rolleyes.gif

    Bien à vous

  18. Bonjour

    Montagnier soulève le problème de « l'hygiène » africaine, qui est le même que l'on retrouve en Europe quand celle-ci était ravagée par les épidémies .

    Il fut démontré en abondance, que la science a d'abord permis à chacun de pouvoir accéder à l'eau, à la nourriture, aux vêtement, au confort général, et que la technologie à fait bien plus (dans ses débuts) pour la santé des européens, que les vaccins dont la pertinence à ce sujet n'est pas fondée .

    Si l'Afrique bénéficiait de notre développement, il est certain qu'il y aurait moins de sida chez eux.

    Mais, effectivement ça ne règle pas tout, parce que le sida est multifactoriel .Comme toute la nature qui est interactive .

    Dans le stress oxydatif, je pense qu'il y a plusieurs sources et surement différentes formes .

    Pouvoir vivre, pouvoir manger, pouvoir travailler, bref toutes les choses pour lesquelles ont peut angoisser, se résumant à la sécurité de vivre, qui concerne chacun à différents niveau .

    Ce sont autant d'accélérateur de notre production « normal » de stress-oxydatif .

    Ce stress peut être au niveau basic de la vie chez les africains, et beaucoup plus psycho chez les européens . Les européens ont par exemple des structures familiales éclatées, source de mal être, alors que les africains sont plus structurés au niveau familiale .

    C'est d'ailleurs pour ça que j'ai mis en avant le stress oxydatif Affectif dans la maladie d'amour , qui me paraît bien sous estimé dans la capacité d'autodestruction qu'il génère chez les occidentaux .

    « Se faire du mauvais sang » est une expression à méditer !

    Si les africains souffrent plus d'un stress « d'accès à la vie », les européens souffrent d'un stress concernant « le sens de la vie » .

    La mise en avant des drogues et du poppers pour les européens, est l'un des facteurs, mais tous les sidéens n'ont pas consommer du poppers . Cela dit, nous sommes d'accord avec Cheminot, pour dire que les péroxynitrites se retrouvent partout autour de nous, à commencer par l'eau de bouteille, (NA , la moyenne admise est de 0,5, vérifiez vos bouteilles...) les traitements agricoles, la pollution automobile ou autre, tous riches en oxydes d'azotes divers et variés .

    Concernant la nourriture, il y a déjà de nombreux post où sont expliqués les différents problèmes de notre nourriture moderne . Montagnier lui-même, met également en garde contre la bouffe irradiée, celle qui brille bien et dure longtemps !

    J'ai pu faire, par hasard, l'expérience en 2003 durant la canicule, avec 2 Kg de tomate achetées par une amie de passage au supermarché . Le frigo avait rendu l'âme, il faisait 37° dans l'appart et je devais m'absenter 3 semaines . J'oubliais les tomates ….en plein Juillet....

    3 semaines plus tard, je retrouvais mes tomates, à 37°....comme fraiche, et je vous assure, elle aurais pu être remises en vente !

    Habitué a mes tomates bios de mon jardin, et sachant qu'une tomate est un fruit fragile qui dure 2 ou 3 jours, j'ai compris que j'avais dans mon frigo, des monstres, que je jetais direct ….

    Regardez comme les fruits et légumes sont brillant ! Ce sont des vaporisateurs qui font briller .

    Sans parler des plats cuisinés, ...des bombes pour la santé …

    Donc, comme on dit, être bien intégré, dans une société pourrie, c'est pas forcément bon signe !

    Notre bouffe paraît très propre et très belle, mais elle est aussi très vide .

    Il est également prouvé que les légumes industriels, sont bien moins riche en vitamines et minéraux, qu'un légume naturel .Depuis longtemps nos terres agricoles sont vides, et nos fruits et légumes sont nourris de la chimie qu'on leurs apporte .

    Par ailleurs, quand on dit bien mangé, ça veut souvent dire trop mangé . Les transits intestinaux sont saturés, et ça gonfle,ça grossi, et grâce à la sédentarité, et à « l'esclavagisme »,de nombreuses personnes ne prennent pas le temps d'aller faire caca, mais par contre prennent le temps de trop manger ….L'affectif et la nourriture, ayant aussi un lien bien connu de tous !

    L'harmonie c'est de la mesure en tout, et on ne peut pas dire que les européens en soient plus pourvu que les africains .

    J'ai connu un poliomyélite, fils de militaire attaché aux ambassades, Inde, Maroc etc... qui fut l'un des premier à être opéré dans les année 50 . Polyo a 15 mois, et il a marché à 18 ans , ensuite il a fait médecine et est devenu chirurgien, évidement !

    Il disait que la polio, était une maladie des gens propres .Sans doute savait-il ce qu'il disait !

    Nos sociétés toujours plus aseptisées, ne sont pas innocentes dans notre fragilité immunitaire .

    L'eau de javel si abondamment utilisée par exemple, ça oxyde pas mal …sans parler du reste ...

    La nourriture et l'hygiène, peuvent donc avoir différente formes, et doivent être considéré avec conscience au delà des apparences .

    Que ce soit pour l'Afrique ou l'Europe, chacun a des problèmes de bouffe et d'hygiènes, l'un pas assez, l'autre trop..dans l'un ou dans l'autre domaine .

    Enfin, n'oublions pas que les statistiques africaines sont faites « à vue », puisqu'il n'a jamais été question de tester les 25 millions de sidéens supposés .!

    Aussi, pour être plus clair, en attendant de voir ce fameux VIH, nous avons d'abord a faire à des pneumonies, des cancers, .etc.....soit 29 maladies et pas une de plus !

    Il serait peut être plus pertinent de se pencher d'abord sur ces maladies en recrudescence, au lieu de regarder « le doigt » « sida » qui les montre !

    Pour résumé, avant de parler d'un VIH, on parle d'abord d'immuno-dépression, et le sida est un sac à patate dans lequel on y glisse 29 maladies . Cette immuno dépression concerne aussi les cancers et tant d'autres maladies .

    Les autres maladies sont auto-immune, donc à la base on retrouve toujours notre système immunitaire . Pas assez ou en trop !

    Quand Barré-Sinoussi dit que « le sida est important pour la recherche fondamentale », c'est au système immunitaire qu'elle pense . Confirmé par le Prof de mon ami : avec le sida, les recherches sont plus accès sur l'immunité que sur la virologie, et il en apprend bcp plus sur l'immunité .

    Pour ma part, je pense que l'ensemble des facteurs intervient à différents niveaux, ( ce qui permet de brouiller les pistes dans des cerveaux formater à tout diviser .)

    Une vue d'ensemble me paraît nécessaire .

    La mal bouffe, la pollution, le mal affectif et social..etc...sont autant d'assaillant qui épuisent beaucoup de monde . Ici ou ailleurs …

    Enfin, il me paraît impératif de bien voir que les maladies prennent une forme très personnalisée, et qu'il n'y a pas deux malades pareilles, ce qui ne peut que nous ramener à la psychologie de chacun, faisant de l'élément pathogène, ( qui reste à définir) un simple déclencheur de potentialités internes .

    Quand à une manipulation génétique datant des années 80, je n'y adhère pas, mais il y a plus spécialiste que moi pour en débattre .

    Mais juste une petite pensée, : l'homme est peut être assez grand pour changer sa génétique tout seul suivant sont environnement aussi, ou plutôt, l'environnement changeant notre génétique ..... Et vu notre environnement , tout est peut être possible …..?

    Cela dit, je pense que les choses sont bien plus simple, tellement simple qu'elle en sont incroyable !

    Bien à vous

  19. « Cette fois sera la bonne », seulement pour la science comme d'hab !

    Tout ce qui fait grandir la science à travers la complexité, ne sont que des carottes pour éloigner l'homme de sa simple réalité .

    Donner tous les pouvoirs à la science, pour n'en avoir aucun, et ainsi se dégager de toutes responsabilités . Qu'elle joie !

    Effectivement il ne reste plus qu'à donner son corps à la science, quand on ne sait plus s'en servir .

    Alors, évidement, quand les moutons manifestent pour un peu d'existence, ça fait rire tout le monde !

    Ca peut vous paraître cynique, mais au regard du massacre de la vie qu'organise la science, je n'ai personnellement plus l'apathie de jouer dans Alice au pays des merveilles

    et d'imaginer que cette science corrompue jusqu'à la moelle, puisse avoir une quelconque bonne attention vis à vis des hommes .

    Le choc du père Noël qui n'existe pas, traumatise assurément les adultes pour longtemps............................................................................................................

    .............................................................................................................................

    .............................................................................................................................

    .............................................................................................................................

    .............................................................................................................................

    .............................................................................................................................

    .............................................................................................................................

    .............................................................................................................................

    ...................... . . .

    sinon à générer des effets Nocebo et du contrôle bio-médico-social à visée paranoïaque compulsive ou, ce qui n'est hélas pas incompatible, à visée expérimentale à plusieurs niveaux, dont certains totalement à l'insu des populations cobayes.

    Je n'ai malheureusement pas d'autres conclusions au regard de mon ami, et de tous les autres..............

    Bon cela dit, ce chemin qui passe par la moelle est intéressant, quand vous serez remonté jusqu'à la glande pinéale, faites moi signe, je vous y attend .

  20. le sida est utile pour la recherche fondamentale

    Toute la vérité est dans cette phrase, ! elle peut être dites, écrite etc.....c'est pas grave, on s'en fout, il n'y a plus bcp de monde qui pense . Et ceux qui ont encore qques neurones réactifs, sont taxés de conspirationnisme ou autres joyeusetés .

    Mais quand on comprend les intentions qui inspirent les mots, il est clairement dit, par l'inconscient de cette prêtresse de la secte des psychopathes, que les sidéens ne sont pas prêt de se débarrasser des sangsues qui leurs pompent le sang régulièrement .

    La gloire de la science vaut bien tous les sacrifices ...et comme les humains deviennent bien inutiles, au moins comme ça, ils trouvent un sens à leur vie ...

    Cette phrase donne une idée de l'inhumanisme et de l'amoralisation qui inspire la science, mais cette science peut ainsi s'exprimer, grace aussi à l'apoptose mentale des malades .

×
×
  • Créer...