Aller au contenu
forum sidasante

colombe

Membres
  • Compteur de contenus

    10
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

0 Neutral

À propos de colombe

  • Rang
    Débutant

Profile Information

  • Location
    Alpes-Martimes
  1. Lorsque Montagnier parle d'une bonne alimentation, il entend par là une alimentation variée, avec des légumes frais, des plats que l'on mitonnent, du fait maison. Ce n'est pas parce-qu'on fait partie de la classe aisée que l'on se nourrie correctement. Beaucoup de gens n'ont aucune notion, et ne connaissent pas les bien faits d'une alimentation saine. Oui c'est souvent par des gestes simples (bien manger, prendre soin de soi, régler ses conflits intérieurs etc...) que l'on peut recouver la santé. Quant à l'Afrique, elle souffre de tous les maux, pauvreté, manque d'hygiène, et vacc
  2. Bonjour Rebayima, Ce que tu ressens ( perte d'énergie , d'équilibre...) est dû à l'arrêt du traitement. Je peux t'en parler car j'ai eu les mêmes symptômes à chaque arrêts brûtaux de la tri, c'est à dire du jour au lendemain. Mais c'est normal, tout est fait pour qu'on ne puisse plus arrêter ces traitements de malheur, pas fous les labos ! Mais je te rassure c'est quand même possible, sur du long terme et progressivement, ce que je suis en train de faire avec l'aide d'une naturopathe. Donc dans l'immédiat, je te conseille de reprendre la tri, car ton organisme ressent le "manqu
  3. Bonjour Belini, Excuse-moi de te répondre si tard, mais tout ce que je peux te dire, est que je suis sous trithérapie depuis maintenant presque 14 ans, j'ai tenté à plusieurs reprises d'arrêter ce poison, à chaque fois du jour au lendemain, ce qu'il ne faut évidemment pas faire car cela a été un échec total. Je suis séropositive depuis 21 ans 1/2 et mon organisme s'est habitué à cette drogue. Cela fait 2 ans que j'ai découvert le site sidasanté et depuis ma vie a changé. En effet je prends les supplémentations alimentaires que le forum conseille chez "supersmart", parallèment je su
  4. Merci à tous pour vos réponses. Mon ami a un cancer du colon à un stade assez avancé, le rein ainsi que la vessie sont touchés. La grosseur se trouve sur le colon gauche, elle est très importante. Il a subi une première opération afin de dévier l'intestin, une poche a été placée. Le rein a été drainé. A présent il suit une chimio pour 3 mois afin de réduire la tumeur et ensuite il y aura abblation de celle-ci. Moi-même je lui conseillais (pour une courte durée) de l'EPP car il s'était enrhumé il avait mal à la gorge. Bon, à l'avenir j'éviterais les conseils, toujours très déli
  5. Bonjour à tous, Est-ce que vous pourriez me dire si l'extrait de pamplemousse est dangereux pour la santé. Moi-même je l'utilise dès que j'ai mal à la gorge, ou en cure de plusieurs mois, et cela me résussit bien. Dernièrement je l'ai conseillé à un ami qui a un cancer du colon, il suit une chimiothérapie et parallèment prend chez supersmart de l'AHCC , un extrait du mycélium d'un champignon hybride obtenu en combinant cinq espèces de champigons. Il n'a pas souhaité continué la cure de l'EPP car il a trouvé cette info sur le net : http://www.hc-sc.gc.ca/hl-vs/iyh-vsv/food-...em
  6. Bonsoir Aixur, J'ai accouché en 1995, il est vrai que les tri-thérapies n'étaient pas encore d'actualités, mais l'AZT était de rigueur. Je n'ai pu choisir le lieu de mon accouchement, nous étions "parquées" (les séropo bien sûr) dans un hôpital sordide. J'ai refusé tout traitement pendant ma grossesse, pendant mon accouchement et j'ai également refusé tout traitement pour mon bébé. Donc c'est évidement possible de ne pas accepter le protocole, mais il faut être solide psychologiquement, et j'ajouterais physiquement, car évidement très mal vu par le milieu médical. Pratiquement
  7. Bonsoir Taboua, Je veux juste t'apporter mon témoignage, si cela peut t'aider... Pour ma part, je suis séropositive depuis presque 21 ans, je suis mariée avec une personne sérodiscordante et j'ai une merveilleuse petite fille de 13ans 1/2 (séronégative). Donc tout est possible, c'est juste un peu plus compliqué, mais on y arrive. Bon courage à toi. Colombe
  8. Cheminot, Oui merci, c'est mieux, c'est plus clair. Peux-tu me dire également pour quelles raisons après plusieurs années de trithérapies il est difficile d'arrêter ces traitements, en tout cas est-ce que cela est possible? Pour ma part, j'ai essayé à plusieurs reprises avec des durées plus ou moins longues et cela a toujours été un échec. Perte de cheveux, amaigrissement, fièvre, plus d'énergie etc.. Amitiés.
  9. Je ne suis ni chimiste, ni biologiste, ni scientifique, je suis séropositive depuis 20 ans et pour moi ton article est incompréhensible. Donc pas éclairant.
  10. Bravo ! Voilà qui est très encourageant. Cela paraît confirmer qu'il est possible pour certains (du moins) séropositifs d'arrêter les drogues dites "antirétrovirales" et de se porter bien, tout en ayant de bons "marqueurs", du moins en faisant préalablement un bon bilan du statut oxydant. Encore bravo et tiens nous informés ultérieurement de l'évolution de ta santé. Pourquoi seulement "certains" séropositifs peuvent arrêter les antirétroviraux ? Sous quels critères ? Peux-tu me dire également pour quelles raisons ces drogues dites "antirétrovirales" fonctionnent (augmentatio
×
×
  • Créer...