Aller au contenu
forum sidasante

gwelan

Membres
  • Compteur de contenus

    11
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

0 Neutral

À propos de gwelan

  • Rang
    Débutant
  • Date de naissance 28/04/1952
  1. gwelan

    pneumopathie atypique

    Il ne faut pas être parano à outrance (vite ma petite pillule ! ....). Il faut bien remarquer une chose, c'est que, peu importe que le virus ait été volontairement, humainement fabriqué et disséminé, de toute façon ça fera l'affaire des grands lobbys pharmaceutiques qui nous déliveront dans peu de temps, un vaccin qui va se vendre comme des petits pains ! Ça va encore faire du joli dollar !!!! Si en plus, dans ce vaccin, on peut innoculer un petit plus qui passera inaperçu, c'est le top du top ! J'aurais tendance à penser à qui profite le crime, bien sur ! Tous les jours, nous découvrons que le NOM n'en est à aucun cynisme près, alors pourquoi pas celui-ci après tout. Vite, une deuxieme pillule ! Non, je déconne, tout va bien !
  2. gwelan

    pneumopathie atypique

    Ça il faut reconnaitre que les Toulousains sont fortement handycapés. Mais on ne fait pas d'omelette sans casser des oeufs après tout !
  3. gwelan

    pneumopathie atypique

    Certains vont encore dire que je dis des conneries, mais j'ai peut-être une solution, ça consiste à prendre une grande respiration et puis de tout bloquer en attendant que ça passe ! On va tous finir par avoir les yeux bridés, c'est l'inconvénient, j'en conviens bien volontiers, mais si vous avez trouvé mieux, je suis preneur !
  4. Désolé Sphinx, je men voudrais beaucoup, alors, pour nous éviter ça, jai décidé de ne plus intervenir sur ce sujet. Je pense avoir dit lessentiel que je pouvais en dire. Entende qui voudra, et qui pourras. Je trouve ce sujet trop grave et trop important pour le traiter au niveau dune quelconque polémique.
  5. Sur France Inter ce week end, il y a eu une émission à propos du sida, dans laquelle était redifusé un inteview du professeur Montagné à propos de ses recherches à l'institut Pasteur (je crois !). En 1988, le Professeur Montagné se permettait d'affirmer avoir ISOLé le Virus du VIH - ce qui n'est toujours pas réalisé en 2002 !!!! - et donc lançait sur le marché, de nouveaux tests incomparablement plus fiables ! Il ajoutait qu'en aucun cas, il ne fallait craindre une épidémie quelconque ! 15 ans plus tard, si ces mensonges proprement scandaleux qui sont ceux des plus grands organismes de la santé , davantage engagés dans la lutte pour le pognon que la lutte contre la maldie, ne choquent personne, ou ne viennent efleurer aucune conscience sur le fait de remettre en cause aussi peu que ce soit, la définition de la maladie et son traitement telle qu'elle a été opérée par l'OMS, alors, moi je dit : et bien acceptez donc la puce sous cutannée tout de suite ! C'est même pas la peine de vous enlever une partie du cerveau puisque cette partie n'existe pas ! Il y a bien des causes à cette déficiance immunitaire. Ces causes ne sont pas vraiment abordées et on colle dessus une unique étiquette VIH, simplement parce qu'elle permet de vendre des médicaments innéficaces et tres chers, et qui dans bien des cas, accentuent le probleme immunitaire plutot que de le regler. On est en plein délire là !!!!!
  6. Il ne s'agit pas d'affirmer qu'il n'y a pas de SIDA, mais de s'interroger sur son approche. Puisqu'il y a des anti-corps, c'est qu'il y a un virus spécifique. C'est là qu'est le probleme, car dépuis maintenant près de 25 ans que le monde entier cherche, on a toujours pas trouvé la queue d'un ! On est dans le virtuel, donc, dans la pure spéculation. Oui j'en ai vu des gars mourir du sida. Pour moi la fin des années 80, début 90 c'était hosto, hosto, hosto ! ... Des gens très proche : mon meilleur ami, mon beau frere ... Je connais bien ces couloirs et je sais ce que c'est de tenir la main de ston pote, qui ne peut plus parler autrement que par la pression de sa main. Il est bien mort de quelque chose, c'est sûr ! Mais les doses d'AZT qui ont été prescris aux zeros positifs, au début, on sait aujourd'hui qu'elles étaient mortelles à coup sûr ! Et pourtant, lorsqu'ils étaient en pleine forme, on leur a donné quand même ! Je n'aime pas l'idée que les miens servent de souris blanche ou que leur vie ou leur mort serve à cacher je ne sais quel énorme mensonge ! Systématiquement, l'intérêt et la sympathie du corps médical disparaissait lorsque le patient atteignait certaines normes, et on les dirigeait alors vers des mouroirs. Je n'aime pas non plus qu'on fasse passer tous les problemes Africains sous le couvre chef du Sida. On sait bien, ces noirs c'est comme les pédés, y baisent comme des bêtes !!! C'est quoi cette morale puritaine qui englobe le probleme comme un paquet cadeau ? De là à ce que le sida soit la punition de Dieu, il n'y a qu'un pas qui a été très largement franchi, et surtout aux usa d'ailleurs ! Et tout ça, si ça se trouve, pour une maladie qui n'existe pas . Je n'ai jamais vu personne mourir du sida. Certains meurent d'attaque cérébrale, de cancer de la peau, d'un simple rhume, mais personne ne meure du sida. Ils ont contracté telle ou telle maladie parce que leur défense immunitaires n'était plus en situation d'y réagir ! Que se cache t-il derrière cette perte d'immunité ? Un virus, nous dit-on, alors pourquoi ne peut-on nous le montrer ? La vérité pourrait être bien plus angoissante si au lieu d'un seul facteur, il fallait en mettre plusieurs.
  7. Anjayl, il serait peut être interessant que tu nous exposes calmement l'objet de ton travail. Apparemment tu fais des soins avec ton pere. Pourrais-tu sans partir sur tes grands chevaux ni nous agresser à tout bout de champ, en parler plus sur le fond ?
  8. C'est de toute façon un sujet qui ne peut qu'être plus "chaud" que les autres, parce qu'il traite du réeL. Des gens meurent. De quoi ? en fait c'est ça la bonne question. Il y a peut être sur ce topic, des gens qui tous les jours se réveillent avec et se battent pour vivre, en essayant de s'y retrouver dans un flot d'information dont on peut aujourd'hui, mettre en doute la pertinence. Je crois qu'on a tous été affecté par des décès autour de soi. Mais je pense que c'est une raison de plus pour que ne s'arrête pas le brain trust sur ce sujet. Je crois qu'on a le devoir de mémoire à l'égard de ceux qui sont partis, de nous efforcer de mettre en lumière ce qui se peut au sujet de cette maladie, mais surtout de ne pas s'en remettre pieds et mains liés aux autorités sanitaires dont le lien avec le gros pognon de l'industrie pharmaceutique est sans équivoque. On évoque 30 millions de seropositifs en Afrique. Mais l'OMS ne me fera jamais croire qu'on a effectué réellement 100 ou 200 millions de test au prix ou ils coutent ! Dans un continent qui ne se soigne qu'avec les medicaments aux dates de validité dépassés. (Ceux que certains ramène à leur pharmacien notamment.) Là, on nous ment ! c'est clair ! Alors, sur le reste ? ... On observe un probleme de déficience du systeme immunologique, ça, on en est pratiquement certain. Mais il y a tant et tant de pratiques et d'usage qui concourent à affaiblir notre systeme immunitaire : polution, alimentation, eau potable, tel portable, radio activité, malnutrition. Pour ne pas parler de ceux qui sont directement induis par le systeme de santé lui-même : vaccination (et notamment contre l'hépathite), virus mutants hospitaliers, ou dispersion de virus obtenus en tant qu'arme bactériologique, effets dits secondaires de certains traitement (et l'AZT sur ce point, fait figure de grand accusé) C'est pas simple de s'y retrouver. La controverse a quelque chose de choquant, mais le mensonge officiel ne l'est pas moins pour moi si j'en viens à considérer que la plupart de mes potes seraient mort d'avoir pris de l'AZT ! Donc, s'il vous plait, essayons tant que faire ce peut de dédramatiser ce débat, de le purger de toutes les susceptibilités ou volonté de convaincre , mais poursuivons-le absolument. Je crois qu'il est capital de parvenir à une vision claire de ce fait, et parvenir à faire la part des choses, puisque la recherche médicale se perd dans ses mensonges et ses copyright, sur le dos de nous. on nous cache tout sur le sida ? Alors, parlons en ! Mais essayons de le faire avec modération et respect dans le ton car chacune de nos affirmations peut heurter de front une souffrance qui est du domaine du réel. N'en faisons pas un débat à la con car le sujet mérite bien mieux que ça.
  9. J'ai bien peur qu'aujourd'hui, il n'y ait pas besoin du sida pour voir nos défenses immunitaires attaquées de toute part. ne serait-ce que par les vaccins !!!! la maladie qu'avait contractée cette personne dont tu parles, pascuser, n'était pas forcément le sida, mais une fois qu'elle a été diagnostiquée comme telle, j'imagine qu'elle a dû avoir droit aux traitements usuels qui n'ont peut-être rien arrangé .
  10. Je pense à tous mes potes qu'ont dit bye sans savoir qu'on les tuait à coup de remèdes ! Je pense à l'Afrique qu'on est en train de dépeupler. (...)
  11. SIDA MALADIE VIRTUELLE De : Richard Sunder sunder@cybercable.fr Cher Yves Lignon, Vous me dites que vous aimeriez en savoir plus sur le fait que Peter Duesberg, trois prix Nobel, dont Kary Mullis, de très nom-breux médecins comme David Rasnick et Michel Henrard et des sidéens, déclarés depuis seize ans mais qui ont cessé tout traitement médical et se portent comme un charme, et les membres de l'« association pour la réévaluation du HIV comme cause du sida », soutiennent que le traitement à l'A. Z. T. cons-titue un génocide thérapeutique, car les victimes sont mortes de ce poison et de l'effet nocebo. Je ne peux pas développer cette thèse dans un bref message. Ce que je peux dire ici, c'est que le virus du sida a été fabriqué de toutes pièces, à partir d'un patchwork d'A. D. N. de prove-nances diverses (la carte du prétendu virus en une seule pièce n'existe pas), par Montagnier et par Gallo qui a trafiqué les échantillons de Montagnier. Mais personne n'a jamais découvert le prétendu virus dans le corps d'aucun "malade". On n'a jamais découvert que des anticorps aux tests, dont le principal est fabriqué par Western Blot. Or Western Blot, comme tous les fabricants de ces tests - aussi peu fiables que les tests psy-chologiques - indique dans la notice : "Attention, si vous êtes positif au test, cela ne veut pas dire que vous ne soyez pas né-gatif et, si vous êtes négatif, cela ne veut pas dire que vous ne soyez pas positif " ! On se demande si c'est du Jarry ou du Co-luche. Car il faut savoir qu'il existe 70 facteurs qui peuvent vous rendre positif au test, alors que vous n'êtes infecté d'aucun virus - jamais isolé - du sida. Parmi ces facteurs : la grippe ! Dans toutes les maladies virales, par exemple la grippe, l'activité duvirus, en phase finale, est intense, les virus se comptent par milliards. Dans le cas du sida, en phase finale, l'activité du virus est soit quasi-nulle, soit nulle ! Et on n'a jamais trouvé un seul virus. Ce qu'on appelle sida n'est pas une maladie spécifique. C'est un ensemble de 30 maladies bien connues, dont la diarrhée ! En d'autres termes, il n'y a pas de symptômes spécifiques du sida. Les symptômes sont ceux des 30 maladies connues. Ainsi, à l'heure actuelle, en Afrique, où l'on n'utilise pratiquement pas les pseudo tests qui coûtent trop cher pour les "sous-développés", sont déclarés sidéens des gens qui ont la diarrhée depuis une semaine et qui toussent depuis quinze jours ! En Occident, on soigne la diarrhée avec des constipants. En Afrique, on la soigne avec de l'A. Z. T. , dès que le patient est également affecté d'une toux persistante parce qu'alors il est déclaré sidéen. Pourquoi ? Pour écouler les stocks d'A. Z. T. dont l'Occident ne veut plus, parce qu'on a compris, après douze ans d'emploi, que l'A. Z. T. détruisait le système immunitaire des patients. Tout le monde croit que l'A. Z. T. a été inventé contre le sida. Pas du tout ! L'A. Z. T. est un composé chimique (azothymidine) qui a été développé comme agent chimiothérapeutique contre le cancer, il y a trente ans. La chimiothérapie consiste à tuer toutes les cellules en croissance dans le corps, y compris bien sûr les cellules cancéreuses qui sont en croissance perpétuelle. Beaucoup sinon la plupart des cancéreux ne survivent pas aux traitements qui détruisent les agents du système immunitaire. L'A. Z. T. a été abandonné dans le traitement du cancer il y a trente ans en raison de sa toxicité, euphémisme médical signifiant qu'il s'agit d'un poison mortel. Une expérience de 1964 sur des souris cancéreuses montrait la foudroyante efficacité de l'A. Z. T. dans la destruction des cellules nouvelles, aussi bien saines que cancéreuses. Les souris mouraient en quelques jours. Le produit fut mis au rancart. Mais, en 1984, vingt ans plus tard, l'entreprise pharmaceutique américaine Burroughs & Wellcome < depuis devenue Glaxo-Wellcome >, soucieuse de rentabiliser ses vains investissements dans l'A. Z. T. a soudain eu l'idée de ressortir la mortelle guenille. Puisque, de toute façon, les malades devaient mourir, quelle importance ! Ce pouvaitêtre l'occasion d'améliorer le produit. Les flacons de 25 mg portent une étiquette où figure une tête de mort avec deux tibias croisés. Et on en administre de 400 à 1200 mg par jour aux malades. Alors, bien entendu, ça stimule le système immunitaire, les T4 remontent pour tenter de neutraliser le poison. Mais, au bout d'un certain temps, ça tue tous les T4 ! L'A. Z. T. conjugué à l'effet nocebo du verdict de mort ("Vous êtes séropositif, dans cinq ans vous serez mort !") est la véritable cause de la mort. C'est pourquoi Peter Duesberg et beaucoup d'autres parlent de génocide thérapeutique et c'est pourquoi l'Occident ne veut plus de l'A. Z. T. que Glaxo-Wellcome a pourtant imposé encore dans les trithérapies que, Dieu-merci, la plupart des patients ne supportent pas. Et lecommis-voyageur-visiteur-médical Clinton cherche à l'imposer au Tiers-monde. A propos de l'effet nocebo, je rappellerais ce fait - dont je cherche la référence et qui devrait vous intéresser, Yves Lignon, à propos du pouvoir de l'autosuggestion - : un homme, qui s'était enfermé par mégarde dans un camion frigorifique est mort de froid en présentant tous les symptômes d'une personne morte de froid. Eh oui, mais la réfrigération n'était pas branchée parce que la chambre du camion était vide ! Il paraît qu'il existe plusieurs cas de ce genre. Si quelqu'un a les références, je suis preneur. Le sida est la première maladie virtuelle de l'Histoire de la médecine, le véritable et ultime triomphe de Knock. Les malades meurent d'une maladie imaginaire qui n'existe pas. En fait, le sida a été fabriqué de toutes pièces par les médecins, notamment par Robert Gallo (qui n'a pas été accusé de forfaiture et de fraude de patente que parce que le gouvernement américain a modifié la législation) et par l'industrie médico-pharmaceutique, notamment le puissant Glaxo-Wellcome, fabricant de l'A. Z. T. et par les fabricants de tests, parce que tous ont immédiatement vu l'intérêt financier d'une épidémie, dont on soutenait, au milieu des années 80 qu'elle pouvait décimer la moitié de l'humanité dans les 30 ans à venir. Vingt ans plus tard, non seulement la moitié de l'humanité n'a pas été décimée mais encore l'épidémie est en pleine et stupéfiante régression, sans qu'on puisse l'expliquer. On prétend que c'est à cause des préservatifs. Mais l'usage des préservatifs ne s'est pas accru puisque toutes les maladies vénériennes sont en pleine expansion ! Selon les statistiques 1996 du Centre de contrôle des maladies (Etats-Unis), le nombre total d'Américains séropositifs n'a pas augmenté depuis 1985, année de la mise en service du premier test, bien que le nombre des individus testés ait augmenté de plusieurs centaines de milliers chaque année (et les millions de dollars de l'industrie pharmaceutique avec). En1995, le centre a admis que le nombre des séropositifs était inférieur d'au moins 35% à ce qu'il avait prétendu jusque-là. Sous la pression de questions embarrassantes, il a été contraint d'avouer qu'il avait caché la vérité par crainte d'une réduction des budgets alloués à la recherche. Chaque année, 550.000 Américains meurent du cancer. Ce chiffre est presque le double du total des morts du SIDA depuis 1983 ! Vous lisez bien "du total des morts du sida depuis 1983" ! Nous prendrait-on pour des c. ? Pour prouver l'inanité de la théorie du VIH, le Dr Robert E. Willner, auteur d'un ouvrage sur le sida intitulé "L'Escroquerie du sida", n'a pas hésité, en 1999, à s'inoculer, à l'aide d'une seringue, du sang de Pedro Tocino, un hémophile séropositif, en direct à la télévision espagnole. On a répandu la rumeur que l'Afrique était ravagée par le sida. Mais, selon l'Organisation mondiale de la santé, le nombre total de sidaïques (s'il s'agit d'un génocide, c'est le terme qui convient) est inférieur en Afrique au nombre total des sidaïques des États-Unis, alors que l'Afrique compte 650 millions d'habitants, soit plus du double de la population des États-Unis. . A propos de la "terrible épidémie de sida" qui a ravagé l'Afrique, le LondonTimes a publié un article intitulé : « L'épidémie qui n'a jamais existé. »Le sida est l'objet d'une vive controverse dans de nombreux pays, Etats-Unis, Grande-Bretagne, Allemagne, Espagne mais pas un mot à ce sujet dans le royaume de la pensée unique : la France. La preuve que le sida n'existe pas ? On a trouvé des échantillons d'A. D. . N. d'un Zaïrois, qui avaient été prélevés en 1956. Passés au test ils se sont révélés positifs. Par conséquent, le prétendu virus jamais isolé (celui qui l'aurait isolé aurait eu le prix Nobel) du sida était présent en Afrique tout près de 30 ans avant l'épidémie. Conclusion : l'Afrique était contaminée depuis 30 ans sans que le sida y ait provoqué la moindre épidémie ni brutalement décimé les populations. Quelqu'un peut-il alors me dire pourquoi pendant 30 ans aucun Africain n'est mort du sida, qui n'était alors pas censé exister et pourquoi, soudain, 30ans plus tard, grâce à des statistiques truquées et au fait qu'on y déclare sidéen quelqu'un a qui la toux et la diarrhée, les partisans du VIH soutiennent qu'une épidémie ravage l'Afrique et que les Africains mourraient du sida alors qu'ils ne meurent que de la malnutrition et des affections spécifiques aux pays du Tiers-monde ? En particulier le stress du non-emploi, de la misère et de la quasi-famine qui provoque l'émigration. Toute maladie est toujours le produit d'un stress. Les gens non stressés ne tombent pas malades, leur système immunitaire fonctionne et leur cerveau contrôle les virus et les bactéries (c'est d'ailleurs pourquoi les épidémies de grippe ne frappent pas tout le monde, comme elles le devraient s'il était exact que le seul facteur de la grippe est le virus, ce qui est évidemment faux puisque tout le monde ne l'attrape pas). C'est toute la médecine qui est à revoir car, aux mains des puissances financières, elle est devenue une gigantesque es-croquerie aux mains du Docteur Knock. Je m'arrêterai là mais ceux que le sujet intéresse peuvent consulter le site de Mark Griffiths, séropositif depuis seize ans qui a abandonné tout traitement médical et se porte comme un charme, le site "Re-thinking aids" et même mon propre site (qui n'est pas encore intégralement lisible sur PC, alors qu'il est lisible sur Mac, mais qui devrait l'être dans les 15 jours qui viennent). Voici l'U. R. L. de Mark Griffiths. Il y a également une pétition de soutien au président de l'Afrique du sud, M. Mbeki, qui a convoqué en mai, à Pretoria, une conférence internationale sur le sida, avec les partisans de la thèse officielle et les contestataires, notamment Peter Duesberg et même Montagnier, qui semble en train de virer sa cuti. Une nouvelle conférence se réunira à Pretoria en juillet. Mais on n'en dira rien en France. Sauf surInternet qui, Dieu merci, n'est pas français. http://perso.wanadoo.fr/sidasante/critique/mbekiamc.htm http://www.rethinkingaids.com http://www.pansemiotique.com (ou net ou org) et http://www.psychobiologie.com (ou net ou org). Votre opinion m'intéresse, cher Yves Lignon. Ainsi que celle de ceux que le sujet intéresse. Cordialement Richard Sünder le Goéland >> avec un surnom comme ça, il doit surement avoir raison !!!! )))) [ Ce Message a été édité par: peter le 2002-01-15 11:15 ]
×
×
  • Créer...